Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Une femme noire honorée à Treffieux

Une femme noire honorée à Treffieux

Ecrit le 30 octobre 2013

Espace Wangari Maathaï

Wangari Maathai

La commune de Treffieux revendique bien haut sa ruralité  . Ce fut, naguère, l’acquisition du plan d’eau de Gruellau, qui fait la joie des promeneurs et des amoureux de la nature. Ce fut la réalisation d’une « Maison du Temps libre », espace de loisirs et de réunions. Puis le combat mémorable pour un centre d’enfouissement technique, à la pointe du progrès en matière de récupération des déchets, avec visites organisées régulièrement pour ls scolaires en particulier. Depuis quelques années un espace de verdure a été aménagé. On y trouve un hangar, habillé de palis, pour les pique-niqueurs et autres pétanquistes, et un potager partagé avec récupérateur d’eau et composteur où, cette année, on pouvait cueillir des courges, de celles qui se mangent et de celles qu’on place en décoration. Des arbres fruitiers ont été plantés : un jour on partagera les pommes et les poires. Des bacs en bois ont été aménagés en jardin aromatique : menthe et mélisse, oseille et angélique, sauge et livèche .. et autres, chacun peut y venir faire la cueillette ou apporter des plantes à découvrir, les assistantes maternelles font sentir aux enfants les odeurs différentes. D’une vieille maison, la municipalité n’a gardé que trente centimètres de murs, délimitant ainsi un espace de jeux pour les plus petits. Des structures vivantes en osier tressé feront prochainement des cabanes et le terrain vallonné à proximité est propice aux circuits vélo et bi-cross ...

Espace Wangari Maathai

Elodie Retaillaud explique : « La volonté est à chaque nouvel aménagement prévu, d’impliquer le plus de monde possible. Nous travaillons avec l’association communale ’les amis de Gruellau’. Les projets d’animations à venir concernent l’installation d’un hôtel à insectes, de nichoirs à oiseaux, d’abri à hérisson, de ruche. D’autres initiatives ont été menées comme l’éco-pâturage : nous avons trois nouvelles arrivantes à laine à Treffieux, à savoir trois brebis (encore très timides) de la race des Landes de Bretagne. Cet éco-pâturage s’intègre à une démarche plus globale, la gestion différenciée que la municipalité met progressivement en place sur la commune. Un poulailler (fait par l’ACPM  ) et sans doute une ou deux petites chèvres viendront bientôt rejoindre les brebis ». Et pourquoi pas des toilettes sèches et un composteur semi-collectif.

Cet espace vivant portera le nom de Mme Wangari Maathaï.
Annie Philippot donne les raisons de ce choix du Conseil Municipal de Treffieux : « 1) la volonté de trouver un nom de femme pour cet espace. 2) Wangari Maathaï, miitante politique et écologique, est la première femme africaine à avoir reçu le prix Nobel de la Paix en 2004, pour son approche globale du développement durable, les droits de l’homme en général et les droits des femmes en particulier, ainsi que pour sa contribution en faveur de la démocratie et de la Paix.

Mme Wangari a fondé le « green belt movement » (ceinture verte en français) pour lutter ontre la déforestation au Kenya. Elle a fait planter 20 à 30 millions d’arbres en Afrique avec des femmes, pour empêcher l’ érosion des sols et fournir du bois à l’ usage des populations locales ».

plantation

Symboliquement, un chêne a été planté le 26 octobre 2013 dans cet espace Wangari « Le chêne représente la force invincible, la longévité, la solidité, la justice, la générosité et la majesté. Cet arbre sera le premier d’une plantation d’ une haie bocagère située au fond de l’espace. Pourquoi pas ne pas continuer la haie en plantant différentes variétés de chênes ? »

« La paix sur terre dépend de notre capacité à protéger notre environnement » disait Wangari Maathaï, « La paix n’est pas seulement l’absence de guerre et de coups de fusils. Il peut y avoir des guerres silencieu-ses quand on élimine des espèces vivantes de la planète, quand on empêche les gens de vivre dignement. Ce sont les guerres de demain »