Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 14 août 2013

Mée-disances du 14 août 2013

Ecrit le 14 août 2013

 Informations radioactives

 
L’Humanité.fr du 29/07 : la compagnie d’électricité Tokyo Electric Power (Tepco) a attendu la fin des élections sénatoriales pour dévoiler que de l’eau hautement radioactive s’écoule dans l’océan Pacifique qui borde la centrale de Fukushima. « Je pense honteusement qu’on aurait pu le dire plus tôt » : a dit Naomi Hirose, patron de Tepco aux experts étrangers. Ces derniers se sont indignés après que la compagnie japonaise ait avoué que de l’eau hautement radioactive s’écoulait dans l’océan Pacifique qui borde la centrale de Fukushima ravagée par le tsunami du 11 mars 2011 et ne stagnait pas sous terre, comme Tepco l’avait prétendu pendant des semaines. L’impact de l’après-Fukushima concernant les transferts via l’océan et la chaîne alimentaire marine est énorme. Bien qu’il soit toujours en évaluation, on estime que c’est la contamination radioactive artificielle de l’environnement marin la plus importante qui ait jamais eu lieu. […]
 
Les élections sénatoriales ont été remportées par le parti pro-nucléaire de droite du Premier ministre Shinzo Abe : le parti libéral-démocrate (PLD). Le patron de Tepco assure que Tepco n’avait pas l’intention de reporter l’annonce après le scrutin...
 
Pour le réseau « Sortir du Nucléaire » : « La campagne du PLD a été financée par le village nucléaire composé de différents groupes industriels dont Tepco fait partie. Lors de leur campagne, une réelle propagande a été menée. Les militants ont distribué des tracts dans le Nord du Japon en promettant de ne pas relancer les centrales nucléaires dans la région ».
 
Le parti du Premier ministre, qui s’est donné tant de mal à être réélu, veut clairement mettre à mal les voix qui contestent le nucléaire. Cette victoire aux sénatoriales semble un prélude inquiétant d’autant plus que le PLD est un parti très nationaliste et militariste. Lors de la campagne, Shinzo Abe a annoncé vouloir réviser la constitution pacifiste du pays, adoptée après la Seconde Guerre Mondiale, s’il sortait vainqueur. La porte ouverte non seulement à la réouverture des centrales nucléaires mais aussi au lancement d’un programme nucléaire militaire.

 Des bébés à gagner

 
NouvelObs.com du 29/07 : Les télévisions pakistanaises se livrent une bataille sans merci pour gagner de l’audimat durant le ramadan. Dernier épisode en date : Aamir Liaquat Hussain, célèbre animateur religieux, s’est présenté sur le plateau de son émission de télé un nourrisson dans les bras afin de le proposer comme « lot » aux couples participants au jeu. Une idée qui n’a pas forcément plu   à tout le monde.
 « C’est une magnifique petite fille qui a été jetée sur une pile d’ordure. Regardez n’est-elle pas magnifique et innocente ? », déclare l’animateur, tout en montrant le bébé à la caméra. Qualifiant son geste de « noble », le présentateur a ensuite introduit un couple « aimant » présenté comme ne pouvant avoir d’enfant avant de lui remettre le nourrisson. 
 
Selon Aamir Liaquat Hussain, les bébés offerts ont tous été récupérés par des bénévoles qui les avaient trouvés dans des décharges. Ces abandons sont très fréquents au Pakistan et l’animateur justifie sa démarche en affirmant qu’ils seront forcément mieux dans les bras d’une famille qu’au milieu des ordures.

 Total à Londres

 
leMonde.fr du 07/08 : le pétrolier français Total a indiqué qu’il souhaitait transférer à Londres la gestion de sa trésorerie et sa communication financière. Le projet, en discussion avec les partenaires sociaux, pourrait aboutir début 2014. […].

« Le centre de profit de la trésorerie reste en France et taxable en France. Nous avons obtenu de l’administration fiscale anglaise que cela soit toujours le cas », a déclaré le directeur financier, Patrick de la Chevardière, qui, lui, reste en France.
 
Le groupe minimise l’impact du déménagement : 70 personnes, sur un total de 96 000 dans le monde, devraient quitter le siège de la Défense. « Ce mouvement se fait pour des raisons stratégiques et non fiscales : Londres est la première place financière et pétrolière en Europe. Cela se justifie en termes de visibilité. »

Ni le PDG Christophe de Margerie, ni les membres du comité exécutif ne quitteront Paris, assure le groupe. La gestion de la trésorerie représente le « nerf de la guerre » pour une multinationale, explique Total. Quant-à la communication financière, qui consiste à rendre compte de son activité auprès des investisseurs, elle est déterminante pour l’image de la société.
 
C’est un nouveau revers pour la place de Paris, désertée par les courtiers et autres banquiers d’affaires et qui perd régulièrement des places dans le classement des centres financiers mondiaux.

Total précise : " Notre financement se fait surtout en dollars, pour lequel Londres est la première place européenne. Quant aux 27 analystes financiers qui suivent notre groupe en Bourse, 24 sont déjà outre-Manche.
 
Ndlr : qu’on se rassure : Total maintient ses stations-services en France !

 Silence, on fore !

 
leMonde.fr du 10/08 : Condamnée au silence à vie sur le gaz de schiste, une famille de Pennsylvanie est sauvée d’affaire par le brouhaha médiatique. Seuls les époux Hallowich sont désormais visés par l’arrangement amiable qu’ils ont conclu avec une compagnie de forage en 2011 les contraignant au silence. Leurs enfants, âgés de 7 et 10 ans, n’auront pas à tenir leur langue, contrairement à ce que spécifiait le compte rendu d’audience à huis clos, rendu public le 31/07.
 
Le couple avait attaqué en justice quatre compagnies pétrolières qui polluaient leur ferme située près d’un des plus importants gisements de gaz de schiste des États-Unis. Selon eux, les produits chimiques utilisés par ces entreprises de forage sont à l’origine des brûlures aux yeux, à la gorge et aux oreilles ainsi que des maux de tête dont ils ont été victimes. L’accord amiable proposé par Range Resources consiste en une indemnité de 750 000 dollars offerte aux plaignants en échange de leur silence. « Pour la sécurité et la santé de nos enfants, nous avions besoin - de cet argent - pour les retirer de cet en- droit », avait expliqué l’épouse. [...]

En acceptant cette somme, la famille Hallowich s’est donc engagée à ne jamais parler en public de fracturation hydraulique et encore moins de la compagnie attaquée. Mais qui dit « famille », dit « parents et enfants » . En 2011, un avocat de Range Resources, James Swetz, avait martelé face au juge : « Notre position est que cela s’applique à toute la famille ». Une décision inédite, selon le défenseur des Hallowich, Peter Villari. […]

Devant le tollé provoqué par l’affaire, Range Resources a fini par se rétracter, assurant que la décision n’avait jamais été censée s’appliquer aux enfants. Un rétropédalage un peu tardif qualifié de « fiasco » par les médias américains.

  « Retire ta croix de mon utérus ! »

 
Libération.fr du 27/07 : : un millier de personnes ont manifesté à Rio en faveur de l’avortement et du mariage gay sur la plage de Copacabana. Des milliers de jeunes pèlerins catholiques qui affluaient sur la plage pour participer à la veillée géante de prières avant la messe de clôture des Journées mondiales de la jeunesse, ont croisé la manifestation.
 
« Nous croyons que le pape a les moyens d’utiliser toute cette solidarité qu’il dit éprouver pour considérer les femmes comme ses égales », a déclaré Gisèle Barbosa, une professeur d’histoire de 31 ans, du mouvement « Catholiques pour le droit de décider ! » qui défend l’avortement. […] « Nous voulons montrer à tous ceux qui ont les yeux tournés vers le Brésil à cause du pape que c’est un pays où les femmes ont très peu de droits, où il semble normal de se faire agresser et où l’avortement est loin d’être garanti » […]

 Pour l’heure, l’avortement, est seulement autorisé au Brésil en cas de viol jusqu’à huit semaines de grossesse ou quand la vie de la mère est en danger.