Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Chronique en gallo : Bébé Rom

Chronique en gallo : Bébé Rom

Ecrit le 4 septembre 2013

 Bébé Rom

Au prix qu’éteu le bébé Rom, le bébé syrien ne valeu pu ren et not Vachard va en profiteu pour en gazeu le maximum. Obama retrouveu la deumocratie parlementaire après le Cameu rond en grande beurtain-gne ; y a pu que mon très haut Land qu’éteu un vraïye Presidenwt qu’aveu pas à faire voteu son parle ment beaucoup pour déclareu la guére. Quelle affére de cas ! Au G vin, ça va boire beaucoup et les Russes vont Peuteu au bourg avec les chinois qui deuveuneut écolocroque.

La mére Taubira a ben joueu sa loi peunale et devreu degageu nos prisons de ses occupants reucidivites et mal treuteux ; l’opposition hurleut au lac suisse et au penne du plancheu qu’éteu tout miteux mais qui nourisseut les pris zon-nieux.

Mon Sarko compteut ses amis sûrs et un peu sûris : y reusteut pu que des branquignol (e)s qui chercheut pas à faire la course pour 2017 ; les zauwts aveu déjà enfourcheu leurs granwds cheuvauws ou leurs décapotables : Filons en tête, Copé, dans son coupé, Bertrand, en queue de pie, la Cossius ko, en parisien-ne.

En septembre, si le premier entre en beau
_ Tout l’automne sera beau

Beau septembre finit d’emplir les chambres.

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 11 septembre 2013

 Peuteu au bourg

Y se passeu surement des chouses à Saint Peter ce bourg, au G vain, avec les gens qui émergeu, le Poutine qui poutineu, les Obamaniaques qui attendeu, les english qui glisseu, les françoués qui s’affranchisseu. On seut pu trop où on va ni si on y va. Françoué preumieu contre Françoué le franc : le jeûne pour tous contre la punition pour les meuchanwts ; « pu jameuille la guére conteur ceusses qui feuzeut la guére … pu de marchanwds de canon et de gaz chichiteux, pu de peutrole et de mines de charbon, pu d’uranium et de Fukushima ! Jeunons, jeunons et mourons le ventre piat ! »

A Marseille, comme à Damas, c’éteu la guére intestine : ça peuteu tous les jours, à crére que ça mangeu trop de faillots et de pruniauws et que rien ne pouveut laveu les zintestins des Phocéens et des Syriens ; mon Valse a beau valseu et mette des poulets, al quaîda envaïyeu des djiadistes, les zélus et la con-munauteu internationale pleureu, le FaNeu applaudisseu et la guére continueu.

« Au 6 septembre, la sève commence à descendre »

« Plus on remue le pot, pu il pue »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 18 septembre 2013

 Parapluies partout

Avec l’automne qui arriveu, les parapluies éteu de sortie ; mein-me le bulgare qui serveu dans la guére freude à faire s’envoleu les dissidents vers le p’tit coin de paradis de georges brassens. Y a ceusses qui ouvreut le parapluie fichecal et envoiyeu leurs sous dans d’auwtes paradis ben protégeux et ben chauwds.

Y a surtout mon Poutine qui prêcheu le « para bellum » pour faire la paix en Syrie et sauwveu son copain le vachard et ses gaz pas employeux ! C’éteu partout la guére des parapluies et les marchanwds feuzeut l’article dans les grandes feuilles de choux comme le niou york taïme ou le Figaro d’assaut.

Maïye, j’ireu à la féte de la rose à Preufailles avec mon ombrelle et je direu à mon Héros, preumieu minisse qu’y falleu teunir bon pendant les piées d’automne et les neuges de l’hiver pour reu-don-neu un printemps à not’ belle France, du boulot à nos chômous, des sous à nos pauv’s, des parapluies de sécuriteu à nos quartieux et nos villages.

Je me fais Septembre appeleu
Plein de tous biens à tous endroitz
On peult en ma saison trouveu
Froment et vin, avoyne et poys.
Tous hébergeux pour une fois
Dont chascun doit par grant raison
Adviseu qu’en icelluy moys
Soit bien pourveu pour sa maison 

 

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 25 septembre 2013

 Loup, y es-tu ?

Hein-ne louve déguizeu en beurbi bêlanwte ramassant les agneaux sous sa lein-gne puanwte avanwt de les croqueu tout crus, c’éteut pu seulement dans les contes pour keuniauws ; ça deuveuneu la réaliteu avec not’ Marine en Peine ouvrant large ses bras et sûre de ses proies. Elle veut mangeu la France en entranwt dans toutes les bergeries municipales ; et mon Filons la laine vouleut lui ouvrir les portes avec son U.M.P.FaNeu ; belle histoire d’un gaulliste social et d’un chatelain sarthois !

Hein loup cachant ses crocs et ses poisons, bombardant son pays et feuzant le biauw dans tous les journals, doux con-me hein-ne agnelle, c’éteut core mon Vachard de Damas !

Mon très Haut Land a biauw prêcheu et chasseu les loups du Mali, il arriveut pas à reuveilleu et mobiliseu la con-munauteu internationale pour sauwveu le troupiauw bêlant de not’monde endormi. Ces jours-ci, à la con-feurence de l’environ-nement, y va nous dire comment gardeu l’herbe verte pour nos keuniauws et nos verts au gouvernement.

Cheu nos vaïzins allemands, la mère Merkel, louve assagie, va ramasseu sa mise et croqueu l’Europe à son goût et à sa sauwce !

Y reusteut pu que Françoué Preumieu, bon bergeu des cathos, pour rappeleu qu’avant le Dogme et la Morale, y aveut la person-ne humain-ne à respecteu et aimeu. Bravo le Françoué !

« Mois de Septembre pluvieux, An fructueux ! »
 

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqureu