Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Notre-Dame-des-Landes > Notre Dame des Landes : c’est toujours non

Notre Dame des Landes : c’est toujours non

Ecrit le 14 août 2013

 Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.

 
Pari gagné pour les organisateurs du rassemblement des 3-4 août à Notre-Dame-des-Landes. A 18h30 ce dimanche, et depuis hier matin, plus de 40 000 personnes en comptage cumulé ont foulé le terrain. Toutes les personnes présentes, public, artistes et organisateurs affichent une très grande satisfaction devant le professionnalisme de l’organisation, portée par près de 800 bénévoles. Le contenu et la variété des forums-débats et de la programmation musicale ont fait l’unanimité. Leur simultanéité a permis au public d’alterner en permanence musique et information, d’apprécier l’esprit à la fois festif et militant de ce week-end, et son ambiance joyeuse et sereine.

« Au cœur de l’été, la mobilisation ne faiblit pas, bien au contraire. Elle renforce notre conviction d’avoir les moyens d’arracher la victoire contre ce projet inutile, qui ne nous sera pas imposé. Notre lutte continue, comme d’autres luttes avec lesquelles nous tissons des réseaux solides » dit l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes).

Jusqu’à la victoire, ici et ailleurs ! On ne lâche rien !


Ecrit le 14 août 2013

 La Confédération Paysanne dit toujours NON

L’agriculture a perdu 160 000 emplois paysans en 10 ans – l’équivalent de deux plans sociaux PSA/Citroën par an – dans la plus grande indifférence. Les supermarchés sont largement approvisionnés, alors quelques dizaines de paysans en moins ici et là, qu’est ce que ça change ? 

Dans ce grand concert où chaque ministre donne de la voix contre la désindustrialisation, contre la mondialisation, contre le libéralisme sauvage… doit on comprendre que l’agriculture n’est pas concernée par ces pseudos intentions vertueuses ? 

Alors aujourd’hui comme hier, nous soutenons les paysans qui défendent leur métier, qui résistent et qui luttent pour préserver leur outil de travail : la terre, ici à Notre-Dame-des-Landes, mais aussi dans le Gard sur la ZAD golfique (Zone d’aménagement différé, projet d’aménager une

zone résidentielle et touristique assortie de deux terrains de golf, ndlr) dans le Morvan, à Avignon, comme dans tous les pays où ce fameux dogme du développement économique justifie tout, autorise tout, agresse et martyrise les plus faibles et génère des wagons d’exclus au profit des plus nantis, des plus riches. 

De nombreux jeunes veulent devenir paysans, veulent travailler dans et avec la nature, veulent cultiver la terre, veulent produire pour approvisionner les marchés de proximité ou les cantines scolaires, nourrir leurs voisins, participer au développement économique de leur territoire. 

Alors pour eux, pour nos enfants, pour tous ceux qui veulent continuer à vivre de la terre, nous refusons l’implantation de cet aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La campagne massive de désinformation menée par les tenants de ce projet périmé n’a que trop duré ! Il existe déjà un aéroport qui peut être adapté pour répondre aux besoins d’échanges actuels et à venir. Il est encore temps d’arrêter l’escalade, d’arrêter cette fuite en avant ! 

Les egos surdimensionnés de certains « barons » locaux nous interpellent sur la façon de penser et de concevoir la démocratie dans ce pays ! L’entêtement intolérable des promoteurs de ce projet, leur autisme face aux interpellations des citoyens est révélateur d’un état d’esprit. 

A leur condescendance et leur mépris nous, paysans de la Confédération paysanne, répondons par cet invincible espoir, par cette inébranlable confiance en l’Histoire en marche, l’Histoire qui condamne ce projet définitivement inutile ! Alors, ce week-end à Notre-Dame-des-Landes, nous serons nombreux à crier, clamer une nouvelle fois que ce projet doit être retiré dans les plus brefs délais. 

Etre en phase avec les enjeux sociaux, donner un avenir à l’agriculture, relever les défis environnementaux, être cohérent, être ambitieux, voire visionnaire, c’est pour François Hollande renoncer définitivement à cet aéroport. Ce week-end encore, et ensuite s’il le faut, nous saurons le lui rappeler ! 

(prise de parole de Laurent Pinatel)


Une armada de cerfs-volants contre des Airbus et des Boeing : les opposants au projet d’aéroport, ont choisi d’occuper aussi le ciel pour faire plier le gouvernement.


Ecrit le 14 aout 2013

 Un mois pour un tracteur

tracteurs devant palais de justice

Vols, vols avec effraction, agressions sexuelles... tel était le programme du Tribunal de Nantes le mercredi 7 août. Et, en fin d’après midi devait être jugé « Romain ». Le procureur qui, dans dans un premier temps, a demandé le report de l’affaire, puis a demandé à ce que les témoins ne soient pas entendus, demande finalement un mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve de 5 ans (plus question de suspension de permis de conduire…). Le juge rendra son jugement le 18 septembre.

Mais qu’a-t-il fait ce « Romain » ? Il a fait entrave à la circulation publique pour avoir garé un tracteur devant la gendarmerie de Châteaubriant lors d’une manifestation de soutien à un autre paysan retenu en garde à vue.

« La mise en place du tracteur, emblème de notre lutte à Notre Dame des Landes et ailleurs, était un acte collectif, décidé par l’ensemble des manifestants, acte volontairement symbolique ; si nous avions voulu bloquer la gendarmerie, beaucoup d’autres tracteurs plus gros étaient prêts » dit le COPAIN (Collectif des Oganisations Professionnelles Agricoles Indignées par le projet d’aéroport)

(voir en post-scriptum)


Ecrit le 14 août 2013

 Air France, Lutte ouvrière

Le trafic aérien ne se porte pas bien. La direction d’Air France n’aura même pas attendu les derniers départs de son plan Transform 2015, qui a déjà supprimé 5 122 emplois depuis 2012, soit un dixième des effectifs de la compagnie, qu’elle revient à la charge. Le 31 juillet, lors d’un comité central d’entreprise (CCE), elle a annoncé un nouveau plan de suppressions d’emplois, qui se solderait par la disparition de plus de 2 500 emplois supplémentaires dans le secteur du Fret (transport de marchandises par avions cargos) ainsi que sur les lignes du court et moyen-courrier, celles qu’empruntent les passagers circulant en France et en Europe.

La direction de la compagnie fermerait aussi des lignes qu’elle estime déficitaires ou reverrait à la baisse la fréquence de leur desserte. Elle envisage aussi de transférer certaines de ces lignes aux filiales low cost du groupe Air France-KLM, Transavia et HOP.

(communiqué de Lutte Ouvrière)


NOTES:

Ecrit le 4 juin 2014

Quel extrémisme !

Terroriste en tracteur : Mercredi 4 juin, les pouvoirs publics, par la voix du Parquet, font appel du jugement du tribunal correctionnel de Nantes du 07 août dernier, relaxant un paysan de Copain 44 du refus de don d’empreintes digitales et requalifiant le délit d’obstruction de la voie publique en simple infraction de stationnement gênant. Ce paysan avait placé un tracteur, emblème de la lutte à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs, devant la gendarmerie de Châteaubriant, lors d’une manifestation de soutien à un paysan retenu en garde à vue. Décidé collectivement par l’ensemble des manifestants, cet acte était volontairement symbolique. Le 13 mai dernier, la même cour d’appel, devant rejuger un autre paysan, a entendu un procureur véhément le décrire comme le pire des extrémistes et réclamer l’alourdissement de sa condamnation. Dans un communiqué, le COPAIN 44 dénonce « la remise en cause délibérée de la liberté de manifester, caractérisée par la répression policière, les arrestations et les condamnations de manifestants lors des derniers grands rassemblements ».Ndlr : cela se manifeste aussi à propos de la ferme des 1000 vaches.