Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Train : les TER en retard

Train : les TER en retard

Ecrit le 5 juin 2013

TER en retard

Les vice-présidents « transports » de onze conseils régionaux de France, dont Gilles Bontemps (Région Pays de Loire), et Gérard Lahelec (Région Bretagne) s’inquiètent de l’austérité généralisée qui menace le Transport Express Régional (TER) et estiment que de nouvelles sources de financement sont nécessaires.

Les Régions ont reconstruit en moins de 15 ans un service public de transport régional de voyageurs. Quasi moribond dans les années 1990, le TER est devenu un outil efficace pour répondre aux besoins de déplacement de nos concitoyens, dans des conditions de confort et de prix nettement améliorées. Il y aurait encore beaucoup à faire pour qu’il devienne un mode de transport majeur, dans le cadre d’une volonté politique de réduction des temps perdus dans des embouteillages, de réponse à des besoins diversifiés, d’aménagement du territoire et de respect de l’environnement. Mais ces projets de développement sont aujourd’hui menacés. Le simple maintien de ce Service Public n’est même plus assuré du fait des gels de crédits et des transferts mal compensés d’hier et des nouvelles contraintes financières imposées actuellement par l’Etat aux collectivités territoriales, accentuées en 2014 par une diminution des dotations de l’Etat de 1,5 milliards d’euros.

L’Association des Régions de France propose l’instauration d’un versement transport régional qui permettrait de mobiliser 800 millions d’euros. Il s’agirait d’une mesure de bon sens pour aligner le transport ferroviaire régional sur le transport public urbain.

Les onze élus proposent notamment :

  • ► La création d’un livret d’épargne sur le même principe que le livret A pour mobiliser l’épargne populaire afin de moderniser et développer les infrastructures ferroviaires,
  • ► L’instauration d’un prélèvement sur les bénéfices des sociétés autoroutières, dédié au financement du TER,
  • ► La mise en place d’un pôle public bancaire pour que le système bancaire remplisse sa mission au service d’un système ferroviaire structurant pour la vie quotidienne de la population comme pour le développement économique et l’aménagement du territoire.

(Communiqué)