Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2013 > Faire et défaire, points verts et caisses-auto

Faire et défaire, points verts et caisses-auto

Ecrit le 26 juin 2013

Faire et défaire ...

 Un point vert

Les banques n’ont plus de sous ! C’est bien connu (c’est du moins ce qu’elles disent car nous avons montré, la semaine dernière, comment les banques « impriment »de l’argent). Un exemple : allez donc à la BPBA à Châteaubriant et demandez au guichet de pouvoir retirer 100 euros. Naguère, c’était possible, on vous donnait une carte de retrait, juste pour l’opération qui se faisait au distributeur situé à côté du guichet. Bon, mais ce jour-là j’avais laissé ma carte à la maison. Eh bien, foutu ! Pas moyen d’avoir des sous ! Fallait aller chercher la carte. Et pour les gens qui n’ont pas de carte … ?

Mais quand vous avez une carte, encore faut-il trouver un distributeur de billets (un DAB comme on dit : Distributeur Automatique de Billets). Non loin de Châteaubriant, un jeune couple a repris un bar-tabac-presse. Un lecteur nous écrit : « Le Crédit Agricole au « bon sens près de chez vous » s’éloigne d’eux et veut leur retirer le « Point Vert ». [Les services Point Vert du Crédit Agricole sont des relais bancaires situés en zone rurale, dans des petits commerces]. Car le Crédit Agricole s’engage dans une politique générale de retrait des DAB pas assez rentables. Je vous laisse imaginer les conséquences sur des gens qui viennent de s’endetter pour des années, sur les habitants, sur les autres commerces qui se battent pour survivre, sur la désertification rurale, sur l’obésité des mégapoles inhumaines... mais heureusement une menace de pétition a suffi pour que, miracle, le Point Vert soit rétabli ! »

Mais, bien sûr, il reste des DAB dans les grands commerces alimentaires.

 Des caisses auto ...

Ah, les grands commerces ! Là aussi le service (et les emplois) disparaissent ! Le centre Leclerc a créé un « drive » à Châteaubriant : quelques clics et vos courses sont faites, il n’y a plus qu’à les placer dans le coffre de la voiture. Plus de contacts avec d’autres clients : boulot, courses, dodo … chacun tout seul dans son coin, renfermé sur sa petite famille. Le magasin HyperU lui, toujours à Châteaubriant, a développé ses rayons et supprimé des caisses. Plus de caisse rapide « Dix articles » … chacun est invité à passer lui-même ses produits devant une machine auto-ma-tique qui enregistre ses achats. Et des emplois en moins, allez donc !


Ecrit le 30 octobre 2013

 Moisdon sous l’orage

Moizdon sous l'orage

Le vent soufflait en tempête ce 27 octobre vers 2h30 du matin, pour accompagner le changement d’heure ? Des arbres ont été déracinés dans les jardins. L’un d’eux a endommagé une maison.
(photo Damien Piton)