Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > Métalogik, un centre d’essais

Métalogik, un centre d’essais

Ecrit le 10 avril 2013

Mardi 2 avril 2013, l’association Metalogik (10 entreprises) a inauguré son podium de présentation des métiers de la métallurgie : mécano-soudure, usinage, chaudronnerie, ajustage/montage, mécanique de précision, assemblage, thermoformage.

La métallurgie emploie 32 000 personnes dans la Région Pays de Loire, dont 1600 dans la région de Châteaubriant (en 80 entreprises), mais peine à attirer des jeunes dans ses formations. Le centre d’essai cherche à montrer la diversité des postes au sein des entreprises et le niveau de qualification que cela exige. Une remorque spécialement aménagée, va permettre d’aller rencontrer les jeunes dans les écoles, de susciter leur curiosité et leur intérêt et, concrètement, de « façonner et sublimer la matière en réalisant des petites pièces, en exposant le savoir-faire des entreprises ».


Le centre d’essai a coûté 43 175 € HT  , financé par le Conseil Général (27,4 %), le Conseil Général (9,8 %), la Com’Com’   d’Ancenis (6,8 %), la Chambre de Commerce (6,8 %) et la Chambre des Métiers (8,8 %) et les fonds européens Leader attribués au Pays de Châteaubriant   (40,4 %). Le Président du Conseil Régional, Jacques Auxiette, a rappelé l’importance qu’il attache à la formation initiale des jeunes et à la formation continue des adultes.

L’association Métalogik s’efforce de maintenir les sections industrielles du lycée polyvalent Môquet/Lenoir et compte sur ces sections pour former le personnel dont elle a besoin, y compris jusqu’au niveau BTS.

 

Note de la rédaction : pour répondre à Jean Louër, ce centre d’essai est l’exemple de financements que les Com’Com’   et Pays peuvent apporter à des associations d’industriels, dans l’intérêt commun. Certaines associations sont plus prestigieuses que d’autres … et obtiennent plus facilement des fonds publics que d’autres ….