Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCSD-Com’Com’ du Secteur de Derval > CCSD - 2013-2014 > Une Maison itinérante pour les adolescents

Communauté de Communes du secteur de Derval (CCSD)

Une Maison itinérante pour les adolescents

Ecrit le 5 juin 2013

Au Conseil Communautaire du 28 mai 2013

Com’Com’   de Derval : Une maison itinérante

Le 15 mai dernier, La Mée avait écrit : « Il existe à Nantes une Maison des Adolescents qui s’adresse aux jeunes mais aussi aux parents, avec des intervenants spécialisés : infirmières, psychologues, médecins, avocats. Elle tient des permanences régulières à St Nazaire. Elle a vocation à prévenir et à prendre en compte les difficultés que peuvent rencontrer certains adolescents, ou certains parents au moment particulier du passage entre l’enfance et l’âge adulte. Mais pourquoi n’y a-t-il pas, aussi, des permanences dans le Pays de Châteaubriant   ? »

Mais voilà, c’est que nous étions mal informés ! Cette Maison des Adolescents a été mise en place et financée par l’Etat, le Conseil Général, le Conseil Régional, Nantes-Métropole, les villes de Nantes et St Nazaire, le centre hospitalier de St Nazaire et celui de Blain. Mais cette fois la Com’Com’   de Derval a été sollicitée et elle accepte de verser 0,27 €/hab par an, soit 2935 €uros, pour une « Equipe mobile pour adolescents » animant des groupes-ressources et des temps de formation pour les ados et les parents, à partir de septembre 2013.

A part ça, la Com’Com’   a désigné sa commission d’appel d’offres pour pouvoir être prête à former le jury de concours dans le cadre de la construction du centre aquatique de Derval. Combien de membres dans cette commission ? Trois ou cinq ? C’est flou ! Car il y a contradiction entre le code des marchés publics et le code des collectivités locales !

Bibliothèque de Jans : elle sera construite dans l’ancienne poste. L’estimatif était de 199 000 € HT  , après le choix des entreprises, ce sera 214 652 € HT  , et il restera environ 100 000 € à la charge de la Com’Com’  . Le président Jean Louër a signalé que, très souvent, il y a des difficultés à propos du chauffage : des incohérences, des réglages trop complexes, des chaudières sous-dimensionnées. Espérons que, pour la piscine, tout ira bien !

Lors de la discussion avec les élus, il a été noté que les artisans locaux participent peu aux appels d’offres alors qu’ils auraient une garantie de paiement : les collectivités locales paient ! Mais il est vrai qu’un dossier d’appel d’offres est complexe, et qu’il demande beaucoup de temps de préparation pour répondre au cahier des charges. Les critères de choix sont : 60 % techniques, 40 % financier. Le critère « proximité » n’entre pas en ligne de compte !

Déchets ménagers : le budget 2012 est excédentaire. Des crédits seront affectés au plan local de prévention des déchets et un poste d’animateur (à mi-temps) sera créé.

ZAC des Echos et ZAC du Mortier : les études d’impact ont été réalisées. Les documents seront à la disposition du public du 17 juin au 12 juillet. Et une réunion publique sera organisée.