Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCSD-Com’Com’ du Secteur de Derval > CCSD - 2005-2008 > Lusanger, conseil municipal novembre 2008

Lusanger, conseil municipal novembre 2008

Ecrit le 19 novembre 2008

JPEG - 33.2 ko
Lusa

« C’est la première fois que nous avons quelqu’un » a déclaré le maire de Lusanger, Jean Gavaland, en constatant l’arrivée d’une journaliste de La Mée au Conseil Municipal le 3 novembre 2008. En réalité il y avait quelqu’un d’autre : un jeune garçon d’une dizaine d’années, fils de la secrétaire de mairie, qui, spontanément, avait voulu voir et qui est resté attentif jusqu’au bout. De la graine d’élu ?

A Lusanger comme partout (sauf à Châteaubriant), le Conseil Municipal se réunit tous les mois. A la réunion du 6 octobre il avait été question d’un colombarium au cimetière, de la lutte contre les rongeurs, de la mise aux normes électriques de l’église, du rôle de la Maison de la Ruralité   dans les sentiers de randonnée de la commune, et d’un projet de lotissement.

Le 3 novembre 2008, Hervé Pinard, adjoint, a parlé d’une vente de bois de chauffage (châtaignier) et de pierres. Cinq personnes sont intéressées par le bois, au prix de 15 € le stère. Mais c’est du bois sur pied. Il faudra le couper soi-même.

Un tas de pierres, reste de l’école, encombre le parking. Un artisan-maçon est intéressé pour 300 € le tas.

Monique Chouin, adjointe chargée des finances, évoque un jeu d’écriture comptable à passer, parce que « nous avons vendu l’ancien tracteur ».

Le maire présente le service de remplacement de personnel proposé par le Centre de Gestion du Personnel Communal. Une convention doit être signée, c’est gratuit. Ce n’est qu’en cas de remplacement effectif qu’il y aura à payer. A titre indicatif il est question de 18,55 € ou 19,55 € de l’heure pour un rédacteur et de 25 € pour un secrétaire de mairie, tout compris, avec même les frais de déplacement.

Pompier : un employé communal est sapeur-pompier. La mairie l’indemnisera pour ses jours de formation : 3 à 5 jours par an. « Un pompier formé est une richesse pour la commune, dit le maire qui croit savoir que, de plus, « cela peut donner une diminution de cotisation sur les primes d’assurance-incendie ».

Local voirie : cela devient urgent. La mairie a trouvé un emplacement idéal, route de Treffieux, mais cela nécessite un délai, le temps de modifier le PLU   (plan local d’urbanisme). Heureusement le garage proche de la mairie a un bâtiment à louer : l’ancienne forge. « C’est grand, il y a du terrain autour, ça tombe bien ». Les conseillers iront voir avant de prendre une décision.

Prud’hommes : l’élection aura lieu le 3 décembre. Les conseillers se relaieront par tranches de 2 heures pour tenir le bureau de vote.

Repérage au cimetière : trois jeunes filles de l’école St Joseph de Châteaubriant, sont à faire un repérage des tombes, avec photos et mise au point d’un système informatisé. « C’est nécessaire pour nous permettre de reprendre les emplacements des tombes abandonnées car il ne reste que 8 emplacements et 1 cavurne ». La mairie va publier une information dans le bulletin municipal car, en voyant ces jeunes filles passer du temps dans le cimetière, des voisines sont déjà venues leur demander ce qu’elles faisaient là …

Dans les emplacements qui vont être repris au cours de l’année, il y aura exhumation des restes des corps et dépôt dans l’ossuaire.

Petite info : il y a de plus en plus de personnes qui choisissent l’incinération. La réglementation va sans doute interdire bientôt de garder les urnes cinéraires chez soi pour éviter que, quelques décennies plus tard, les urnes ne se retrouvent à la déchetterie …. (alors que, de par la loi, elles doivent obligatoirement être déposées dans un cimetière).(1)

Circulation : la circulation autour de l’église est difficile. Il faut pourtant sécuriser la sortie de l’école publique. La solution n‘est pas évidente ! Le Conseil va solliciter l’aide de la DDE.

Cantine municipale : actuellement il existe une cantine à l’école publique qui sert 55 à 60 repas. Une quinzaine d’enfants de l’école privée sont servis, eux, en liaison froide (ce qui est nettement moins bon !). La mairie réfléchit à un projet de cantine municipale et va réunir les responsables des deux écoles à ce sujet.

Impression : la municipalité va faire imprimer des « fonds de documents » pouvant servir à la présentation des bulletins et informations municipales. La société Zoan est retenue pour la fabrication du bulletin annuel, avec le souci de faire un document attrayant.

Illuminations : le Conseil Municipal va examiner les illuminations de Noël et en particulier celles du clocher de l’église.

Enfin il a été fait un bref compte-rendu de la dernière réunion de la Com’Com’   du secteur de Derval, mais en oubliant d’évoquer la question de l’assainissement autonome (SPANC).

Site internet

En consultantle site internet de la mairie, on ne trouve trace d’aucun bulletin municipal pour 2008, et d’aucune délibération de Conseil non plus …. Manque de temps ?

Pourtant il est à noter que dans cette commune de 950 habitants, le bulletin municipal de mai 2007 a été chargé 238 fois !

 

B.Poiraud/sign>

 

Les municipales 2008 à Lusanger

Site internet officiel de la mairie

Spectacle Feu non Bulle


NOTES:

(1) Interdit de garder l’urne à la maison : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Interdit-de-garder-l-urne-funeraire-a-la-maison-_3636-752127_actu.Htm