Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 24 avril 2013

Mée-disances du 24 avril 2013

Ecrit le 24 avril 2013

 Ni Noirs ni Arabes

Dans un tract commun du Syndicat Sud Rail et de l’Union Syndicale Solidaires, du 10 avril 2013, on apprend que, lors de la visite de Shimon Pérès en France, le 8 mars dernier, les salariés Noirs et Arabes ont été écartés « car il ne fallait pas de salariés musulmans pour accueillir le chef d’Etat Israélien ». Le Directeur d’ITIREMIA, filaile de la SNCF, a justifié ce choix, lors d’une réunion le 25 mars, en invoquant un « principe de précaution » pour « protéger les salariés de vexations qu’ils auraient pu subir de la part du Service de Protection des Hautes Personnalités et/ou du Corps Diplomatique ». Mais les discriminations ne se sont pas cantonnées à ITIREMIA. Un des contrôleurs du Thalys, qui est métis, s’est également vu interdire de contrôler la voiture où se trouvait Shimon PERES. Enfin, un conducteur d’origine maghrébine n’a pas pu aller chercher son train en gare du Nord, car il devait traverser la zone où se trouvait Shimon PERES. Les deux syndicats ont exigé que la SNCF condamne publiquement ces pratiques. « Il est inadmissible d’autant plus pour une entreprise publique qu’il puisse y avoir un « tri de salarié-e-s » pour exercer les missions du service public, et ce même dans les filiales ! ». Ne pas dénoncer ces pratiques racistes serait s’en rendre complice.

 Talons oh !

De Slate.fr du 15/04 : Le recteur de l’université d’Etat de Douchanbé, au Tadjikistan, a annoncé début avril que les étudiantes devront porter des vêtements unicolores et des chaussures à talon. Hauts, les talons : jusqu’à 10 centimètres. La présidente du Conseil des femmes de l’Université a commenté : « Les mocassins gâchent l’apparence des filles. Nous pensons que les talons aident les femmes à se sentir plus féminines, plus sûres d’elles, et que cela rend leurs interlocuteurs plus à l’aise. »

De Slate.fr, toujours, du 21.07.2010 « On savait déjà que porter des talons pouvait déformer le pied et causer des problèmes de dos, on apprend désormais que les talons changent littéralement le corps des femmes ! des scientifiques viennent de le confirmer : les adeptes des talons hauts ne peuvent plus porter de chaussures plates sans en souffrir. Les porteuses de talons ont des fibres musculaires 13% plus courtes que les porteuses de chaussures plates et elles sont gênées quand elles repassent au plat, puisque leur tendon d’Achille ne peut plus s’étirer suffisamment ».

Suggérons au Recteur de Douchanbé d’imposer aux hommes le port de pantalons courts : cela leur permettra de corriger leur sentiment de supériorité.

 Chant d’amour

De ici.tf1.fr/ du 18/04 : Le parlement de Nouvelle-Zélande a adopté sous les vivats un projet de loi autorisant le mariage homosexuel, faisant de ce pays le premier de la région Asie-Pacifique à étendre le mariage aux couples de même sexe. Cette réforme défendue par le Premier ministre de centre droit John Key a été portée par Louisa Wall, députée homosexuelle du Parti travailliste. Sitôt après le vote, l’assemblée s’est levée, imitée par le public, pour entonner un chant d’amour traditionnel en maori ! Treize pays dans le monde autorisent désormais le mariage entre personnes de même sexe.

Photo : Les députés, debout, chantant

 Sang et Taule

Le Parisien du 12/04 : Frigide Barjot (de son vrai nom Virginie Tellenne, ex-communicante du RPR), porte-parole du collectif La Manif’ pour tous, a évoqué une « dictature », estimant qu’un « couperet venait de tomber sur la tête du peuple », avant de prévenir : « Hollande veut du sang, il en aura ! ». Et puis elle s’est rétractée.

Dans l’Express du 18/04, la même Frigide Barjot a demandé à Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, de prendre des mesures préventives contre les « groupuscules identitaires » qui prennent prétexte des manifs anti-mariage gay pour créer des désordres. Et d’ajouter : « J’exige que les skinheads homophobes soient mis en taule ». Heureusement, on ne met pas les gens en taule de façon aussi expéditive, si dangereux soient-ils ! Mais il est temps que Mme Barjot se rende compte qu’elle a été manipulée !

 Erreur et austérité

Selon Les Echos du 215/04 : le taux prévisionnel de la dette publique en France devrait dépasser 93% de PIB (produit intérieur brut) en 2013, et atteindre un pic légèrement supérieur à 94% de PIB en 2014. Le ratio avait déjà franchi le seuil symbolique de 90% fin 2012, contre... 65% cinq ans plus tôt.

De france24.com du 18/04 : un article, rédigé en 2010, par Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, anciens économistes du Fonds monétaire international (FMI) affirme que des pays dont l’endettement dépasse, sur le long terme, 90% du PIB ont une croissance moins importante que les États aux finances plus saines et qu’une dette publique supérieure à 90% du PIB engendrait, en moyenne, une récession de 0,1%. Cet article a souvent été cité comme référence pour justifier l’austérité dont sont victimes de nombreux peuples.
9
Mais, le 16 avril 2013, ils ont reconnu avoir fait une erreur de calcul !

Selon La Tribune du 18/04, trois auteurs américains ont montré en effet que Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff avaient commis une série d’erreurs de calcul et que, lorsque la dette est comprise entre 90 et 120% du PIB, la croissance serait alors de 2,4% et qu’elle serait encore de 1,6% lorsque la dette dépasserait 120% du PIB. Par conséquent, les trois économistes assurent que leurs nouvelles conclusions doivent conduire à revoir « les objectifs d’austérité » défendus en Europe ou aux Etats-Unis et posent la question : Ne serait-ce pas le ralentissement de la croissance qui serait à l’origine d’un accroissement de la dette publique et non l’inverse ?

Le FMI confirme : l’austérité est due à une erreur de calcul

 Aux mains

De L’Union (Ardennais) du 19/04 : Les policiers le constatent dans leurs procédures : un nombre croissant d’agressions ou de vols avec violence démarre par une simple susceptibilité, un mot, un « regard de travers » qui met le feu aux poudres. Le cas s’est encore produit le 10 mars 2013 à Reims, avec la circonstance aggravante que le plaignant - un jeune homme de 20 ans - a été gazé et électrisé à l’intérieur même d’un bus d’un réseau urbain de Reims. [Ndlr : Ah ! Ces jeunes ne savent pas se tenir]

Le Parisien du 19/04 : Il s’en est fallu de peu que des coups de poing soient assénés dans l’hémicycle cette nuit [du 18 au 19 avril], lors du débat sur le mariage pour tous. Des députés UMP se sont précipités au bas de l’hémicycle en criant « dehors », « dehors ». Motif : ils auraient été excédés par une mimique d’un collaborateur de la ministre de la Justice [en fait c’était un fonctionnaire, non-membre du cabinet de Mme Taubira]. Les huissiers se sont interposés pour empêcher les élus d’atteindre le fonctionnaire. « Rien ne justifie une espèce de descente avec une menace physique comme celle à laquelle on a assisté », a réagi Claude Bartolone » (PS), président de l’Assemblée.

« Nous ne sommes pas des collégiens ayant des difficultés avec un regard de travers », a grondé le président de l’Assemblée, qui compte bien demander à son bureau de prendre des « sanctions » contre les députés les plus énervés.

 Géants

LeMonde.fr du 19/04 : C’est une menace d’un genre particulier que doit affronter la Floride : des escargots géants d’Afrique, des mollusques particulièrement voraces pouvant atteindre la taille d’un rat. Ces bêtes, appartenant à l’espèce Achatina fulica, peuvent atteindre jusqu’à 16 cm et peser plus d’un kilogramme. Ils se reproduisent très vite : ils peuvent pondre jusqu’à cent œufs par mois et leur durée de vie est de huit ans....