Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Contrat de territoire 2013-2015

Contrat de territoire 2013-2015

Ecrit le 20 mars 2013

 Tout le monde est content !

Cela faisait plaisir à voir : ils étaient tous contents ! A la table officielle il y avait le président du Conseil Général, le vice-président en charge du dossier et les présidents de quatre com’com’   : celles de Châteaubriant, Nozay, Derval et St Nicolas de Redon. Tous souriants, pas la moindre petite pique (alors qu’on savait que …) et des paroles de remerciement.

Philippe Grosvalet, président du Conseil Général a longuement expliqué qu’il s’agissait de signer les contrats de territoire, troisième fournée, sur des priorités définies par le Département, « parce que bien vivre c’est avoir un logement, mais aussi la santé, des loisirs, de la mobilité, et un objectif : le développement économique ». « Mais nous sommes en période de crise, les ressources ne sont pas extensibles, les citoyens sont fortement sollicités par l’impôt. Les fonds attribués par le Conseil Général sont destinés à accompagner les communes et les intercommunalités ». « Nous ne ferons pas à votre place ». Des outils nouveaux sont proposés, par exemple l’Etablissement Public Foncier (qui a déjà investi 36 millions d’euros) et l’Agence Loire-Atlantique Développe-ment qui peut aider à réaliser les projets, de A à Z. « Le département c’est aussi une administration, 164 métiers différents. J’ai souhaité qu’elle soit plus proche des territoires. Elle sera déconcentrée d’ici octobre prochain, sous la direction de Mme Lepage ».

Hervé Boscher, vice-président du Conseil Général a expliqué que les deux contrats précédents, 2005-2012, s’éta-laient sur 8 ans, tandis que le contrat 2013-2015 sera sur 3 ans. Les chiffres ont été établis sur les réalisations de la période précédente et se montent à 90 millions d’euros soit

  • - 70 M€ pour le volet territorial
  • - 18 M€ pour l’aménagement numérique
  • - 2 M€ pour l’aménagement portuaire

A ces 90 M€, il faut ajouter 247 M€ d’investissements directs du Conseil Gé-néral, qu’il s’agisse des études et investissements hydrauliques, de la rénovation du Château de Châteaubriant, de la piscine de Derval, du projet culturel de Nozay et Derval et de partenariats culturels et touristiques divers.

Les 90 M€ destinés aux intercom-munalités, ont été répartis de façon solidaire, en donnant davantage aux territoires les plus pauvres.

Par exemple :

A l’intérieur du Pays de Châteaubriant  , la répartition est différente (voir tableau) : 171 €/hab pour la com’com’   de Derval et 117 €/hab pour la com’com’   du Castelbriantais.

Jacqueline Segalen a déclaré : nous avons utilisé le précédent contrat pour les bibliothèques, le développement économique, les locaux associatifs.

Alain Hunault a exprimé sa satisfaction : « Le Conseil Général est un partenaire efficace » (mais, lorsqu’il parle aux maires, il dit que le CG a accordé moins de crédits et il le fait répéter par ses affidés par exemple par le maire de Moisdon).

Jean Louër a reconnu « la qualité du travail fait » et s’est réjoui de la visite de Philippe Grosvalet toute une journée sur sa Com’Com’  .

Le Président de la Com’Com’   de Redon a dit « un vrai bonheur. Ces contrats nous permettent de discuter entre nous ».

 Dans le grand bain

Sur les 4 035 656 €, la Com’Com’   du Castelbriantais consacre

  • 2 300 133 € à la future piscine et au dojo,
  • 813 781 € au développ. économique
  • 696 742 € à des stations d’épuration
  • 205 000 € à l’habitat social
  • 20 000 € aux pôles enfance-jeunesse

Le Conseil Général dépensera en outre 476 820 € pour l’aménagement numérique (4 sous-répartiteurs).
Et d’autres investissements à chiffrer : carrefour sur la D 178, aménagement du château (4 300 000 €), soutien à l’ADT   Tourisme   et contrat habitat.

▲▼▲

Sur ses 1 884 865 €, la Com’Com’   de Derval consacre :

  • 608 500 € au développement économique
  • 544 825 € à l’environnement (déchets et stations d’épuration)
  • 261 040 € pour la culture
  • 200 000 € pour son espace aquatique
  • 163 000 € pour le volet enfance-jeunesse
  • 100 000 € pour l’habitat social
  • 7 500 € pour diagnostic gérontologique

Le Conseil Général dépensera en outre 357 615 € pour l’aménagement numérique (3 sous-répartiteurs).
Et d’autres investissements à chiffrer : projet culturel de territoire, contrat de développement touristique, contrat habitat, et une subvention maximale de 3 500 000 € pour l’espace aquatique de Derval.

▲▼▲

Sur ses 2 052 221 €, la Com’Com’   de Nozay consacrera :

  • 582 000 € pour le volet culture
  • 385 932 € pour la piscine de Nozay
  • 486 607 € pour des stations d’épuration
  • 457 682 € pour le développ. Économique
  • 140 000 € pour des logements sociaux.

Le Conseil Général dépensera en outre 715 230 € pour l’aménagement numérique (6 sous-répartiteurs).
Et d’autres investissements à chiffrer : projet culturel de territoire, contrat de développement touristique, contrat habitat, et 6 300 000 € pour la déviation de Treffieux et 2 000 000 € pour construire un abattoir de proximité à Puceul.