Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Etienne Lenoir > Lycée Etienne Lenoir , la mémoire de l’esclavage

Lycée Etienne Lenoir , la mémoire de l’esclavage

Malbââ : écrire pour fabriquer du rêve
Les lycéens à l’Elysée
La mémoire de l’esclavage
Portes ouvertes
Pauline : Ferronnerie d’Art
Les agents de service font le tri

 Les lycéens à l’Elysée
La surprise !

Le lundi 30 janvier, 24 lycéens du LP Lenoir étaient conviés à 11 h 30 à l’Élysée à l’invitation de Jacques Chirac.

Cette invitation concernait aussi des élèves du collège Raymond Poincaré de la Courneuve (93) et du LP du Mirail à Toulouse qui, comme à Châteaubriant, se sont impliqués dans le thème « la mémoire de l’esclavage ».

Le Président de la République aura sans doute voulu inviter des jeunes à un débat national oscillant entre « le rôle positif de la colonisation française » et « la mémoire de l’esclavage ».

Pour M. Cocotier, le proviseur, ce choix est une récompense que reçoit le lycée pour un travail de mémoire déjà entrepris depuis deux ans, et qui se poursuit pour la troisième année.

Il souligne le dynamisme et l’investissement des équipes pédagogiques de l’établissement.

C’est aussi, la reconnaissance du travail pédagogique et citoyen de l’apprentissage objectif de la différence que mènent les professeurs, et qui ne peut que contribuer à l’ouverture d’esprit des élèves.

Pendant l’année scolaire 2003-2004, une première approche du « Commerce triangulaire » entre l’Afrique occidentale, les Antilles et la France métropolitaine s’était engagée au lycée Lenoir en partenariat avec l’association « Mémoire d’Outre-mer » de Nantes (dont M. Cocotier est vice-président), en compagnie du lycée de Paimbœuf et du collège des Savarières de Nantes.

Ma

L’année suivante (2004-2005), la classe de Bac Pro 2e année « Commerce-vente », animée par Mme Pasquier (français), Mme Pitz (vente) et M.Durandière (arts plastiques), en collaboration avec la Maison de la Culture de Loire-Atlantique, particulièrement M. Lerebourg (écrivain-typographe) a réalisé le projet intitulé « Écrire pour fabriquer du rêve » (voir la Mée du 16/03/2005) qui s’est concrétisé par le livre Malbââ que les lycéens ont offert au Président de la République, ainsi qu’à Mme Taubira.

Ce livre avait par ailleurs été présenté au Marché Couvert   de Châteaubriant le 09/05/2005 avec la réalisation d’une lecture et d’un ballet réglé par Mme Ruelle(EPS).
Cette année (2005-2006), c’est une classe d’hôtellerie qui est concernée, sous la houlette de Mme Pasquier (français) et de M. Muzard (cuisine).

Le projet : présenter les « arts culinaires créoles » qui font eux aussi partie de la culture d’Outre-mer !


Ecrit le 8 février 2006 :

 Le lundi 30 janvier2006 :
24 élèves du L.P Etienne Lenoir
à l’Élysée

Le voyage : Rendez-vous était pris avec les élèves à 6 heures en gare de Châteaubriant, chacun, le sourire aux lèvres s’apprête à partir à la rencontre du chef de l’Etat ; Malbââ, en main les anciens élèves de T.BAC Commerce se retrouvent.
Certains ne se sont pas revus depuis les résultats du Bac...

L’arrivée : Chacun d’entre nous a son carton d’invitation nominatif, le présente, ainsi que ses papiers d’identité.
Nous découvrons la cour de l’Élysée, prenons des photos de groupe, puis nous dirigeons vers le vestiaire.

delegLENOIR
Délégation du
Lycée Etienne Lenoir

Nous sommes ensuite conduits vers un premier salon où une collation nous est servie ; les deux autres établissements invités ( un collège de la Courneuve et un LP du quartier du Mirail à Bordeaux) sont également arrivés.
Peu après, nous sommes introduits dans le salon où le Président de la République doit faire son allocution : La beauté des lieux, notamment des plafonds nous époustoufle.

L’allocution : Les photographes sont là, nos sièges sont réservés, nous cherchons du regard les personnalités présentes : Le premier ministre, les ministres de l’Education, de l’Outre mer, le porte parole du gouvernement, Christiane Taubira...
Solennellement, l’arrivée du Président est annoncée ; nous nous levons émus.
J. Chirac arrive au bras de Maryse Condé.
Au début de son discours, il remercie les élèves du Lycée Lenoir de leur présence et se dit très heureux de leur présence.

Le buffet : Très vite, le Président vient vers nous, pose avec nos élèves pour les photos et se montre très chaleureux avec eux.

Un échange a ensuite lieu sur les projets qui ont suscité notre présence à l’Élysée : Malbââ et la soirée créole ; nous lui offrons un exemplaire de Malbââ, il paraît ravi par ce cadeau et nous le fait savoir.

Les élèves échangent également avec l’écrivain Daniel Picouly, auteur de la dictée d’Ela, on parle lecture, écriture.

Madame Taubira se montre très intéressée par Malbââ. Elle nous remercie chaleureusement pour notre travail sur l’esclavage, thème qui lui tient particulièrement à cœur.

Tout passe si vite, qu’il est déjà l’heure de partir, mais nous gardons de cette journée un magnifique souvenir.

C. Pasquier

 Invitation à la cuisine créole

Le lycée Lenoir invite dès à présent les Castelbriantais à une animation « Arts culinaires créoles » qui se tiendra le vendredi 10 mars prochain à la Halle de Béré  

Au programme, outre, bien évidemment la dégustation de plats bien épicés, une présentation théâtrale et dansée, en partenariat avec l’association « Mémoire d’Outre-Mer ».

 Le comité pour la mémoire de l‘esclavage

Après la suppression de l’alinéa 4 de la loi du 3 février 2005 sur « le rôle positif de la colonisation », le Président de la République a donc reçu lundi 30 janvier, le Comité pour la mémoire de l’esclavage, présidé par l’écrivain(e) guadeloupéenne Maryse Condé.

Il a par ailleurs chargé l’écrivain martiniquais Édouard Glissant de la création d’un centre national consacré à la traite négrière, à l’esclavage et à leurs abolitions. Ce centre s’ajoutera à la Cité nationale de l’immigration qui s’ouvrira en avril 2007 au Palais de la Porte Dorée à Paris.

La date retenue, après quelques polémiques, sera celle du 10 mai qui renvoie au vote de la loi « Taubira » qui avait déclaré le 10 mai 2001 la traite négrière « crime contre l’humanité ».

 Les déclarations Présidentielles

Jacques Chirac rappelle que « l’esclavage est une tragédie dont tous les continents ont été meurtris ».

Il assure que « dans la République, nous pouvons tout nous dire sur notre histoire ».
R. Le Gall


 Portes ouvertes au lycée Lenoir

Les jeunes du Lycée Etienne-Lenoir de Châteaubriant l’avaient promis, le 21 mars, en décidant l’occupation de leur établissement : « nous ferons tout pour assurer une bonne opération « Portes Ouvertes » le 25 mars ». Ils ont tenu parole : les barrières et les poubelles ont été enlevées par leurs soins et, ce samedi 25 mars, les parents ont pu pénétrer dans un établissement propre.

La Mée pour sa part est partie à la découverte des PPCP de la section « réalisation d’ouvrages chaudronnés ». Le PPCP est un « projet pluridisciplinaire à caractère professionnel », quelque chose qui ressemble aux « Chefs d’œuvre » que réalisent les « Compagnons ». Il s’agit, pour des jeunes en terminale BEP, ou en Terminale Bac-Pro, de réaliser une œuvre mettant en application leurs connaissances.

C’est ainsi que dans la section « Réalisation d’ouvrages chaudronnés » un élève réalise un char à voile, un autre a conçu un râtelier pour ranger les chutes de tôle, et une jeune fille, Pauline Boumard, s’est lancée dans la réalisation d’une « statue » . « J’ai voulu construire un personnage symbolisant toutes les sections du lycée ». Le personnage devrait faire, une fois fini, 3 mètres de haut.

Pauline
Pauline

« La tête est une cuillère, une main est un plateau, pour symboliser la section hôtellerie-restauration.

Le corps est fait de dominos, en lien avec la section d’électrotechnique.

La taille en forme de volant, et les cheveux-ressorts, évoquent la section conducteurs-routiers, réparation automobile.

Les jambes sont des forêts, pour rappeler le travail de productique, de mécanique informatisée.
Enfin l’un des pieds, en forme de souris informatique, correspond au tertiaire-comptabilité-vente ».

Tout a été conçu, formé, soudé par Pauline qui, après son diplôme, s’oriente vers la ferronnerie d’art.

Section_PVP
Section PVP

 Une section PVP

Le lycée Etienne Lenoir présente une section « PVP » (préparation voie professionnelle). Il s’agit d’une classe de Troisième dont les élèves alternent la formation théorique et le travail en atelier, qu’il s’agisse de chaudronnerie, d’hôtellerie, de productique ou de mécanique. Le but de cette section : préparer le brevet des collèges tout en découvrant concrètement le métier que l’on désire faire plus tard.

 Huit tonnes

agents_LP

Au lycée Etienne Lenoir, les agents de service ont, comme partout, un rôle pédagogique auprès des jeunes. C’est ainsi que, depuis deux ans, ils ont impulsé une action autour de la récupération du papier. « Dans toutes les classes, dans les bureaux et dans les dortoirs, explique Serge Boucherie, nous avons placé des boites de récupération des papiers, en expliquant que nous souhaitons que les feuilles restent à plat, pour des questions de volume. A chaque étage se trouvent des chariots de récupération. Eh bien, en deux ans, nous avons récupéré huit tonnes de papiers ».

Ces papiers sont remis (non vendus) à l’entreprise Tri-Ouest (Barbazanges). « Nous aurions bien voulu les donner aux services de la Communauté de Communes du Castelbriantais mais celle-ci ne nous a pas facilité la tâche : il ne nous est pas possible de déposer tous ces papiers, à la main, dans les bornes de tri sélectif ! ».

Dans le hall de l’établissement les agents ont disposé une exposition sur le recyclage des matériaux, et envisagent de développer la récupération des ferrailles dans les ateliers.


Ecrit le 7 mars 2007

 Kart-cross au lycée

Quand on parlait du Certif’ autrefois, on savait de quoi on parlait. Mais voilà que cette années les élèves de ROC-SM et de MPMI ont réalisé un projet en PPCP.
Pitié ! Traduisez !

ROC-SM : réalisations d’ouvrages chaudronnés, Structures métalliques
MPMI : Métiers de la Productique Mécanique Informatisée
PPCP : projet pluri-disciplinaire à caractère professionnel.
Ouf ! Ca va mieux ? Alors reprenons :

Les élèves des sections de Terminales ROC-SM et MPMI, du lycée Etienne Lenoir, ont réalisé un kart dans le cadre d’un projet PPCP, avec leurs professeurs MM. Gicquel et Terrien.

Kart C

Après lecture du plan, les uns ont fabriqué le châssis tubulaire, puis procédé à l’assemblage par soudage. Les autres ont réalisé des pièces permettant la fixation ou la rotation d’éléments pour mettre en fonctionnement les différents éléments de ce Kart. Le kart réalisé sera présenté lors d’un challenge inter-établissements régional qui aura lieu les 22 et 23 mai à Notre-Dame-de-Monts (Vendée).

« C’est intéressant car nous avons fait un objet qui ne va pas à la poubelles » disent les élèves.

Lecture de plan, technologie et atelier ont été complétés par une recherche autour de l’histoire des pneus avec M. Biet, et par une formation secouriste avec Mme Féat. Formation qui sera validée par une attestation de formation aux premiers secours.

De l’avenir

Les deux sections industrielles ROC-SM et MPMI offrent de nombreux débouchés dans les entreprises de la région castelbriantaise qui sont à la recherche de jeunes issus de ces BEP.

Le public est invité à venir découvrir ces filières lors de la journée « porte ouverte » qui aura lieu le SAMEDI 24 MARS de 9h à 16h sans interruption avec présentation des véhicules.

Les élèves de 3e qui souhaitent découvrir ou s’inscrire dans l’une des sections peuvent participer à des mini-stages jusqu’au 20 avril (voir les directeurs des Collèges).


Ecrit le 21 mai 2008

 L’esclavage enseigné à l’école : Trou de mémoire

« L’annonce était martiale et ne manquait pas d’allure » commente Le Canard Enchaîné. Le 10 mai, en effet, N.Sarkozy a déclaré : « Cette histoire [de l’esclavage ] doit être inscrite dans les manuels scolaires afin que nos enfants puissent comprendre ce qu’a été l’esclavage, afin que nos enfants puissent mesurer les souffrances que l’esclavage a engendré, les blessures qu’il a laissées dans l’âme de tous ceux que rien ne peut délier de ce passé tragique ». Cet enseignement, selon lui, devait se faire dès la prochaine rentrée.

Amateur de coups médiatiques, N.Sar-kozy multiplie les mauvaises notes, Il convient en effet de noter que l’esclavage est déjà dans les programmes scolaires (Loi Taubira du 21 mai 2001)(1) et notamment dans deux classes du primaire, le CM1 et le CM2 depuis 2002 (2).

Une page de l’histoire française qui aurait pu être supprimée cette année des programmes par l’arrêté du 4 avril 2007 si des enseignants et des militants associatifs ne s’étaient élevés contre cette manœuvre.

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Taubira

(2) Voir ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/bo/2007/hs5/hs5_approfon-dissement.pdf, pages 18 et 20

Des lettres et c’est

Voir le livre Yec’hed Mat écrit par les élèves de Christelle Pasquier

Le lycée Etienne Lenoir


NOTES:

Le lycée Etienne Lenoir a son site internet : http://www.lplenoir.fr