Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Immigration, Sans-Papiers > Arrêtez la Valls des expulsions

Arrêtez la Valls des expulsions

Ecrit le 23 octobre 2013

Les jours qui viennent de s’écouler sont appelés à rester ancrés dans la mémoire de la gauche de ce pays pour longtemps. Dimanche 13 octobre 2013, le Front National l’emportait aux cantonales de Brignoles, face à l’impuissance de la gauche à incarner les aspirations profondes du peuple au mieux-vivre. Mardi 15 octobre, les députés ont voté en première lecture la contre-réforme des retraites qui entraîne de nouveaux reculs sociaux. Et le lendemain, 16 octobre, on apprenait l’expulsion d’une jeune Kosovare comme aux temps des Guéant-Sarkozy.

La Lettre de « Démocratie et Socialisme » interroge : « Quand le gouvernement fera-t-il sienne l’idée qu’il a toutes les cartes en main pour mener une véritable politique de redistribution des richesses, dans notre pays où les 500 familles les plus riches ont vu leur fortune augmenter de 25 % en l’espace d’un an ? L’impatience et la colère face aux inégalités criantes qui travaillent la société sont en train de laisser la place à la résignation et à la désespérance ». (…)

Au sujet de l’expulsion de Léonarda, « Vincent Peillon a raison de demander la sanctuarisation de l’école. La question n’est pas de savoir si les expulsions se font « dans le respect du droit » comme l’affirme Manuel Valls mais si les valeurs de la gauche et de la République, ses valeurs d’accueil, de solidarité et de fraternité sont sauvegardées ».

La Ligue des droits de l’Homme (dans un communiqué du 17 octobre 2013) salue la mobilisation des lycéens qui manifestent en France, en soutien à Leonarda Dibrani et Khatchik Kachatryan, et se tient résolument à leurs côtés.

« Devant l’interpellation de collégiens ou lycéens étrangers dans leur environnement scolaire, la LDH réaffirme le droit à la scolarité et à la vie en famille des jeunes étrangers.

La LDH le répète : il est temps de rompre avec les politiques migratoires du passé, politiques qui piétinent des droits fondamentaux, tel le droit à l’éducation, politiques qui nourrissent les discriminations et les discours de haines racistes.

Il est grand temps que le gouvernement rompe avec ces politiques du passé, pour faire respecter les droits des mineurs isolés étrangers, des enfants scolarisés, des familles, des travailleurs étrangers, afin de faire vivre la solidarité et la fraternité ».
(fin du communiqué de la LDH)

 Comparaisons

« On » n’admet pas que des jeunes étrangers, Roms ou autres, viennent étudier en France. Mais « on » admet très bien que de jeunes Français aillent étudier aux USA. 8 232 étudiants français ont étudié aux Etats-Unis durant l’année universitaire 2011-2012, soit +16,8% par rapport à 2008.

« On » n’admet pas que des étrangers viennent « manger le pain des Français », cherchant en France de meilleures conditions de vie. Mais « on » admet très bien que des Français soient allés chercher fortune (qu’ils ont trouvé d’ailleurs) dans nos colonies, en pillant les ressources naturelles et minières et en réduisant les populations en esclavage. Ou aillent encore, de nos jours, s’installer aux Etats-Unis ou au Canada pour mieux y gagner leur vie.

 Coût des expulsions

Selon un rapport sénatorial de 2009, le coût des reconduites à la frontière représentait en 2008 environ 20 970 euros par personne reconduite alors que le coût de la scolarisation d’un élève de collège est de 7 930 euros par an.

L’affaire Leonarda : le point de vue de Maître Eolas

Coût des expulsions : voir la Cimade