Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Chronique en gallo : Rome est pour les Roms

Chronique en gallo : Rome est pour les Roms

Ecrit le 2 octobre 2013

 Rome est pour les Roms

Pendant que mon Hauwt Lande se feuzeut acclameu au Mali et en Iran et siffleu à Florange mein-me en apportanwt des sous et des emplois, la grand-mère Merkel éteu publisciteu cheu yelle, en Allemagne et siffleu chez ses vaïzins européens parce qu’elle touyeu de l’austeuriteu pour tout le monde, mon Françoué Preumieu vouleut ouvrir ses couvents aux Syriens et aux Roms, bijeu les pauv’s et les zéclopeux, con-munieu les zexcon-munieux, rassembleu les zhomos sous sa houppelande bianche ; y en a mein-me qui croiveu qu’il va marieu ses cureux trop chauwds !

V’la mon gouvernement diviseu enteur Du Flot et la Valse et tous les meudias et les partis pris sur les zélections municipales qui vont kauwzeu et reukauwzeu des 20.000 Roms qui ne sont point à Rome. C’éteu des bons boucs émissaires pour temps de crise ! On dérome comme on a déjuiveu. Y a pas beuzoin de parleu de la reuprise et des preumiéres baisses de chômage mais faut mettre tout sur les sondages qui sombreu et les zimpôts qui hauwsseu.

Pendant que la terre surchauwffeut et feuzeut monteu ses zocéans, mon Obama téléphoneu à son compère Perse pour surveilleu son nucléaire et trouveu l’unanimiteuse, à l’ONU, pour supprimeu le chimique cheu le Vachard. Y aveut core des miracles et des zéteux indiens !

« En octobre, qui ne fume rien, ne récolte rien »

 Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 9 octobre 2013

 Carreu le troupeau

Quand j’éteu pâtou au pays de la Mée, je saveu qu’il falleut « carreu » mes vaches quand elles reconnaisseu pu leur piace dans le taÿe et s’encorneu à qui mieux mieux. M’est avis que nos socieuteux éteu dans la mein-me situation d’embroulliaminis. C’éteu pas maïye qui le diseu mais un de nos granwds et vieux sociologues, Alain Touraine, qui vient de publieu « la fin des sociétés » et tout le bastringue qui alleu avec : la famille, l’école, l’économie, la politique, la religion.

  • - Mon Obama qui s’encorneut avec ses reupublicains qui vouleut pas soingneu les pauvres,
  • - Berlusconi qui tourneu sa chemise plusieurs faïyes par jour pour resteu sénateur,
  • - Les fascistes de l’Aube doreu, au pays de naissance de la deumocratie qui tueu les rappeurs,
  • _ L’Europe qui n ’aveut pas honte de naïyeu les zémigrants avant qu’y zarrivent à Lampéduza.

Cheu nous, on s’empogneu avec les Roms, les zécolieux, les travaillous du dimanche ou de la neu et mon Président aveut du mal à carreu ses minisses, ses zagriculteurs, ses patrons, son opposition qui batteu de la queue et donneu des ruades de tous coteux, émoustilleu par les mouches de fin d’éteu.

Comment pacifieu tout ce biauw monde ? Pactizeu et organizeu des pactes pour refaire sociéteu. J’ai adhéreu au Pacte civique mais faudreut aussi respecteu le pacte écologique, le pacte religieux, le pacte syndical, le pacte politique...

« Si octobre est trop chaud, en février la glace est au carreau »

Signé : le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 16 octobre 2013

 Femmes fatales et femmes étoiles

On n’aveut pas fini de vère les photos et de kauwzeu de certain-nes fon-mes-stars ! La Marine de l’extrême-dreute qui séduiseut le vieux-beau Deulon, les profs boutonneux et les françaouis déboussoleux. Les sondages feuzeut pou pasqu’on saveut ben où meuneut les idées d’extréme-dreute et des p’tits partis qui monteut un peu partout dans le monde et feuzeut le jeu des capitalisses.

Heureusement en face des fon-mes fatales qui conduiseut aux granwdes catas, se leuveut des fon-mes admirables, jein-nes ou vieulles qui vouleut ideu l’humaniteu et se bagarreut pour les auwts : ma Lala, encore adolescenwte, prêcheu au risque de sa vie pour l’instruction des filles dans les pays où on ne vouleut pas ; la Mounro, canadien-ne, raconteu des belles histoires qui réveilleu les Nobel.

Cheu nous, des fon-mes n’hésiteut pas à se lanwceu dans la conquête des granwdes villes comme Paris et Marseille et quanwd un deuputeu mat chiste caquetteu à l’Assembleu quand hein-ne fon-me kauwzeu, y se feuzeut sanctionneu. La socieuteu patriarcale en preuneut un coup et les Tapie trichou, les Sarko, Fillon, Copé pouveut alleu se rhabilleut !

Celluy qui de moy se remembre,
Se doit esjouyr grandement
Car nommé suis le moys d’Octobre,
Qui fait vin cueillir et sarment
Dont on fait le sainct sacrement,
Sur l’autel en mainte contrée ;
Et car je fays bon vin vrayment,
Ma sayson doit astre approuvée... 

 Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 23 octobre 2013

 Misère ! Misère !

Y aveut les riches qu’aveut le dreut de penseu à la misère hein-ne faïye par hanw, à la journeu internationale, et ceusses qui plongeut dedanw souvent pour la vie ! Les meudias y zaimeut celles qui feuzeut vendre leurs papieux ; anneu, c’éteut celle de Léonarda, la franco-italo-kosovar qui s’éteut fait cueillir devanwt sa classe ; ça a réveuilleu nos jein-nes qui attendeu les vacanwces de La Toussaint et tous nos anti-Valse...ça va dureu queuques jours !

Par contre, la Beurtagne perdeu tous ses cochons et ses zindustries agros et je seus pas ce que l’Elyseu pouveut faire pour rempiaceu le lisieu.

Mon Obama a gain-gneu hein-ne preumiére manche contre le ti-parti et les reupu-blicains : il a pas cédeu sur sa loi pour soingneu ses pauvres ; bravo mais la bagarre éteut pas finite...

Les naïyeries continueut dans la méditerraneu et c’te faïye, c’éteut des Syriens et des Palestiniens chasseux par la misére...ça glisseu sur l’Europe qui vouleut pas d’immigreux.

Octobre à moitié pluvieux 
Rend le laboureur joyeux
Mais le vigneron soucieux 
Met de côté son vin vieux. 

 Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 30 octobre 2013

 Les contents manifestent

Je creu qu’il est temps de changeu son fusil d’épauwle ! Je voudreu suggéreu à tous les meudias et à tous mes con-cito-yens de ne pu manifesteu comme asteure quand on éteut mé-con-tenwt et de remplir des pages ou des temps de radio et de teuveu avec des réucriminations, des cris de hein-ne et des bagarres avec les keufs … mais de sortir dans la rue et deufileu quanwd on éteu contenwt, de chanwteu des remerciements à nos gouvernanwts et nos patrons :

  • - tous ceusses qui travailleu core, danwseu de joie devanwt leurs zuzines et paul Emploi ;
  • - tous les lycéens qui aveut de bons profs et de bon-nes zécoles, rappeu et se déhanwcheu ;
  • - tous les fonctionnaires qu’éteu ben païyeu et heureux de kauwzeu avec des zuzageux et des con-tribuables débordanwt d’affection pour les serviteurs de l’Etat ;
  • - toutes les familles qu’aveut le dreut de se marieu et de divorceu quanwd elles vouleut ;
  • - tous les zenfanwts cajoleux et piens de cadeaux pour Allo Wouine ou pour Noël ;
  • - tous les zimmigreux accueillis à bras ouverts par des zanciens émigreux et nomades deupé Adam et Eve chasseu du paradis Thérèse.

Imagineu que chaque matin, on lizeu dans nos journauws et on entendeu dans le poste rapporteu tous les gestes de solidariteu et de fraterniteu, toutes les fétes, les rassemble-ments pour reumercieu et dire son bonheur de vivre sur hein-ne tére qui don-neu ses fleurs et ses fruits, son soulaïye et ses richesses à partageux...on seureut pas pu heureux !

 Quand le vent souffle à la Toussaint
De tout l’an, donnera du bien »

 
Signé : Le Herveu Deulouard de Conquereu


NOTES:
  • 1 – Taïye = écurie
  • 2 - Pacte civique = collectif d’organisations et de militants qui veulent penser, agir, vivre ensemble en démocratie et inventer un futur désirable par tous : www.pacte.civique.org