Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > CCAS (action sociale) > ADGVC : nous avons peur

Association Des Gens du voyage

ADGVC : nous avons peur

Article précédent - [Article suivant- ]

Ecrit le 6 novembre 2013

ADGVC : association départementale des Gens du Voyage Citoyens. Une manifestation du souvenir a eu lieu le 19 octobre 2013 à Moisdon la Rivière avec l’inauguration de l’exposition sur le Camp d’Internement qui exista, dans cette commune, sur le site de La Forge Neuve. Un site bien agréable de nos jours, joliment aménagé et fleuri. Un site très sinistre, encaissé, humide, il y a 70 ans, quand y furent parqués les Espagnols d’abord, puis les Nomades.

A cette occasion, un délégué de l’ADGVC a déclaré :
« Le 17 octobre 1940 ordre était donné de rassembler et d’interner tous les Nomades. 73 ans plus tard nous voici ici réunis pour inaugurer une exposition retraçant cette sombre page de l’histoire, qui fait partie de notre mémoire à tous et qui symboliquement va trouver sa place dans l’Ecomusée de la Forge.

Nous tenons à remercier le Conseil Régional qui nous a donné les moyens de réaliser cette exposition et particulièrement les élèves et professeurs du Lycée St Jean Baptiste de la Salle pour le cœur et la main qu’ils ont mis à l’ouvrage.

Nous remercions également Emilie JOUAND, sur les recherches de laquelle nous nous sommes basés, tous les Moisdonnais qui ont pris l’initiative   de témoigner de cette histoire locale [Amand Chatellier, André Saucisse]. Et enfin vous tous d’être venus ici aujourd’hui. Je laisse maintenant la parole aux jeunes » a dit le président Christophe Sauvé.

Un jeune a alors pris la parole :

« Le 13 avril 2008 nous étions passés par ici. Cinq ans plus tard nous y sommes de retour pour entretenir le feu de notre histoire, de notre mémoire.

  • Feu qui nous rassemble quand nous veillons nos défunts.
  • Mémoire du rejet, de l’indifférence, de la discrimination qui ont fait souffrir et ont détruit nos familles.
    Nous en avons encore le cœur serré. Chez les Voyageurs, il n’est pas possible d’oublier les défunts et les souffrances.

Et puis on doit vous dire qu’aujourd’hui nous avons peur quand nous entendons ces mots d’élus de notre pays osant dire qu’ « Hitler n’en a peut-être pas tué assez… ». Nous avons peur aussi quand on entend des paroles du genre « C’est bien normal de les expulser CES GENS LA ».

Nous avons peur de ne pas retrouver nos caravanes quand on rentre de l’école. Nous avons peur quand on dit que nous ne voulons pas nous intégrer à cause de nos cultures et de nos traditions.

Nous ne voulons pas être à nouveau les boucs émissaires de la crise qui habite notre pays. En revenant ici pour ne pas oublier ceux qui ont déjà vécu cela, nous voulons lancer un appel à tous ceux qui respectent ces mots : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, , se souvient
pour nous protéger et nous aider à entreprendre des rencontres   fraternelles et pour dire ensemble :
PLUS JAMAIS CA. »

Symboliquement, les différents représentants des associations du voyage ont ensuite déposé une lumière près de l’exposition. Puis le maire de Moisdon, M. Lemaitre, a dit que le nouveau musée de la Forge tente de réparer le déni mémoriel dont souffrent les Gens du Voyage. Anne-Marie Prinet, conseillère régionale, a rappelé qu’il faut encore affirmer le droit à la différence, dépasser nos préjugés pour faire respecter l’égalité entre les citoyens et faire vivre l’humanité qui est en nous.

Le directeur de l’école St Jean Baptiste de la Salle a raconté comment les élèves de
Bac Pro de son école se sont intéressés à
cette histoire et ont réalisé cette belle exposition. Il a dit aussi que, chaque année,
son établissement accueille des jeunes Voyageurs et les conduit à l’obtention d’un diplôme.

Enfin Yves Daniel, député, a évoqué les questions d’habitat, d’intégration, de scolarisation et globalement de reconnaissance, dans un esprit de Liberté, Egalité, Fraternité. « Il nous faut progresser sur les chemins de l’espérance et de la compréhension » a-t-il dit.

Dans la salle il y avait aussi Martine Buron déléguée régionale à la lutte contre les discriminations, Dominique Raimbourg (député) et le Sous-Préfet de Châteaubriant

(voir le site internet d’André Saucisse)

Article Le Télégramme


Ecrit le 6 novembre 2013

 Une revue nationale et des fiches pratiques

L’association a été créée en 1997 et coordonne ses activités autour de trois axes :

  • - l’accompagnement et le conseil juridique aux familles
  • - la promotion de l’accès aux droits et de lutte contre les discriminations
  • - l’intervention auprès des pouvoirs publics et des institutions.

Son site internet, permet de suivre les avancées (ou le freina-ge !) de la législation, par exemple sur l’ensemble des droits civils, sociaux et économiques : suppression du carnet de circulation, droit d’inscription sur les listes électorales, etc. Elle travaille assidûment avec la ministre Cécile Duflot pour une réflexion sur le statut de l’habitat mobile en vue de l’ouverture de ce mode d’habitat à certains droits aujourd’hui interdits.

L’ANGVC a publié 27 fiches pratiques et vient de rééditer un « Guide pratique sur les Gens du Voyage » (15 €).

 Discrimination et précarité sociale

La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), considère qu’il est primordial de lutter contre toutes les formes de discriminations. Dans un ouvrage publié conjointement avec le mouvement ATD Quart Monde, il y a quelques années, la CNCDH soulignait déjà que « certaines personnes sont victimes d’une discrimination caractérisée quand tout à la fois la responsabilité de leur situation leur est imputée, leur passé de misère et d’exclusion leur est reproché, leur parole est discréditée, leurs entreprises ou leurs comportements sont dénigrés du seul fait qu’ils apparaissent comme des individus sans statut reconnu ni représentation agréée. (...) Cette discrimination sociale et politique génère chez ceux qui la subissent des sentiments de honte, de culpabilité et de souffrance de ne pas être considérés à égalité avec les autres êtres humains de leur propre société. Elle cultive chez ceux qui la reproduisent, même de façon passive, une banalisation du mépris ou de l’indifférence à l’encontre des plus pauvres »

La CNCDH, le 26 septembre 2013, a rappelé que la pauvreté n’est pas seulement de nature socio-économique, mais qu’elle est aussi liée à la rupture du lien social. « Elle s’illustre ainsi notamment par le manque de relations, de participations ou encore de responsabilités réelles dans la vie publique, ainsi que par la négation des références culturelles et des capacités des personnes qui y sont confrontées. En cela, elle constitue une atteinte à la dignité humaine et peut être la source d’inégalités de traitement ».

CNCDH, La discrimination liée à la précarité sociale

La fin du carnet de circulation

Rencontres et Tissé-Métisse


Ecrit le 28 mai 2014

  La capitale européenne des gens du voyage

Châteaubriant, capitale européenne des gens du voyage : il y a une semaine une quarantaine de caravanes des Évangélistes s’installe Parc François Mitterrand sans autorisation. A. Hunault était furibard : « C’est un non-droit total. Châteaubriant n’entre pas dans le schéma départemental d’accueil des gens du voyage et ne dispose pas de terrain adapté. Vendredi, V Schaaf, sous-préfète, s’est déplacée en personne pour leur rappeler la législation ». Le maire lui a adressé une demande de référé, « pour qu’on les fasse partir ». « Des dizaines de milliers d’euros ont été investis dans cette carrière. En septembre, elle accueillera des championnats hippiques nationaux et internationaux. C’est purement inadmissible. Les canassons passent avant les hommes ! Comme s’ils allaient tout dévaster ! Quand il y a le cyclo-cross qui laboure le même parc, cela ne semble pas poser problème ? Il s’inquiète aussi pour « l’image de la ville ». Ben voyons ! Tandis que dans le même temps, il déroulait le tapis rouge pour un rassemblement européen de 1 500 camping-cars sur le site de la Foire de Béré avec en bonus 55 000 euros de subventions de la ville et de la Comcom, sans parler des services techniques… Pourtant quand en juin 2013, environ 150 caravanes s’installaient sur le champ de foire de Béré, le maire n’était pas content : « Considérant que ces agissements constituent une atteinte à la salubrité, à la tranquillité ainsi qu’à la sécurité publiques » Alain Hunault, maire de Châteaubriant a demandé par lettre au représentant de l’État, « la mise en œuvre des moyens réglementaires à disposition, pour obtenir le départ le plus rapide des occupants illégaux de ce site. » Il y a les gens du voyage respectables et les autres…

Signé : Philou

Expo gens du voyage


Ecrit le 22 octobre 2014

 Châteaubriant terre d’accueil ...

fl4 150 à 200 caravanes de gens du voyage se sont installées sur le champ de foire de Béré sans autorisation. A Hunault a déclaré que la commune n’avait pas un terrain assez grand et équipé pour accueillir autant de personnes (à qui la faute ?) Pourtant le champ de foire accueille 40 000 personnes pour la foire, 20 000 pour le festival West Country, ou encore 1 500 camping-caristes. S’ils étaient venus avec des chevaux ils auraient peut-être eu une chance …


Ecrit le 9 novembre 2016

 Gens du voyage, reconnaissance de responsabilité

« La République reconnaît la souffrance des nomades qui ont été internés et admet que sa responsabilité est grande dans ce drame. » Par ces mots, prononcés samedi 29 octobre lors d’une cérémonie d’hommage à Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), François Hollande a admis la responsabilité de la France dans l’internement des Tsiganes durant la Seconde guerre mondiale. Trente-et un camps ont été gérés par les autorités françaises entre 1940 et 1946, dont celui de Moisdon la Rivière.


Le député PS Dominique Raimbourg a proposé l’abrogation de la loi de 1969, imposant un livret de circulation aux gens du voyage, dans le cadre du projet de loi Égalité et Citoyenneté. Ce projet de loi doit être à nouveau examiné à l’Assemblée à partir du 7 novembre 2016.

Photo : Patrice Morel

Article précédent - [Article suivant- ]