Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Divers > Adieu Windows XP, on vous aura prévenus !

Adieu Windows XP, on vous aura prévenus !

Ecrit le 5 juin 2013

Nous sommes désolés d’insister mais il y a trop de gens qui ont des ordinateurs et vont se trouver en difficulté ... Si vous ne le saviez pas encore, windows XP c’est fini

Traduction de l’image ci-dessous : le support de Windows XP se termine en avril 2014. Cliquer ici pour en apprendre davantage.

JPEG - 11.5 ko

 Windows XP, fini

Les ordinateurs qui ont plus de 3 ans sont équipés d’un système d’exploitation appelé Windows XP : c’est ce qui apparaît sur leur écran quand ils lancent l’ordinateur. Mais ce système ne sera plus maintenu à partir d’avril 2014, ça veut dire qu’il n’y aura plus de mise à jour. Si donc des failles se découvrent (il y en a tout le temps !), ce sera la porte ouverte aux virus et alors, gare !

XP fini, passez à Ubuntu
Quelle solution ? Se payer Windows 7, puis re-payer pour avoir Windows 8 en attendant la sortie d’un windows à re-payer tous les ans … (1)
ou bien sauter le pas définitivement en adoptant un système gratuit et performant comme Linux (Ubuntu ou XUbuntu) « open source » (c’est à dire « source ouverte » c’est à dire libre !)

 Comme la gendarmerie

Les administrations françaises commencent à considérer les logiciels Open Source à l’égal des logiciels propriétaires. C’est l’un des constats que l’on peut faire à la lecture d’un appel d’offres public interministériel (référencé 2013/S 079-133073) portant sur «  la fourniture de matériels micro-informatiques, d’accessoires, de solutions d’impression, de périphériques associés et de services complémentaires rattachés  ». Cet accord-cadre, publié au BOAMP le 23 avril dernier, mené par le Ministère de l’Intérieur, comprend ainsi essentiellement des équipements de bureau : postes de travail fixes, micro-ordinateurs portables, tablettes tactiles, solutions d’impression, écrans et enfin plusieurs périphériques comme des scanners – le tout découpé en 7 lots distincts.

Originalité ; c’est le premier appel d’offres public à exprimer clairement la demande d’une certification pour un système Libre, Ubuntu, au même titre qu’une certification des traditionnels Windows.

Cet appel d’offres aurait bénéficié du soutien, de l’expérience et des besoins de la Gendarmerie Nationale, dont les procédures de migration de Windows XP, vers Ubuntu, devraient s’accélérer. La Gendarmerie est l’un des symboles de la migration Linux de l’administration en France. D’ici avril prochain, 80 000 postes devront avoir migré. Le Ministère de la Justice est concerné par cet appel d’offres. Il va ainsi « pouvoir tester Ubuntu ». Une façon ainsi de faire infuser Linux dans des strates où il n’était jusqu’alors pas engagé.

Cet appel d’offres, de même que la circulaire du Premier Ministre (1) devrait contribuer à lever certaines barrières à l’usage de Linux et autres applications libres dans les bureaux et agences des ministères et institutions publiques. Et cela ferait faire des économies budgétaires : les dépenses de l’administration française en logiciels non libres (en termes d’acquisition et de maintenance) sont évaluées à quelque 300 millions d’euros par an, soit quelque 1,5 milliards d’euros sur le période 2007 – 2011, selon le ministre du Budget, en réponse à une question écrite de Gwenegan Bui, député socialiste, le 14 mai 2013.

 Réticences et oppositions

Face à cela, les réticences et les oppositions sont fortes.

Réticences de la part des utilisateurs de Windows à qui l’on a mis dans la tête que, seul, ce système est bien.
On leur a dit que Linux (Ubuntu) est compliqué, et réservé à des spécialistes ! C’est faux ! Et la trentaine de chômeurs que l’ACPM   (Ateliers et Chantiers du Pays de la Mée) a équipés gratuitement, pourra vous dire le contraire !
On leur a dit que le système est limité ! C’est juste le contraire !

Et les oppositions ? Alors là, elles sont légion, elles viennent des fabricants de logiciels non-libres (logiciels propriétaires) qui craignent de voir disparaître la poule aux œufs d’or.
Exemple : le projet de loi de refondation de l’école, a été voté par l’Assemblée Nationale en première lecture. Il dit, dans son article 10 : « L’État organise, à sa charge, dans le cadre du service public de l’enseignement et afin de contribuer à ses missions, un service public du numérique éducatif et de l’enseignement à distance ». Le Sénat y a ajouté « Ce service public utilise en priorité des logiciels libres et des formats ouverts de documents » car eux seuls permettent de garantir l’égal accès de tous à ce futur service public.

Mais chez Syntec, syndicat patronal des SSII (société de services en ingénierie informatique) et des éditeurs, et à l’Afdel, (association française des éditeurs de logiciels), cette modification du texte a fait l’effet d’une petite bombe ! Ils parlent de discrimination et même d’anticonstitutionnalité … en ignorant une décision du Conseil d’Etat du 30 septembre 2011. Voilà l’histoire : La région Picardie a demandé l’utilisation d’un logiciel libre dans ses espaces numériques. Deux éditeurs de logiciels concurrents ont attaqué devant le Conseil d’Etat. Celui-ci a répondu : « les sociétés requérantes, tout en ayant entrepris de développer leurs propres solutions logicielles, disposent des compétences requises pour adapter le logiciel libre » et qu’il n’y a donc pas lieu d’annuler le marché passé par la Région Picardie !

 Région Pays de Loire

La Région Pays de Loire a fait un effort considérable en équipant 6000 élèves de seconde (lycées publics et privés, apprentis, maisons familiales rurales) d’ordinateurs portables, tous équipés de Linux (Ubuntu).

 Et même dans les airs !

La United Space Alliance, qui gère tous les ordinateurs de la Station spatiale internationale (ISS), en association avec la NASA, a pris une décision : tous les dispositifs embarqués disposant de Windows XP migrent vers Linux, « parce que nous avons besoin d’un système d’exploitation stable et fiable » (communiqué de presse du 24 mai 2013). En effet, même si Windows 8 offre un logiciel intégré d’anti-virus appelé Windows Defender, l’ISS a vraiment besoin d’un système d’exploitation qui soit la cible de moins d’attaques par les hackers que Windows.

L’ISS a déjà connu bien des déboires avec des ordinateurs ayant été infectés à bord, parce qu’un cosmonaute russe, en 2008, avait accidentellement apporté un ordinateur portable infecté par le ver W32.Gammima.AG. Ce ver a fini par contaminer tous les autres ordinateurs portables à bord. Puisque le vaisseau spatial a constamment été en orbite pendant les 12 dernières années, il est compliqué pour le personnel de la United Space Alliance de simplement passer dans la ISS et échanger les ordinateurs infectés… !

 A Châteaubriant

C’est bien joli, tout ça ! Mais, à Châteaubriant, est-il possible d’adopter des logiciels libres ? Mais oui ! Il suffit de demander ! Une entreprise comme Difintel (02 40 28 63 05) installe, sur demande, le système Linux sur les ordinateurs qu’elle vend. Et, bien sûr, peut en assurer la maintenance comme elle le fait pour Windows. Il en est de même pour Abord@ble à Abbaretz (06 87 44 00 16). Il existe aussi divers prestataires privés, par exemple Capintranet.fr (06 28 17 94 88) qui installent et réparent. Et une association « Alis44110 » qui se met en place (renseignements au 09 77 81 55 98).

Alors, préparez-vous à changer de système, avant avril 2014 et avant d’avoir des soucis ! On vous aura prévenus !

signé : BP  

Source

(1) voir la circulaire ici


 Autres éléments

A compter du 8 avril 2014, Microsoft cessera les services de support, de patch et de mises à jour de sécurité pour tous les postes de travail sous Windows XP. Les conséquences en termes de sécurité sont considérables.
Habituellement, pour attaquer un poste à jour et patché, un pirate doit mobiliser des ressources importantes pour trouver ou acheter une faille 0day. Seule cette difficulté limite le volume de ces attaques qui restent l’apanage des meilleurs hackers.

Dans le cas de Windows XP, nul besoin pour le pirate d’être un expert en recherche de vulnérabilités : il lui suffira d’attendre qu’une vulnérabilité soit rendue publique et à utiliser ces informations pour implémenter à peu de frais le malware pouvant l’exploiter.

Ainsi, le nombre de hackers capables d’attaquer de manière efficace Windows XP se verra démultiplié. Dans ce contexte, il ne fait aucun doute que les postes de travail utilisant encore ce système d’exploitation après le 8 avril 2014 seront soumis à une augmentation significative du nombre d’attaques.

Or, toutes les études s’accordent sur le fait que l’utilisation de Windows XP va perdurer au delà de cette date fatidique. Entre les migrations en cours et les postes impossibles à migrer – production,SCADA, etc. –, la quantité de postes utilisant ce système d’exploitation après avril 2014 restera élevée. Il est inconcevable d’envisager de les arrêter, de les migrer et tout aussi impensable de ne pas les sécuriser.

Lire ici :

windows XP meurts

Support windows XP

Disparition de windows XP

Arkoon propose Extended XP pour les entreprises de plus de 500 postes !

Ubuntu Edge ne verra pas le jour ... pour l’instant


 Semaine du libre

Libre en Fête 2014 sur le secteur de Derval :
démonstrations et ateliers gratuits du 14 au 22 mars

Initié par l’April, association de promotion et la défense du logiciel libre, Libre en Fête permet de découvrir à travers différents événements ce que sont les logiciels libres, leurs avantages ainsi que toute la culture qui entoure le logiciel libre. Le cybercentre du secteur de Derval s’engage dans cette initiative   en proposant ce mois-ci au public une série d’ateliers et d’animations gratuits autour des logiciels et de la culture libre.

Suite à l’appel à volontaires lancé le mois dernier, plusieurs particuliers et associations du Pays de Châteaubriant   ont contacté le cybercentre intercommunal pour participer et soutenir cette manifestation relayée depuis 2011 sur le secteur de Derval. L’édition 2014 a ainsi pu être confirmée et enrichie.

Des démonstrations et ateliers gratuits sont programmés au sein des locaux du cybercentre intercommunal du 14 au 22 mars 2014. Le programme complet est mis à disposition du public dans les mairies, les bibliothèques et sur www.cc-derval.fr. Ouverts à tous, quelques-unes de ces animations sont réalisées en partenariat avec les associations ligériennes ALIS 44 et Nâga.

Au programme :

  •  Les contenus libres et le droit d’auteur sur le Web (vendredi 14 mars de 14h à 16h)
  •  La galaxie Framasoft (samedi 15 mars de 9h à 10h30)
  •  Qu’est-ce que Linux ? (mardi 18 mars de 14h30 à 16h)
  •  Découverte et installation de Linux Xubuntu (mercredi 19 mars de 9h30 à 12h)
  •  La fin de Windows XP et les alternatives libres (mercredi 19 mars de 14h à 16h)
  •  Le Raspberry Pi et le matériel libre (samedi 22 mars de 9h30 à 10h30)

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION (recommandée) au Cybercentre intercommunal, 15 rue de la Tour Saint-Clair 44590 Derval
02 40 07 25 81 • - courriel


NOTES:

(1) sans compter que, sur certains ordinateurs un peu anciens, ce ne sera pas possible. Microsoft l’explique très bien.

Et de toutes façons, c’est une modification majeure des ordinateurs ! Microsoft, là encore, explique : « Si votre ordinateur exécute actuellement Windows 7, vos fichiers, applications et paramètres seront facilement transférés vers Windows 8. Si votre ordinateur exécute Windows XP ou Windows Vista, vous devrez réinstaller vos applications une fois la mise à niveau effectuée ».

Si donc il y a des modifications de cette importance, il vaudra mieux faire appel à un spécialiste, comme Difintel, Abord@ble ou Capintranet (ou d’autres), pour voir ce qu’il est possible de faire et comment conserver vos données (textes, photos, carnet d’adresses, etc). Alors, tant qu’à faire, passez à Linux (Ubuntu).