Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > François Hollande > Frauderies et menteries

Frauderies et menteries

Ecrit le 3 juillet 2013

 On en découvre des choses !

Pauvres de nous, gens de rien, gens de peu ! Dans les hautes sphères, il se passe des choses que nous ignorions totalement tandis qu’on nous faisait la morale …

Tiens, voyez donc ce bon M. Guéant, il a pu se payer un modeste quatre pièces de 90 mètres carrés à Paris en 2008 pour la modeste somme de 717.500 euros payés comptant. Il a économisé ainsi une somme de 515 000 € qu’il aurait dû payer s’il avait fait un emprunt de la totalité de la somme à 4 % sur 30 ans.

Et les campagnes électorales ? M. Takieddine reconnaît avoir financé la campagne de M. Balladur. L’homme d’affaires au cœur du volet financier de l’affaire Karachi a reconnu avoir remis 6 millions de francs (1 220 000 euros) à Thierry Gaubert, lors de trois voyages à Genève à la fin de 1994. Les fonds étaient destinés à Nicolas Bazire, le directeur de campagne de M. Balladur. (dixit « Le Monde »). C’était normalement interdit, mais, bon ….

Et voilà autre chose : ce n’est pas la première fois que des anciennes figures du régime libyen mettent en lumière des liens avec la France. « C’est nous qui avons financé la campagne de N.Sarkozy et nous en avons la preuve. Nous sommes prêts à tout révéler. Nous avons les détails », avait affirmé Saïf al-Islam, le fils de l’ancien dictateur libyen, dès mars 2011, avant la chute de son père. Un peu plus d’un an plus tard, l’avocat tunisien de l’ex-premier ministre libyen, al-Baghdadi al-Mahmoudi, emprisonné en Tunisie, avait enfoncé le clou : « Mouammar Kadhafi, son régime et les responsables qui travaillaient avec lui ont financé la campagne électorale de Sarkozy en 2007 », avait déclaré Me Bechir Essid, évoquant quelque 50 millions d’euros. Et maintenant Moftah Missouri, conseiller diplomatique et interprète personnel de Kadhafi, affirme : « Kadhafi m’a dit à moi, verbalement, que la Libye a versé une vingtaine de millions de dollars ».


Ecrit le 3 juillet 2013

 Carnets de lait

Premier groupe bancaire suisse, UBS a été mis en examen début juin et frappé d’une amende de 10 millions d’euros. Il est soupçonné d’avoir mis en place en France un système de démarchage illégal de clients les incitant à ouvrir des comptes non déclarés en Suisse dans les années 2000. L’opération de blanchiment de fraude fiscale portait le joli nom de « carnet de lait » : un document offrait aux chargés d’affaires la garantie de la reconnaissance comptable de leurs opérations « sans trace de flux dans les outils officiels de la banque ».

 Médicaments sur internet

Du 18 au 25 juin 2013, Interpol a saisi 10 millions de boites de médicaments contrefaits dans 99 pays, lors d’une vaste opération ciblant les sites internet de vente de médicaments. En France, les douanes ont saisi plus de 812 300 médicaments de contrebande et de contrefaçon, près de deux fois plus qu’en 2012.

“Les analyses que nous avons réalisées sur les médicaments contrefaits indiquent qu’ils contiennent soit peu de principes actifs, soit pas du tout, soit des faux-produits”, indique Athiqur Rahman Meah de l’agence britannique de contrôle des produits de santé. Il insiste sur le fait que “tous les médicaments contrefaits sont dangereux”. La vente de faux-médicaments est un marché plus juteux que celui de la drogue. 10% des médicaments en circulation dans le monde sont des contrefaçons, qui ont généré en 2010 des profits à hauteur de 58 milliards d’euros.