Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Sécurité, CLS, CLSPD, Pompiers > Délinquance à Châteaubriant, bilan 2012

Délinquance à Châteaubriant, bilan 2012

Ecrit le 13 février 2013

Des bandes organisées

Le Sous-Préfet de Châteaubriant et le Commandant de Gendarmerie ont présenté, le 6 février, le bilan de la délinquance sur l’arrondissement de Châteaubriant et/ou sur la Compagnie (qui, elle, ne comprend pas Nort sur Erdre).

Les gendarmes passent 14 000 heures (par an), en surveillance sur les routes, soit 10 % de leur temps. Ils ont effectué 11 523 dépistages d’alcoolémie en 2012 (au lieu de 11 140 en 2011).

333 conduites en état d’ivresse ont été relevées en 2012 (377 en 2011) donnant lieu à 115 retraits de permis de conduire en 2012 (116 en 2011)

Les accidents de la route ont provoqué 13 décès en 2012 sur le territoire de la Compagnie (16 en 2011) et 16 décès en 2012 sur l’arrondissement (18 en 2011). Toujours en cause : la vitesse, l’alcool, les refus de priorité et le téléphone au volant.

Forte hausse des cambriolages

Si les résultats sont un peu meilleurs en ce qui concerne la sécurité routière, il n’en est pas de même pour les cambriolages. Sur la Compagnie, il y a eu 450 cambriolages en 2012 (au lieu de 320 en 2011), surtout dans les résidences principales : 380 cambriolages de résidences principales en 2012 (contre 180 en 2011).

Razzias !

Cela se produit essentiellement le long des grands axes (la Nationale 137 par exemple), mais pas seulement : il y a un mois environ cinq maisons ont été « visitées » le même après-midi rue Guy Môquet à Châteaubriant. Quand les propriétaires sont rentrés ils ont vu que toutes les armoires avaient été vidées ! Des bandes bien organisées « fondent » sur des lotissements et peuvent cambrioler 6 ou 8 maisons en un temps record, avec un minimum de matériel (pied de biche, tournevis, gants). Souvent pas plus de 5 min par maison. Ils cherchent argent liquide, bijoux, ordinateurs portables, téléphones, tout ce qui peut être dissimulé et revendu facilement dans les filières dont ils disposent ! Et s’ils trouvent des clés de voiture près des portes, ils embarquent la voiture également !

Il est donc recommandé de compliquer la tâche des cambrioleurs éventuels, car, dans leur exigence de rapidité, ils ne se cassent pas la tête à ouvrir une porte ou un meuble qui résistent. Ne pas hésiter aussi à signaler des rôdeurs ou des démarcheurs ou des déplacements bizarres. Un numéro d’immatriculation, même incomplet, peut aider les gendarmes.

Les cambriolages, ça n’arrive pas qu’aux autres ! Une alarme, un spot détecteur de présence, ou même une fausse caméra, cela peut être dissuasif ! Le « 17 » fonctionne 24 heures sur 24 et sait où se trouvent les unités de gendarmerie.

Photo : MM. Zingraff et Kermorvant

Autre élément inquiétant : le vol de carburant dans les entreprises, en allant parfois jusqu’à percer les réservoirs, ce qui coûte très cher en réparations.

Un GELAC (groupe d’enquête et de lutte contre le cambriolage), mis en place sur le département, coordonne les infos et les actions. Un groupe « Cuivre 44 » s’est spécialisé dans le vol de métaux, notamment des câbles téléphoniques en rase campagne. Les gendarmes, au bord des routes, ne s’occupent pas uniquement de la sécurité routière : ils regardent ce qui se passe et c’est pour cela que les appels de phares des automobilistes peuvent rendre service aux délinquants qui, sachant qu’il y a des gendarmes à proximité, feront demi-tour pour les éviter s’ils ont, dans leur camionnette, un chargement illicite ! Par ailleurs la gendarmerie dispose d’un « référent sûreté » qui se déplace sur demande auprès des mairies. Et puis le service « Vigidel » informe les commerçants des faits délictueux signalés dans leur secteur. « Mais si vous saviez à quel point les précautions de sécurité laissent à désirer » dit le commandant Kermorvan.

Mais à quoi sert la « vidéo-protection » à Châteaubriant ? La question posée entraîne une réponse gênée, évasive, négative ...(1)

Pour le reste, la délinquance est stable : qu’il s’agisse de drogue ou de violences sur les personnes. Celles-ci sont souvent intra-familiales, sur fond d’alcool. « Nous travaillons à ce sujet avec SOlidarité-FemmeS » it M. Kermorvan.


NOTES:

— -
(1) à Berlin, des Allemands encagoulés détruisent une à une les caméras de surveillance installées dans des espaces publics. L’objectif de l’opération est d’en neutraliser le plus possible avant le Congrès européen de la police qui débute le 19 février dans la capitale allemande. Rigolo !