Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Femmes, masculin-féminin > Wangari Maathai

Wangari Maathai

Ecrit le 20 octobre 2004 :

 Wangari Maathai , Prix Nobel de la Paix

Wangari Maa

C’est avec une grande joie que Les Alternatifs 44 ont appris l’attribution du prix Nobel de la Paix à Mme Wangari Maathai. Cette grande figure de la lutte pour la protection de l’environnement et pour les droits des femmes participe de l’émergence d’une nouvelle génération de dirigeants africains qui donnent la priorité aux besoins du peuple en luttant contre un système, hérité du colonialisme, « rongé par la corruption et le pillage des ressources publiques ».

« Si nous ne pouvons pas préserver notre propre espèce, à quoi rime de sauver les espèces d’arbres ? » déclarait-elle au Courrier de l’UNESCO en 1999.

Députée écologiste du Kenya depuis 2002, elle n’a pas changé. Son prix Nobel est un honneur pour toute l’Afrique et un espoir pour l’Humanité.

Les Alternatifs 44 : 44@alternatifs.org, (Communiqué)


Ecrit le 20 octobre 2004 :

 Planter des arbres

Emprisonnée, harcelée et calomniée par le régime autoritaire de l’ancien président du Kénya, Daniel Arap Moi, Wangari Maathai est la fondatrice du Mouvement de la ceinture verte (Green Belt Movement), qui a soutenu la plantation par des femmes de plus de 20 millions d’arbres dans ce pays depuis 1977, tout en militant pour un meilleur gouvernement et la défense des droits de l’homme

La couverture forestière du Kenya n’est plus que de 1,7% de la surface totale du pays. Le programme des Nations Unies pour l’environnement recommande un minimum de 10%. « Les deux tiers du pays sont arides, semi-arides ou désertiques. Nous sommes un pays agricole et nous sommes très vulnérables, surtout avec la proximité du désert du Sahara. Nous devons étendre la couverture forestière, et le seul moyen d’y parvenir est d’impliquer les citoyens. » dit-elle.

Travail des enfants, le prix Nobel de la Paix pour Malala et Kailash