Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Conseil de Développement (ex CBE) > Un nouveau président au Conseil de Développement

Un nouveau président au Conseil de Développement

Article précédent - [Article suivant- ]

Ecrit le 10 juillet 2013

Assemblée Générale du 27 juin 2013

Rapport moral de Jean-Luc COLIN , Président :

« Bienvenue à vous tous, actrices et acteurs de terrain, engagés avec une diversité et complémentarité, et toujours avec enthousiasme dans les structures économiques, sociales, associatives et administratives de notre Pays. Nous accueillons particulièrement chaleureusement celles et ceux qui se sont déplacés pour la première fois et qui pourront découvrir l’utilité de notre association de Pays, son rôle fédérateur, son travail en réseaux, au-delà des clivages, qu’ils soient politiques, de communauté de communes ou de secteurs parfois concurrentiels. Notre mission de réflexion, de débats, de participation, voire d’anticipation, ne peut s’exprimer que dans une ambiance de confiance, d’estime partagée, de transparence, ayant pour finalité le bien commun. (…)

Il nous faut être bien convaincus de l’entité et de la cohérence de notre Pays de Châteaubriant  ., pour répondre aux besoins et souhaits de nos concitoyens dans tous les domaines : économiques, culturels, de déplacements-mobilités, de la santé avec sa réparti ion d’offre de soins, de l’habitat, des loisirs, du développement touristique et de l’accès aux divers services ».

Jean Luc Colin a fait référence ensuite aux projets de loi « Décentralisation ». et notamment aux futurs « Pôles Ruraux d’Aménagement et de Coopération » destinés à permettre la poursuite des démarches engagées notamment par les « Pays » et à amplifier les dynamiques territoriales existantes. « L’objectif est de libérer les initiatives et de permettre à la ruralité   de vivre dans des espaces de projets modernes et innovants en concertation avec les habitants et l’ensemble des acteurs locaux ».

« Le pôle rural d’aménagement et de coopération a pour mission l’élaboration d’un projet de territoire pour le compte et en partenariat avec les établissements publics de coopération intercommunale le composant et pour lequel il précise les modalités de concertation avec les habitants, notamment au travers d’un conseil de développement ».

« Le pôle peut conduire un schéma de cohérence territoriale ou coordonner les schémas de cohérence territoriale existants sur son territoire. Il peut également conduire toute action de coordination et de mutualisation de moyens entre et pour le compte des établissements publics de coopération intercommunale qui le composent. »

Pour JL Colin ces articles du projet de loi « paraissent prometteurs et confortent nos propositions maintes fois exprimées ».

Rapport d’activités

Nolwenn Diler, la dynamique animatrice du Conseil de Développement, a ensuite présenté le rapport d’activités notamment sur trois points :

Etude sur les transports

  • 1- une étude sur les déplacements dans le Pays de Châteaubriant   (faite par Anne Genevée) montrant la nécessité de microprojets innovants, d’entre-aide grâce par exemple à l’outil informatique, aux smartphones... ou autres, pour contribuer à un maillage de solutions de transports

Des exemples ont été présentés : organisation de navettes, d’auto-stop, de transport à la demande. Difficultés : identifier des acteurs, construire un temps de conférence avec des Conseils de Développement voisins intéressés.

  • 2- une réflexion sur le développement durable sur le Pays, (conduite par Charlie Dibry) en valorisant les initiatives existantes et la volonté des acteurs qui les mènent.
  • 3- une conférence santé, après création d’un répertoire de tous les professionnels
    de santé du territoire, pour voir ce qu’il faut faire pour éviter de devenir un désert médical.

Par ailleurs le Conseil de Développement est reconnu comme acteur de la démarche de développement territorial et, à ce titre, donne son avis sur les contrats signés avec le Conseil Général et le Conseil Régional. De plus, le Conseil de Développement compose à parité avec les élus, le
Comité de Programmation de la 3e génération des fonds européens de développement rural mis en œuvre sur le Pays de Châteaubriant  . Il participe à de nombreuses réunions dans le Pays et à l’extérieur et notamment au travail de réflexion sur ce que sera la Loire-Atlantique demain.

La Lettre numéro 8 vient de paraître, détaillant les activités ci-dessus.

Elle est téléchargeable sur le site : http://www.paysdechateaubriant.com ou 02 40 55 68 00


Ecrit le 17 juillet 2013

Sébastien Rouxel

Le Conseil de Développement du Pays de Châteaubriant a un nouveau président en la personne de Sébastien Rouxel, 38 ans, qui succède ainsi à Jean Luc Colin (73 ans) en poste depuis 3 ans. C’est un lourd challenge à relever car Jean Luc Colin a été très présent aussi bien en interne qu’en externe !

« J’ai découvert le Conseil de Développement il y a quelques années, lors des conférences qu’il organisait, par exemple sur l’environnement et l’habitat. J’ai accepté de faire partie du Conseil d’Administration, il y a trois ans. Et maintenant j’accepte d’être Président car j’ai envie que les choses avancent » dit S.Rouxel.

Nolwenn, Sébastien, Jean-Luc Photo : Nolwenn, animatrice — Sébastien, nouveau président — Jean-Luc vice-président

Le Conseil d’Administration compte 24 membres :

  • - six élus des trois communautés de communes
  • - six représentants du « Cadre de vie »
  • - six personnes engagées dans les domaines de l’éducation, insertion, santé et action sociale
  • - six personnes du monde économique (employeurs et syndicalistes)

« Toutes ces personnes ont des points de vue différents, qu’il est intéressant de confronter » dit S.Rouxel, en regrettant que les employeurs n’aient guère le temps de venir aux réunions. Engagé dans la vie associative (AMAP, et Chantiers-Festifs), Sébastien Rouxel est intéressé par le point de vue des élus. « Le Conseil de dé-
veloppement permet de donner le point de vue des citoyens » dit-il (ndlr : car il n’y a pas que les élus à avoir des idées ?).

Le Conseil de développement permet d’avoir une vue globale sur le Pays de Châteaubriant  , de rassembler, de fédérer les forces vives, de donner un avis sur divers dossiers (contrats de territoire avec la Région et le Département, plan local de l’habitat, démographie médicale, etc). Le résultat des études figure sur le site internet
ou 02 40 55 68 00

Article précédent - [Article suivant- ]