Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Guy Môquet > Lycée Guy Môquet : rentrée sereine en 2007

Lycée Guy Môquet : rentrée sereine en 2007

Ecrit le 5 septembre 2007

 Rentrée sereine aux lycées Guy Môquet et Etienne Lenoir

M. Vallée et ses deux adjoints (M. IP et M. Poiral) sont satisfaits : les résultats aux examens ont été bons en juin 2007 :

– Baccalauréat : 88,6 % de reçus en 2007
(84,3 % en 2006)
Avec 8 mentions Très bien,13 mentions Bien et
29 mentions Assez Bien
– BTS : 80 % de reçus en 2007
(70 % en 2006)
– Brevet Professionnel (DNB) : 83 % reçus
en 2007, comme en 2006
– BEP conduite et service : 76 % reçus
en 2007, (73 % en 2006)
– BEP hôtellerie-cuisine : 82 % reçus en
2007, (67 % en 2006)
– BEP hôtellerie-service : 100 % reçus
en 2007, (comme en 2006)
– BEP Comptabilité : 88 % reçus en 2007,
(83 % en 2006)
– BEP vente : 100 % reçus en 2007,
(82 % en 2006)
Etc, etc. Seuls font moins bien le BEP électrotechnique qui a 80 % de reçus en 2007 (contre 100 % en 2006) et le Bac Pro Commerce : 70 % de reçus en 2007 (contre 80 % en 2006)

« Cela récompense le travail fourni par les élèves et par les enseignants » dit le Proviseur M. Vallée.

Pour l’année 2007-2008, le lycée Guy Môquet enregistre 405 élèves (comme l’an dernier) et le Lycée Lenoir : 530 élèves (au lieu de 510). « Nous sommes contents. On nous annonçait 122 élèves en seconde générale et nous en avons 140 avec moins de redoublants ». Sauf qu’il en aurait fallu 5 de plus pour avoir 5 classes ! De ce fait les 4 classes compteront 35 élèves chacune.

Le lycée constate un afflux d’élèves venant des collèges publics ... et privés. A quoi est due cette bonne réputation ?

« A nos résultats, sûrement, mais aussi au suivi plus strict des élèves. Nous sommes vigilants sur la discipline et nous n’hésitons pas à appeler les parents dès 8 h du matin en cas d’absence. Nous avons aussi accentué l’accompagnement des élèves et obtenu une baisse du taux de redoublement »

Pour la rentrée 2007, selon le Proviseur Alain Vallée, tout est en place, tous les postes sont pourvus, les emplois du temps sont prêts. La première journée sera consacrée à l’accueil des nouveaux élèves pour lesquels un rallye est organisé pour les aider à prendre leur place dans le groupe-classe. Une journée d’intégration aura lieu le 13 septembre pour les secondes, à Treillières.

Au cours de l’année auront lieu des actions démocratie-courage, santé, citoyenneté, etc, en plus des cours. Et bien entendu, une commémoration spéciale autour de Guy Môquet ...

 Livres sur Guy Môquet

 J’aurais voulu vivre

« J’aurais voulu vivre » ... Nancy Bosson publie, sous ce titre, un livre sur Guy môquet, préfacé par Odette Nilès.

Description d’une vie exceptionnelle, celle de Guy Môquet et de son combat pour la liberté.
– Un ouvrage poignant, limpide et fortement illustré dont certains clichés inédits proviennent d’Odette Nilès ellemême.
– Un livre au cœur de l’actualité. Seul ouvrage pédagogique entièrement consacré à cette figure historique à paraître à ce jour.

116 pages et un cahier d’illustrations. Editions Libra Diffusion Prix 16 €.

Nancy Bosson, ancien professeur des écoles à Paris, est l’auteur de plusieurs ouvrages unanimement salués par la presse,dont Les Saisons d’une étoile et Au revoir maîtresse

 Une enfance fusillée

A ne pas oublier : le remarquable livre de Pierre-Louis Basse, qui n’est autre que le fils d’Esther Gaudin, cette jeune fille qui vint, juste après l’exécution des otages, récupérer les planches de la baraque 6 où les condamnés avaient écrit une dernière phrase. Ces planches se trouvent au Musée de la Résistance  , à la Sablière, à Châteaubriant.

 D’autres lettres ...

La lettre de Guy Môquet a été mise en lumière soudainement. C’est justice. Comme fut justice l’écho donné aux lettres d’Anne Franck. En ces lettres (comme en celles de beaucoup d’autres jeunes et moins jeunes), il faut voir un symbole de la Résistance qu’ils manifesteraient sans doute s’ils assistaient, comme maintenant, au démantèlement de l’héritage de ... la Résistance.