Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 25 septembre 2013

Mée-disances du 25 septembre 2013

Ecrit le 25 septembre 2013

 Sarin

LenouvelObs du19/09 : en Syrie, le président Bachar al-Assad a assuré, sur une télévision américaine, que son pays détruirait son énorme arsenal chimique, une opération qui coûtera un milliard de dollars et prendra au moins un an. [Ndlr : il disait n’avoir pas de gaz de combat, mais il mettra un an à les détruire ?]. Après deux ans et demi de conflit et plus de 110.000 morts, le chef de l’Etat syrien a également assuré que son pays n’était « pas en guerre civile ». (…) La situation sur le terrain ne cesse d’empirer selon l’ONU pour qui près de sept millions de Syriens ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. A Homs par exemple, dont les quartiers rebelles sont assiégés par l’armée depuis 15 mois, des militants ont lancé un appel aux organisations humanitaires. « La majorité des habitants présentent des symptômes de malnutrition. Il n’y a pas d’eau potable », et les maladies se multiplient.
[Ndlr : mais nous laissons faire ...]

 Ménage

Leparisien du 16/09 : depuis quelques mois, les banques suisses organisent elles-mêmes la chasse aux évadés fiscaux, comme le montre un courrier confidentiel de la banque UBS que leparisien s’est procuré. Le 29 août la branche genevoise d’UBS a écrit à ses milliers de clients français, leur demandant un « justificatif » attestant qu’ils sont bien en règle avec le fisc français. Plus qu’une simple déclaration sur l’honneur, ce document doit en outre être « signé par un avocat, un notaire ou un expert-comptable autorisé à exercer en France ». Une manière pour UBS d’impliquer dans ce « grand ménage » des représentants français de ces trois professions réglementées. Selon un banquier genevois, « la majorité des banques suisses devra faire la même chose ». [Il n’y aura plus de « paradis » pour les fraudeurs ?]

 Fraude à la TVA

Lemonde du 18/09 : le manque à gagner de la France sur les recettes de TVA s’élèverait à plus de 32 milliards d’euros par an, d’après une étude réalisée à la demande de la Commission européenne. Fraudes, impayés dus à la crise, optimisation fiscale, faille dans le système de prélèvement, erreurs statistiques : plusieurs raisons seraient, en France comme ailleurs en Europe, à l’origine d’un tel « trou » dans les recettes publiques.

Pour la France, ce manque à gagner représenterait près d’un cinquième des recettes potentielles de TVA, estimées par le rapport à 172 milliards d’euros en 2011, pour une collecte réelle de 140 milliards cette année-là.

 Frais de déplacement

Lefigaro du 18/09 : l’ancien ministre du budget, Jérôme Cahuzac, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, a eu l’audace de demander le remboursement de ses frais de transport pour les deux auditions qu’il a eues devant la commission d’enquête. Au total, 163 euros de frais d’essence et de péage au prétexte qu’il était à Villeneuve-sur-Lot quand ont eu lieu les demandes d’audition, et qu’il a dû venir jusqu’à Paris. « Il n’est pas question de le rembourser. M. Cahuzac est domicilié à Paris. Les convocations lui ont été adressées à son adresse parisienne. S’il était en réalité à Villeneuve-sur-Lot, ce n’est pas notre problème », a réagi Charles de Courson, en parfait accord avec le rapporteur PS, Alain Claeys.

 Hors de contrôle

Libération du 16/09 : aujourd’hui, en France, une personne de plus de 80 ans prend en moyenne plus de 10 médicaments par jour, alors que rien, médicalement, ne le justifie. Ainsi va l’addiction médicamenteuse.

Dans quelques jours, lors du congrès de la Société française de gériatrie, va être présentée une étude sur « La consommation médicamenteuse des sujets âgés en France en 2011 ». Les résultats, totalement inédits et que Libération a pu se procurer, sont ahurissants, car ils pointent une consommation hors de tout contrôle. Cette étude repose sur une analyse quantitative et qualitative des médicaments remboursés en 2011 par l’assurance-maladie en fonction de l’âge. Celle-ci se fonde sur un échantillon de 594 317 personnes, représentatif à 97% de la population française (âge, sexe, morbidité). Sont collectés tous les médicaments prescrits et remboursés par l’assurance-maladie française. Dans la tranche 80-89 ans, 50% des personnes prennent des modulateurs du système rénal, 44% consomment des anxiolytiques, 32% des statines pour leur hypertension artérielle et 22% des antidépresseurs pour leur moral. Or, les études épidémiologiques n’en montrent pas du tout la nécessité.

 Beauté fatale

auféminin.com du 13/09 : une étude réalisée sur 15 000 produits de beauté révèle que 40% d’entre eux contiennent des perturbateurs endocriniens. Suspectés d’avoir un impact sur la fertilité et le développement physiologique de l’enfant après une exposition pendant la grossesse et en cause dans l’augmentation du nombre de cancers hormono-dépendants (sein, prostate), ils se trouvent dans les produits d’hygiène mais aussi dans les contenants alimentaires.

En tête des produits concernés : le vernis à ongles. (74% des produits étudiés contiennent en effet au moins un perturbateur). Viennent ensuite les fonds de teint (71%), les fards à paupières (51%), les démaquillants (43%), les rouges à lèvres (40%), les soins du visage (38%), les déodorants (36%), les dentifrices (30%) et enfin les shampoings (24%). Seuls les produits labellisés bio semblent épargnés puisque seul 1,3% d’entre eux en présentait dans sa composition, et il s’agissait en majorité d’un perturbateur se trouvant naturellement dans certaines huiles essentielles.
[Ndlr : et on se demande pourquoi la fertilité baisse dans le monde et pourquoi tant de gens sont malades …]

 Mini-miss

Lemonde du 18/09 : « Ne laissons pas nos filles croire dès le plus jeune âge qu’elles ne valent que par leur apparence. Ne laissons pas l’intérêt commercial l’emporter sur l’intérêt social », a lancé la député centriste Chantal Jouanno en soulignant la nécessité de protéger les enfants. Les sénateurs ont accepté son amendement par 196 voix pour et 146 contre en prévoyant une sanction de deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende pour les personnes qui organisent des concours de mini-miss.

 Miaou...ou ...ou

lepoint.fr du 17/09 : un établissement insolite a ouvert dans le IIIe arrondissement de Paris où les clients boivent un verre ou dégustent une tarte tout en caressant l’un des neuf matous à résidence. « Les bienfaits des ronronnements des chats ont été prouvés scientifiquement. Ici, les clients peuvent caresser les animaux et jouer avec eux, c’est un bon moyen de se détendre », explique son initiatrice, Margaux Gandelon. Les neufs matous de l’établissement proviennent de différentes associations de protection animale. Agés de cinq mois à deux ans, ils ont été sélectionnés pour leur « sociabilité » et non sur des critères physiques. Ce sont en majorité des chats de gouttières.

 Angela Merkel

Angela Merkel a remporté un triomphe historique dimanche 22 septembre aux élections législatives allemandes et pourrait être reconduite pour un troisième mandat de chancelière pendant quatre ans. Avec majorité absolue au Bundestag ou avec coalition avec le parti social-démocrate SPD (les Libéraux ayant été éliminés). Elle devient le premier dirigeant européen d’un grand pays à être reconduite depuis la crise financière et monétaire qui a secoué l’Union européenne. Mme Merkel aurait ainsi les coudées franches pour défendre les positions allemandes dans la gestion de la crise de l’euro.