Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Les jeunes et l’alcool

Les jeunes et l’alcool

Ecrit le 3 avril 2013

Jeunes : la coupe est pleine

Selon une étude de l’Institut Gustave-Roussy, la consommation d’alcool aurait provoqué la mort de 49 000 personnes en France en 2009. Soit 9 % de l’ensemble des décès. D’après cette étude, 36.500 décès étaient attribuables à la consommation d’alcool chez les hommes, représentant 13% de la mortalité masculine, et 12.500 décès chez les femmes, représentant 5% de la mortalité féminine. De plus, la fraction des décès attribuables à l’alcool est plus importante chez les personnes jeunes et d’âge moyen (22% des décès chez les 15-34 ans et 18% chez les 35-64 ans) que chez les plus âgés (7% chez les 65 ans et plus). 

Les auteurs de l’étude, Sylvie Guérin et son équipe soulignent que l’alcool a un effet délétère dès la consommation d’une faible dose. A 13 g/j (soit un peu plus d’un verre), il est déjà responsable de 1.100 décès. 

Comas éthyliques, hépatites, cirrhoses ou encore troubles psychiques dus à l’addiction, les jeunes sont de plus en plus nombreux à subir les conséquences d’une soirée trop arrosée. Des cirrhoses apparaissent dès l’âge de 25 ans. Les cuites deviennent un titre de gloire pour un grand nombre, y compris, et c’est particulièrement inquiétant, chez les jeunes femmes.