Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > ACPM - Insertion Economique > ACPM - Chômeurs - 2007

ACPM - Chômeurs - 2007

Ecrit le 14 février 2007

 Convention entre L’ACPM   et l’ANPE

« Si l’ACPM   n’existait pas, il faudrait l’inventer » a dit Mme MELOT, directrice de l’ANPE en signant une convention avec Yvon GICQUEL président de l’ACPM  .

L’ACPM   travaille dans le sens de l’insertion par l’activité économique, en lien avec différents partenaires et notamment l’ANPE. Pour pouvoir travailler au chantier d’insertion de l’ACPM  , ou être mis à disposition d’une entreprise, les personnes qui rencontrent de grandes difficultés sociales et professionnelles doivent se voir décerner un agrément spécifique de l’ANPE qui a pour objet de permettre l’élaboration d’un parcours d’insertion et d’en assurer le suivi.

Yvon Gicquel - Marie Melot

Dans ce cadre, l’ACPM   accompagne actuellement une trentaine de personnes. S’y ajoutent 4 personnes en « ASI » : appui social individualisé.

Ce qui manque : des emplois en entreprise. « Il est nécessaire que davantage d’entreprises fassent appel à l’ACPM   » a dit Mme MELOT.


Ecrit le 11 avril 2007

 Du boulot !

Assemblée générale de l’ACPM  , le 29 mars, occasion de faire le point sur l’activité foisonnante d’une association d’insertion qui a, désormais, 20 ans d’existence.

ACPM   : actions pour les chômeurs du Pays de La Mée. Surtout pas une association de bienfaisance : l’ACPM   ne donne rien, elle est seulement « association intermédiaire » entre le monde du travail et le monde des chômeurs. Ceux qui frappent à la porte de l’ACPM   recherchent du travail .... mais aussi une écoute dans un monde moderne marqué par la solitude et l’opprobre jeté sur les sans-travail.

Les chiffres de l’ACPM   manifestent son activité mais ne peuvent pas traduire ce coup de pouce donné au quotidien.

L’ACPM   a deux activités distinctes :
– . La mise à disposition (contrats individuels)
– et le chantier d’insertion (chantier de valorisation des compétences)

160 personnes ont ainsi pu bénéficier d’un peu de travail en 2006.

	120 en 2004
	136 en 2005
	160 en 2006 
		La progression est nette

Les responsables et salariés permanents de l’association se démènent pour trouver du travail :

	26 780 heures en 2004
	31 279 heures en 2005
	38 897 heures en 2006

L’ACPM  , dont la réputation n’est plus à faire, recueille la confiance des particuliers puisque ceux-ci représentent 80 % des contrats en mise à disposition et 72 % pour le chantier.

Chapelle St Marcelin à Mo

Photo : l’ACPM   a travaillé sur la Chapelle St Marcelin, à Mouais

Tout ce travail paie puisque les sorties positives, vers l’emploi, sont en nette progression :

	18 sorties positives en 2004
	38 sorties positives en 2005
	68 sorties positives en 2006

Par ailleurs l’ACPM   participe à des formations (par exemple en santé mentale et alcoologie), elle accueille des personnes en TIG (alternative à la prison), et des stagiaires, elle suit des personnes au cours d’entretiens individuels (une heure environ tous les 10 jours), et, globalement, elle participe à de nombreuses actions périphériques à l’emploi par exemple : sorties familiales d’été, ou premiers départs en vacances, et, tout récemment l’atelier « Look et bien-être » en lien avec d’autres organisations.

Avec un excédent de fin d’année de 1057 euros, la situation financière est correcte, mais sans plus. L’expert comptable s’est plu   à signaler la rigueur de la gestion.