Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2013 > Guillotine, bacs, stop, gens du voyage

Guillotine, bacs, stop, gens du voyage

Ecrit le 19 juin 2013

Autres échos

 Guillotine

serres et guillotine

On a vu, lors du dernier Conseil Municipal à Châteaubriant, qu’il y a des stages organisés pour le personnel en matière de prévention et sécurité. L’une des serres municipales a été achetée d’occasion, il y a 30 ans, à un maraîcher de la rue de la Maison Brûlée qui partait en retraite. De conception ancienne, elle est constituée d’une structure en bois supportant une couverture en verre. Le temps et ses irréparables outrages ayant fait leur effet, elle présente des signes manifestes de fatigue. En cas de choc par un véhicule, un engin de chantier ou une nacelle, endommageant l’un des éléments de la structure, on peut très bien imaginer un effet domino et compte tenu des plaques de verre, en cas de présence d’employés, un effet guillotine. Des investissements seraient bien nécessaires ...

 Délabrement

Au local du 3 rue Pasteur à Châteaubriant, des « peuillettes » tombent du plafond et les prises de courant bringuebalent au bout des câbles. Des réparations seraient bien nécessaires … même si les deux associations qui s’y retrouvent n’ont pas la classe et l’entregent de certaines autres …

 Bacs à fleurs ... un touriste attentif

Dans la rue Pasteur à Châteaubriant, devant le château et rue du Château … c’est gris, c’est métallique, c’est mastoc mais le touriste attentif pourra apercevoir des fleurs. Comme les poubelles sont munies de couvercles de couleur, on ne pourra confondre. Ca occupe bien les trottoirs (au fait que devient le P.A.V.E., Plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics ?). Deux personnes n’y passent pas de front et les mamans avec poussette doivent savoir viser juste.

Au prix que ça coûte (875 € HT   pièce), la ville aurait pu faire fabriquer des bacs en bois par l’ESAT   ou par l’ACPM  , cela aurait coûté beaucoup moins cher et cela aurait donné du travail à des gens …

bacs Bacs

 Gens du voyage

150 caravanes de « Voyageurs » sont arrivées à Châteaubriant le lundi 10 juin 2013 vers 11 h et se sont installées, bien rangées, sur le Champ de Foire de Béré. Ah ! Ça ! On allait voir ce qu’on allait voir ! Le maire a montré ses gros bras, et, considérant que cette installation « constitue une atteinte à la salubrité, à la tranquillité ainsi qu’à la sécurité publiques », M. Alain Hunault a demandé par lettre au Représentant de l’Etat, la mise en œuvre des moyens réglementaires à disposition, pour obtenir le départ le plus rapide des occupants illégaux de ce site. Un arrêté de mise en demeure d’avoir à quitter les lieux sous 24 heures, a été pris par le Sous-Préfet de Châteaubriant en date du 11 juin 2013. Mais le 15 juin, les caravanes sont toujours là … Rebelles !

Ah la la ! C’est un peu comme si un maire refusait d’appliquer une loi qui lui déplaît.

 A l’endroit

Angle de rue
Dans la rue Vieille-Voie (à sens unique), à l’angle de la tout petite rue St Eloi, cette intersection a parfois provoqué l’ire mais plus souvent le rire des usagers. Même des gendarmes avouaient ne pas comprendre. Là où la priorité à droite suffisait à réguler la circulation, il avait été installé deux stops. Ils viennent d’être enlevés et remplacés par deux « cédez le passage ». Tout ça donne du travail : démontage, montage, marquage au sol etc ... alors il ne faut pas hésiter à le dire :« Vieille-Voie et Saint Eloi, ça crée des emplois ».