Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2013-2014 > Une maison de santé sur les terrasses de la Chesnaie

Communauté de Communes de la Région de Nozay

Une maison de santé sur les terrasses de la Chesnaie

Ecrit le 23 octobre 2013

À Nozay, sur les Terrasses de la Chesnaie, en face de l’hôpital, on a une vue plongeante sur la ville, et de vieux arbres bien conservés. C’est là qu’a commencé la construction de la Maison de Santé Pluri-disciplinaire.

Dès 2004, une réflexion collective sur l’offre de soins a été engagée. En septembre 2007, Mutuelles Atlantique et la Mutualité Sociale Agricole ont présenté le résultat du diagnostic qui leur avait été confié.

Jacqueline Segalen

Un comité de réflexion s’est alors constitué avec des élus locaux et des professionnels de santé. « Ce fut sportif au départ » dit la Présidente Mme Segalen, mais les tensions se sont apaisées. Le projet de Maison de Santé a ainsi émergé. En septembre 2009, la Communauté de Communes a missionné le cabinet Equation Management pour accompagner les professionnels de santé dans la définition d’un projet de santé intercommunal. S’est ainsi créé le Groupement des Professionnels de Santé de la Région de Nozay en décembre 2010.

Le personnel médical examine les plans

En parallèle, la Communauté de Communes a acheté les Terrasses de la Chesnaie à la Commune de Nozay, emplacement situé en bordure de la route de Nort sur Erdre et à côté de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. La CCRN   a lancé la procédure pour choisir un cabinet d’architectes. Le cabinet A+ Samuel Delmas a été choisi en avril 2012 et a travaillé à la conception de la Maison de Santé Pluridisciplinaire de Proximité.

Plan d'ensemble de la Maison de Santé de Nozay {JPEG}

Sur le plan d’ensemble :

  • 1 – Hôpital de Nozay
  • 2 – Caisse primaire d’assurance maladie
  • 3 – Centre de services du Conseil Général
  • 4 – Maison de santé
  • 5 – Futur Pôle environnement

La recherche de financement du côté du Conseil Général et du Conseil Régional a donné des résultats intéressants et, de plus, la CCRN   a pu bénéficier de fonds d’Etat apportés par l’intermédiaire du PER 2 (Pôle d’Excellence Rurale). « Ce sera sans doute la Maison de Santé la mieux subventionnée » a dit Mme Segalen en rendant hommage à la vingtaine de professionnels de santé qui se sont associés à ce projet et ont élaboré une charte commune.

Juste à côté de la Maison de Santé, le Conseil Général construit un bâtiment pour regrouper ses services. Globalement cela fera un bâtiment public d’une surface de 1 849 m2. L’architecte commun a expliqué avoir tenu compte de la déclivité du terrain pour construire des parkings en sous-sol, diminuant ainsi l’impact visuel de l’ensemble. Un parvis commun sera le point d’articulation entre les deux bâtiments, la priorité étant donnée à la circulation des piétons.

Murs habillés de zinc, ardoise en toiture, sur le soubassement et sur le parvis, patio intérieur, beaucoup d’éclairage naturel, salle de réunion et salle d’attente en commun, isolation par l’extérieur, chauffage au gaz, mais avec des conduits prêts pour un éventuel réseau de chaleur. Il y aura aussi des bureaux à disposition des associations du territoire.

La Maison de Santé Pluridisciplinaire accueillera dans un premier temps :
3 médecins, 1 cabinet d’infirmiers et 1 association d’infirmiers, 3 dentistes, 1 masseur kinésithérapeute, 1 pédicure-podologue, 1 sage-femme
Dans un second temps : 2 nouveaux médecins, 1 nouveau masseur kinésithérapeute, ainsi que le SSIAD « Vivre à domicile » et l’association HAD « Hospitalisation à Domicile ».

Le budget se monte à 2,4 millions d’euros

Le projet a été reconnu au niveau national et est subventionné par l’Etat au titre du Pôle d’Excellence Rurale N°2 (600 000 €).

Il est également subventionné par la Région au titre du Contrat Territorial Unique (300 000 €) et sur une ligne sectorielle (300 000 €) et par le Département au titre du Contrat Territoire Départemental (332 000 €). Ouverture avant la fin novembre 2014.