Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Echos > Echos 2013 > Echos 2013

Echos 2013

Ecrit le 20 novembre 2013

 Human’i’Terre

14 associations de solidarité internationale du Pays de Châteaubriant   se retrouveront le 29 novembre à la Halle de Béré   à Châteaubriant pour une soirée conviviale, à l’initiative   de la Jeune Chambre Economique, à partir de 19h30. Un petit film vidéo de trois minutes sera consacré à chacune d’elles. Il y aura une animation festive (chants et danses) et possibilité de se restaurer avec les assiettes de tapas préparées par l’association Rencontres  . Chaque association disposera aussi d’un stand. Objectif : faire connaître leurs actions, favoriser les contacts entre elles.
Informations auprès de Stéphanie ANNE au 06 75 41 79 13.

 Du pain !

Depuis le 13 novembre, et à titre d’essais sur plusieurs mois, le boulanger de Jans propose un nouveau service, 6jours/7 et 20h/24 , du mardi au dimanche de 6h00 à 2h00. Pour satisfaire encore plus sa clientèle, et les personnes qui partent travailler sur Nantes, Rennes ou les environs, le boulanger s’engage à recharger régulièrement son distributeur de baguettes fraîches. Contact : Jérémy Georget -
Tél 02 40 79 20 86

 Indésirables

Nid de frelons

Un nid de frelons asiatiques a été repéré à 11 mètres du sol, rue de la victoire à Châteaubriant , le 14 novembre. Impressionnant !

 Concours de vidéos

Comme l’an passé, dans le cadre du festival « Lumières sur l’environnement », est organisé un concours de court métrage pour les vidéastes amateurs. L’inscription est gratuite. Les documents vidéos sont à déposer à l’atlantic ciné, 21 rue de la Vernisserie 44110 Châteaubriant avant le 10 février 2014. Pour plus de renseignements le règlement complet du concours est sur le site du cinéma.

 Le plus beau cadeau

La Communauté de Communes du Castelbriantais propose de participer à un concours de dessin destiné aux enfants à partir de 3 ans sur le thème du « plus beau cadeau de Noël ». Les conditions de participation : Un dessin par enfant, au Format A4 (21 cm x 29,7 cm). Les dessins sont à déposer à la Médiathèque   Intercommunale (place Saint Nicolas à Châteaubriant) ou à envoyer à la Communauté de Communes (5 rue Gabriel Delatour – BP   203 – 44146 Châteaubriant Cedex) avant le vendredi 13 décembre 2013.

 Les Municipales : 19 novembre

Le groupe « Les Municipales on en Parle » et la section du Parti Socialiste invitent à une réunion de lancement de la campagne, le mardi 19 novembre à 20h30, Salle Renac   (près du vélodrome, Châteaubriant).

  • - Les bases du projet autour des trois enjeux identifiés
  • - L’annonce du nom de la liste
  • - La désignation de la tête de liste.

Pour plus d’infos : 06 22 66 59 30

 Des fleurs pour Châteaubriant

La ville de Châteaubriant a reçu un prix du Conseil Général pour « mise en valeur du patrimoine bâti médiéval » et notamment le choix des végétaux dans les noues de la Place de la Motte, les cheminements piétons et l’accès aux anciens remparts.

 Crapauds et sanglots

La chasse est ouverte. Alors le gros gibier, chevreuils, sangliers et autres, déjà peu respectueux du code de la route en période pacifique, est complètement perturbé par les coups de feu, le bruit des 4x4 et des quads et les cris et les odeurs des chasseurs. Perturbé au point d’oublier avant de traverser les routes, de regarder des deux côtés. Sur ces routes circulent des automobiles et vous m’avez compris, il arrive des collisions. De la tôle froissée au minimum, parfois des blessés, des morts. Alors, puisque nous avons, dans notre région, un chantier-école et une grande expertise dans la façon de faire traverser les animaux en toute sécurité, il ne faut pas en rester là et concevoir au plus tôt des « chevroducs », des « sangloducs » partout où ces animaux ont besoin de traverser. En les protégeant, on diminuera, certes, le chiffre d’affaires des carrossiers, mais on épargnera des vies animales (et accessoirement humaines). C’est possible. Il suffit de demander des subventions. Les arguments ne manquent pas. On protège bien les crapauds ( comme disait Horace Mc Coy).

Signé : A.Borgone (pour ce dernier courrier)


Ecrit le 18 décembre 2013

 Un « Centre » tristounet

Châteaubriant, Nozay, Derval, Rougé, Abbaretz, Erbray … vous y vivez, vous souhaitez continuer à y vivre : cela dépend de vous en partie ! Achetez local, pour aider au maintien des commerces de proximité, là où vous trouvez le choix, la qualité, le service et le sourire du commerçant.

Oui mais, je ne trouve pas tout ce que je cherche. C’est vrai, le commerce local souffre de la disparition des « petits » commerçants, il ne faut donc pas accélérer les choses. Dans beaucoup de cas, il est possible d’examiner un produit, ou un matériel, sur internet, et d’aller en passer commande dans les commerces du coin. Actuellement, n’est-ce pas désespérant (et polluant !) de voir la noria de camionnettes qui viennent livrer 2-3 colis chacun dans un relais-colis ?

Châteaubriant souffre actuellement de plusieurs handicaps.

  • - Sa population vieillit (donc achète moins)
  • - Les revenus des retraités et des salariés sont très bas
  • - Le chômage frappe durement

et, par dessus le marché, le centre-ville de Châteaubriant se désertifie. La municipalité n’a pas su (ou pas voulu) créer une vraie animation de l’hyper-centre.

Dans les grandes villes, les centres commerciaux disposent souvent d’une galerie marchande que les clients traversent, ce qui les incite à acheter, ou, au moins à repérer les commerces. A Châteaubriant, c’est le règne de la voiture. Par ailleurs, des aménagements (comme le dos d’âne de la rue Pasteur) ont des effets pervers : les personnes qui descendent de Renac   et veulent aller à Béré, évitent ce dos d’âne, et les feux de la Rue Aristide Briand, et la place de la Motte et passent … par la Grand Rue et la rue de Couëré ! Le parcours est plus direct et plus facile, sauf que ces deux rues sont désormais très (trop) fréquentées !

De même la Rue de Rigale, étroite et sans trottoirs, normalement réservée aux riverains, est très utilisée par les voitures (un demi-millier par jour). Si elle était réservée aux piétons et aux cyclistes, cela augmenterait la sécurité de tous car, par exemple, les cyclistes qui peinent dans la Rue du Château, emprunteraient la rue de Rigale qui lui est parallèle.

Un vrai plan de circulation, autour de l’hyper-centre, ne gênerait personne et favoriserait le passage des clients devant les magasins qui restent.

L’hypercentre de Châteaubriant est tristounet. Un aménagement avec des portiques fleuris (selon les saisons), une signalétique de caractère, pourrait attirer les chalands. La disparition des poubelles intempestivement laissées dans certaines rues, contribuerait à l’attractivité des lieux. Une animation ponctuelle (quelques jours par an), ne saurait compenser un délaissement trop évident du centre par la municipalité. Si cela continue, on va assister à d’autres fermetures de commerces en centre-ville (il y a par exemple deux commerces qui ferment le 31 décembre dans la Grand Rue !).