Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Entreprises diverses > Castel-Viandes, émotion

Castel-Viandes, émotion

Ecrit le 20 mars 2013

Une manifestation a rassemblé quelque 300 personnes, le 12 mars, en soutien à Castel-Viandes. Le personnel a été reçu à la Sous-Préfecture, puis, le lendemain, à la réunion des maires de la Com’Com’   (réunion à laquelle La Mée n’avait pas été conviée).

Manif du 12 mars 2013 Ce fut un moment d’émotion, les salarié-e-s étant dans une grande inquiétude pour leur emploi. Une suppression de 330 emplois pour Châteaubriant, cela ferait mal. On comprend donc que tout le monde (élus de gauche et municipalité de droite) soutienne les salariés. Pour autant, il ne faut pas dire n’importe quoi !

« Il n’y a jamais eu d’affaires aux prud’hommes dans cette entreprise » dit le maire. C’est vrai, car tout s’achète, même le silence. Le maire aurait pu dire qu’il n’y a jamais eu de syndicat non plus. Une section CGT s’était montée. Elle fut vite … démontée.

« Il y a 12 vétérinaires présents tous les jours » dit le maire. Non. C’est un vétérinaire et une douzaine de contrôleurs répartis en deux équipes.

« L’entreprise est victime d’un emballe-ment médiatique ». C’est vrai : la presse ne devrait parler d’une intervention policière que lorsqu’il s’agit d’un malfrat de petite envergure. Pour les gros bonnets, ce devrait être plus … policé.

N’ayant aucun document sur ce dossier, La Mée ne peut évidemment pas se prononcer.

Le Député Yves Daniel : Concernant l’entreprise Castel Viandes, j’attends avec impatience les conclusions du Procureur de la République pour sortir de cette situation de tension.


Ecrit le 25 avril 2013

Pas de problème du côté de MacDonalds

L’ancien directeur-qualité maintient ses accusations