Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 17 avril 2013

Mée-disances du 17 avril 2013

Ecrit le 17 avril 2013

 GEOC …

De Bretagne-Vivante du 6/04 : En accord avec Matignon, les chasseurs font supprimer un comité scientifique indépendant !. « Le Cimap ne peut être taxé de lenteur administrative » constatent La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), Humanité et Biodiversité ainsi que France Nature Environnement (FNE), déplorant qu’il ait décidé « le 2 avril 2013, sans aucune consultation des acteurs, la suppression pure et simple du Groupe d’experts sur les oiseaux et leur chasse (GEOC) qui fut souhaité et validé, tant par les représentants cynégétiques que par les associations de protection de la nature en 2009 ». Les experts du GEOC avaient vocation à donner le point de vue de la science afin que l’Administration se prononce sur la réglementation cynégétique. Ils se réunissaient plusieurs fois par an, pour éclairer les décisions dans un contexte tendu entre chasseurs et protecteurs, rappellent les trois associations. La LPO, Humanité et Biodiversité ainsi que France Nature Environnement, reçus par les services du Premier Ministre le 26 mars, n’ont même pas été avisées de la décision prise 7 jours plus tard. Ces associations estiment que la suppression du GEOC constitue une insulte à la communauté scientifique, un mépris des accords et une incohérence de gouvernance.

 Femmes avec hommes

Le site lecinemaestpolitique.fr du 7/04 analyse les contes de fées. « Les contes de fées traditionnels mobilisent le plus souvent des schémas profondément sexistes : les personnages féminins, généralement loués pour leur beauté et leur douceur, sont passifs tandis que les personnages masculins, héroïques et intelligents sont actifs dans l’histoire ».(...) « L’une des avancées principales des adaptations de contes de fées « nouvelle génération » est qu’ils présentent des personnages féminins plus forts, plus intelligents, plus développés et surtout plus actifs dans l’histoire ». Cependant il faut constater un sérieux bémol dans ce féminisme apparent et revendiqué… C’est pratiquement toujours un homme qui permet à l’héroïne de s’émanciper, comme s’il était impensable qu’une femme obtienne son indépendance seule ou grâce à la solidarité féminine !!! Les contes de fées ainsi que les Disney apprennent aux petites filles à être dépendantes des hommes pour régler leurs problèmes. La psychothérapeute et écrivain Colette Dawling a d’ailleurs qualifié de « Complexe de Cendrillon » la peur de l’indépendance et le désir d’être prise en charge par autrui.

En même temps, ces films présentent des femmes puissantes, cruelles, manipulatrices. « Quel est l’intérêt de créer un personnage féminin intéressant et nuancé si c’est pour le présenter comme une « exception » au milieu des femmes superficielles ? ». Finalement les contes de fées revisités ne sont guère féministes. « Les nouvelles adaptations ne sont pas dépourvues des vieux stéréotypes notamment ceux associés aux antagonistes féminines et si on donne de la puissance et de l’indépendance aux héroïnes, on réaffirme cependant qu’elles les doivent à la bonne volonté de personnages masculins ».

 La photo qui dérange


Le Point du 12/04, exhume une photo prise à la Mutualité, le 8 décembre 2012, durant la soirée privée organisée pour les 40 ans du FN  . Ce soir-là, la députée du Vaucluse Marion Maréchal Le Pen, pose en compagnie de quelques membres du FN  . Parmi eux, on distingue Edouard Klein, leader du Groupe union défense (GUD), groupuscule d’extrême droite. Mais aussi un certain Baptiste C, « nettement plus compromettant » selon Le Point qui révèle une autre photo de cette « figure du mouvement skin ». Sur ce cliché déjà relayé par le site Reflexes.net, on distingue le jeune homme en compagnie de deux camarades, avec une casquette siglée « SS » et faisant le salut nazi. Le genre de publicité dont se passerait bien le Front national, qui cultive une politique de dédiabolisation depuis plusieurs années.

 Le jardin bio de Michelle

Terresacrée.org du 8/03 : MONSANTO proteste contre le jardin bio de Michelle Obama ! La MACA, association américaine qui représente des grands noms de l’agrochimie, dont le géant des pesticides et des semences OGM Monsanto, a récemment écrit à Michelle Obama, estimant que son jardin où fruits et légumes sont cultivés sans pesticides, pourrait donner aux consommateurs, par comparaison, une mauvaise image de l’agriculture conventionnelle dont les produits sont « sains, savoureux et plus économiques » assure la MACA. « Si les Américains devaient encore cultiver eux-mêmes des produits de première nécessité pour subvenir aux besoins de leur famille, les Etats-Unis seraient-ils les leaders dans les domaines scientifiques, de la communication, de l’éducation, de la médecine, des transports et de l’art ? », s’interroge encore cette association d’agrochimistes.

Monsanto, dans le projet de Loi HR 875 aux USA, veut faire interdire les cultures privées dans les potagers de Monsieur et Madame Tout-le-monde, sous couvert de protection de Santé publique. La firme veut aussi breveter les fruits et légumes de tous les jours comme les concombres, les brocolis et les melons, forçant les agriculteurs à payer leurs semences au risque d’être poursuivis en justice.

C’est le braquage du siècle ! Un jour un gros futé nous commercialisera l’air que nous respirons.

 Perturbateurs

De Rue89 du 03/04 : On les savait présents dans les contenants alimentaires, les meubles, les peintures, on découvre aujourd’hui qu’ils sont aussi dans les produits d’hygiène et de beauté : les perturbateurs endocriniens, ces substances potentiellement cancérigènes ayant un impact sur la fertilité ou les troubles neurocomportementaux. L’UFC-Que Choisir publie les résultats de tests réalisés sur 66 produits et demande un renforcement de la réglementation sur ces composés.

Par exemple, dans le dentifrice Colgate Total, les mesures ont révélé une teneur en triclosan susceptible d’effet sur la thyroïde. Dans le gel douche Nivea « Water lily & oil » est détecté du propylparaben à une dose supérieure à la recommandation du Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs (CSSC). Ces produits ont un effet hormonal à des concentrations infimes, encore accru l’on utilise différents produits comportant la même molécule et dont les doses s’additionnent pour atteindre un niveau de risque significatif. Le propylparaben, par exemple, est retrouvé dans au moins 9 familles de produits cosmétiques et d’hygiène (1 déodorant, 1 shampoing, 1 dentifrice, 1 bain de bouche, 2 gels douche, 6 laits corporels, 3 crèmes solaires, 3 rouges à lèvres, 4 fonds de teint, 4 crèmes visage…).

 Voleur au travail

Lepoint.fr du 10/04 : M. Pedrotti, 62 ans, habite à Cerreto Guidi, près de Florence, où il gère une nouvelle résidence dont tous les appartements sont en vente. Sauf le sien. Croyant la résidence complètement inhabitée, un voleur s’est faufilé dans l’appartement de M. Pedrotti pour y dérober le cuivre des fils électriques, avec lequel il crée des vides-poches ou des candélabres qu’il vend en porte-à-porte. M. Pedrotti a réussi à faire arrêter le voleur

… mais, apprenant qu’il n’a que 250 euros pour vivre, il lui propose une embauche pour couper de l’herbe et nettoyer les 50 appartements.