Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Personnes âgées, ORPAC > La Résidence du Don, à Issé

La Résidence du Don, à Issé

Ecrit le 26 juin 2013

 C’est la rue de notre amour ...

Un résident de la maison d’Issé a
un grand besoin de sortir, de circuler.
L’animatrice l’accompagne
mais il arrive un moment où il faut bien rentrer. Pour calmer l’angoisse de ce résident, elle a trouvé le remède
miracle : chanter.
La chanson préférée de ce résident :
C´est la rue de notre amour /
Tout au fond d´un vieux faubourg /
On y voit roder le soir /
Des amoureux dans les coins noirs /
C´est la rue de nos désirs /
Où l´amour a su fleurir... /

A la Maison de retraite d’Issé, « La résidence du Don », c’est Valérie Conand, adjointe au Directeur M. Blondeau, qui nous reçoit. La résidence date de 1994, elle est petite mais familiale. Petite, 32 résidents seulement, ce qui pose des problèmes de rentabilité (est-ce l’essentiel ?). Familiale, elle accueille les résidents avec beaucoup d’efficacité et de chaleur humaine.

« Ici c’est le milieu rural, dit Valérie Conand, les résidents, sauf deux ou trois, viennent de la région, surtout d’Issé. Ceux qui viennent d’un peu plus loin, Meilleraye, Abbaretz, Nozay, Treffieux, Fercé, ont souvent de la famille à Issé. Tout le monde se connaît, tout le monde mange ensemble ». Dans la salle à manger située en rez-de-jardin, il n’y a qu’un seul service, assuré en grande partie par les deux cuisiniers.

 Des produits frais

L’un d’eux, Eric, explique : « Nous travaillons dans la structure Ansamble, à partir d’une trame établie par une diététicienne que nous sommes libres d’adapter. La cuisine est faite sur place. Nous utilisons essentiellement des produits frais, en tenant compte des goûts et des habitudes alimentaires des personnes. Par exemple, si un résident n’aime pas les carottes, il a droit à un plat de substitution. Les plats locaux leur sont proposés de temps en temps : galettes, bouillie de blé noir, choux verts, pot-au-feu. Mais aussi haricots verts frais (à la saison), voire sardines grillées ou choucroute de la mer. La soupe est faite avec des légumes frais, les résidents sont invités à participer à l’épluchage des légumes et à la préparation des compotes. C’est une activité qui leur plaît beaucoup ». Les deux cuisiniers, comme les autres membres du personnel, sont très proches des résidents et cherchent toujours à les satisfaire.

Marina avec des résidents Photo : Avec Marina, les résidents préparent un clafoutis

« Ici, nous sommes très attentifs à la bien-traitance des résidents » dit Valérie Conand. « Attacher une personne qui tombe, ou qui fugue, cela ne se fait plus. Selon les cas, nous surbaissons les lits pour que les personnes ne se fassent pas mal, ou bien nous mettons un tapis de gymnastique au pied du lit. Et si une personne a besoin de se déplacer, nous l’accompagnons autant que possible. Nous voulons éviter l’angoisse de la contention ! ». A la maison de retraite d’Issé, les aide-soignantes, agents de service, directrice adjointe, cuisiniers, animatrice, se parlent beaucoup, pour le bien-être des résidents. Une psychologue intervient 9 heures par mois et, en complément, la maison bénéficie de la venue d’une infirmière psychologue du centre hospitalier spécialisé de Blain et du Centre Médico-Psychologique   de Châteaubriant.

 Animatrice

La Résidence du Don a une animatrice, Marina, en contrat aidé, 22 heures par semaine. Tout le monde en est satisfait : d’un très bon contact, elle sait intéresser les personnes âgées et proposer des animations variées : clafoutis, chant, sorties en minibus, visite de l’exposition Ar’Muse, ateliers créatifs, journal de la maison, nichoirs, ateliers nature, animations musicales ... Les personnes âgées peuvent sortir (par exemple pour aller jouer à la belote) ou accueillir un spectacle des écoles, ou du Centre de Loisirs. La bibliothèque, avec Régine, vient lire le journal et aborder les thèmes qui intéressent les résidents. Beaucoup de bénévoles s’investissent dans cette maison de retraite (ce qui fait des envieux dans certaines résidences des alentours).

Chaque mois, aussi, la maison de retraite d’Issé accueille les chiens visiteurs. Moment d’émotion pour tout le monde quand un résident, trop souvent immobile, retrouve ses réflexes d’antan pour caresser l’animal.

Des échanges réguliers avec les maisons de retraite voisines intéressent aussi bien les directions que les animateurs qui peuvent mettre ainsi en commun les idées, les initiatives, les solutions.

« Nous faisons des économies sur tous les postes » dit Valérie Conand « mais nous voudrions garder notre animatrice ! »

 Alzheimer  

La Résidence du Don, à Issé, a un projet de construction. Les travaux de terrassement sont commencés. Il s’agit de construire une unité Alzheimer   de 17 personnes, ouverture au deuxième trimestre 2014. « Nous y aurons du personnel spécialement formé » dit Valérie Conand. « La politique du directeur, M. Blondeau, est la montée en compétences du personnel, soit par validation des acquis de l’expérience, soit par formation » . Cette politique satisfait tout le monde !

Voir page suivante : soigner sans attacher

La contention des personnes âgées