Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Transports scolaires : devenez chauffeur de car

Transports scolaires : devenez chauffeur de car

Ecrit le 20 février 2013

Le mercredi 06 février, le Conseil Général et la Fédération départementale des transporteurs se sont réunis pour l’assemblée générale de la Fédération et pour vanter les mérites d’être conducteur de car...

Le transport de voyageurs est un métier qui recrute. Si vous aimez les relations humaines – le contact avec les gens ou avec les enfants - il s’agit d’un métier qui peut vous intéresser. Vous êtes à la recherche d’un emploi, vous avez plus de 21 ans, vous pouvez bénéficier de financements Pôle emploi et Région (en rentrant dans les critères définis). La formation coûte environ 2000-2300 €uros pour le permis D - transport en commun, auquel il faut ajouter la FIMO (Formation Initiale Minimum Obligatoire), coûtant environ 2000 €uros (+/- ,suivant la région et/ou le centre formation). Il s’agit d’un complément indispensable pour pouvoir exercer. Vous devrez renouveler cette autorisation par une Formation Continue Obligatoire à la Sécurité, tous les quatre ans.

La plupart des entreprises de transport prennent en charge ces deux derniers temps d’instruction. Certains patrons considèrent, en effet, qu’elles rentrent dans le temps de formation acquis obligatoirement par votre temps de présence en entreprise.

Dans votre démarche, sept semaines vous ont été précisées pour atteindre votre but. Ne vous inquiétez pas ; vous constaterez que le temps vous semble beaucoup plus long entre la demande de financement et la fin de votre apprentissage. Il vous faudra également prendre en compte le coût des déplacements car malgré le prix, le centre qui vous accueille, n’est pas un internat.

Les diplômes obtenus vous permettent de rencontrer les responsables d’entreprises. Vous serez accueillis les bras ouverts et engagé directement en CDI. Les emplois sont majoritairement liés au transport scolaire. Votre contrat sera négocié entre 9,43 € et 10,15 € de l’heure (brut). Évidemment, vous aurez une période d’essai, mais votre ligne vous sera rapidement attribuée. Vous ne pourrez pas être payé moins de 16 heures par semaine. Votre salaire pourra être plus élevé, selon la considération et le bon vouloir de votre patron.

Il est vrai que lors du calcul, le salaire n’est pas élevé, mais vous pourrez bénéficier du RSA  , selon vos charges de famille. De plus, vous pourrez également augmenter vos horaires de travail par un complément de transport extra-scolaire.

L’emploi n’est exercé qu’aux heures d’entrée et de sortie des écoles, collèges et lycées. Vous pourrez ainsi commencer dès 06 heures en finissant au plus tard vers 09 heures 30 et vous ne réembaucherez que le soir, au plus tôt vers 15 heures 45 pour finir au plus tard vers 20 heures. Le temps libre en journée permet ainsi de pratiquer une autre activité. Il faut toutefois concéder une grande souplesse horaire pour cette dernière, car vous ne pourrez vous permettre aucun retard dans votre emploi de chauffeur de car !

Dans ce métier, vous aurez également un avantage considérable : toutes les vacances scolaires. Mais, il est également vrai que pendant ce temps vous ne serez pas payé.

Ce métier est particulièrement attrayant par les relations que vous pourrez développer avec votre public. De plus, il vous permet de changer régulièrement de patron, car compte tenu des négociations de prix par les transporteurs, votre ligne sera peut-être réattribuée et vous même transféré (ou remercié, si vous ne l’acceptez pas).

Dans votre condition, vous bénéficierez pourtant du respect de la population et cela reste quand même le plus important.

Écouté et apprécié par votre employeur nous pourrons ainsi entendre votre publicité sur ce beau métier :o) ... Le transport scolaire recrute … 800 à 1000 €uros, vous resterez souriant... Engagez vous …

Signé : Charli

 Privatisation

Pour info : Depuis sa privatisation, la SNCF s’est désengagée progressivement des missions de service public peu rentable qui lui revenaient antérieurement. Pour le désenclavement, le transport régional a été repris et subventionné à plus des trois quarts du prix par les Conseils Généraux et Régionaux pour faire des prix attractifs (Exemple : Châteaubriant/St Nazaire 2,30 €uros quand le tarif SNCF Châteaubriant/ Angers est environ à 11 €). Les trajets ont ainsi été réattribués aux sociétés routières de transport de voyageurs.

Or, il apparaît que certaines sociétés appartiennent majoritairement à la SNCF. Les conducteurs de voyageurs bénéficient-ils alors des avantages correspondant au statut du personnel de cette société ? Une concurrence loyale peut-elle être envisagée ? Les subventions accordées ne font-elles pas maintenant partie du bénéfice des actionnaires ?

En tout état de cause, Mesdames, Messieurs les conducteurs vous bénéficierez d’un très bon métier si vous obtenez la gratuité pour tous vos déplacements quand tous les autres devront payer....

Hélas, certains syndicats n’ont pas le même sens de l’humour ! Dans un tract distribué en début d’année, ils parlaient de sabordage des indemnités kilométriques, de désintégration des accords d’entreprise, et de frappes chirurgicales sur les feuilles journalières pour les contrats à temps partiel ...

 Accessibilité

Le Département assure le transport de plus de 1000 élèves en situation de handicap, par des circuits de taxis collectifs en porte à porte vers une centaine d’ établissements scolaires différents. L’ accès à ce service est gratuit pour les élèves lourdement handicapés.

En 2011, le Département a sensiblement amplifié son action en la matière en milieu rural en particulier à destination des élèves handicapés de CLIS et d’ ULIS, auxquels il est désormais systématiquement proposé un service collectif ou semi- collectif. Le coût de ce transport est d’ environ 3 M€ pour la collectivité.

 …. pour tous

Deux lignes régulières Lila sont intégralement accessibles aux personnes handicapées (lignes 12 et 17).

« Lila à la demande » - services de transport à la demande en porte à porte sur réservation qui couvre l’ensemble des intercommunalités hors agglomération - prend également en charge les personnes handicapées. En 2012, le nombre de leurs voyages sur ces services a été de 1 648. D’ores et déjà dans certains territoires, les voyageurs ont la possibilité de rejoindre un pôle d’ échange de la TAN (transports en commun) ou un centre hospitalier hors du territoire de la communauté de communes, avec des véhicules accessibles aux « fauteuils ». Ce dispositif de transport occasionnel en milieu extra-urbain est sans nul doute le plus abouti au niveau national. La Loire- Atlantique est en effet le seul département en France à assurer l’accès au transport pour toutes les personnes handicapées, sur l’ensemble de son territoire, à un tarif identique au tarif du transport collectif classique. Les services Lila à la demande ont un coût de 880 000 € /an, partagé à parts égales avec les intercommunalités partenaires.
En matière d’information voyageurs, le Département a apposé des autocollants en braille et gros caractères sur chaque point d’ arrêt, et a rendu conforme au référentiel général d’accessibilité pour les administrations son portail internet mobilités
sedeplacer.loire-atlantique.fr

A l’ occasion de la mise en service du tram-train Nantes-Châteaubriant, les lignes desservant le secteur seront réorganisées en rabattement autour des gares, 5 pôles de rabattement seront entièrement accessibles. La concertation, qui a guidé la construction du Schéma d’ accessibilité, guidera la rénovation du schéma des transports. Un comité consultatif des associations de voyageurs et de personnes en situation de handicap est prévu le 18 mars.