Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Divers > Hoax, la tromperie informatique

Hoax, la tromperie informatique

Article précédent - [Article suivant- ]

Ecrit le 4 décembre 2013

Internet est un outil merveilleux … à condition de bien s’en servir et de ne pas « balancer » n’importe quoi ! De bonne foi, souvent, avec malice parfois, des internautes véhiculent des « hoax » (prononcez hôkss) : ce sont des informations fausses, ou périmées ou invérifiables sur tout sujet susceptible de déclencher une émotion positive ou négative chez l’utilisateur : alerte virus, disparition d’enfant, promesse de bonheur, pétition, etc. Les hoax sont souvent faits pour tromper ! Ils existent sous forme écrite (courrier électronique, message dans un forum, etc.) et incitent généralement l’internaute à faire suivre la nouvelle à tous ses contacts, d’où une rapide réaction en chaîne....

 Canular

Hoax, dessin de Moon, 06 87 32 77 47

Le terme « hoax » est un mot anglais signifiant « canular ». Mais en France, un canular est plutôt sympa : on pense aux poissons d’avril. Tandis que, sur internet, un hoax est souvent dangereux. Parmi les plus ’célèbres’ il y a celui qui concerne la petite Noëlie : du sang de groupe sanguin A était demandé pour venir en aide à cette petite fille atteinte de leucémie. Cet hoax circule depuis 2003, il re-surgit de temps en temps alors que la pauvre gamine est décédée depuis le 1er juin 2004. L’Etablissement français des Greffes n’encourage pas à faire suivre ce genre de messages, statistiquement inefficaces, toujours fortement perturbateurs pour les services cités en référence à cause du grand nombre d’appels téléphoniques générés. Pour plus de renseignements, consulter le site hoaxkiller

 Les risques des hoax

  • - diffuser, sciemment ou non, de fausses nouvelles, c’est porter atteinte à la crédibilité des informations transitant par Internet.
  • - renvoyer des messages à 10, 20, 100 personnes, c’est contribuer à l’engorgement des réseaux internet : les connexions sont ralenties de manière importante, voire stoppées. Finalement, c’est l’internaute qui paye l’addition donc nous tous.
  • - enfin, certains hoax deviennent si ’populaires’ qu’un pirate peut les utiliser pour y adjoindre un virus … qui s’installera gentiment sur votre ordinateur (sauf si vous avez un système sans virus !)

 Appel à la haine

Mais il y a plus grave : quand un hoax appelle à la haine. En voici deux exemples récents.

L’un d’eux émane d’une élue de Châteaubriant qui, avec ’innocence’ espérons-le, balançait une info sur un maire de Lorraine. Ce message commençait, avec une rare élégance, en écrivant : « Pour une fois qu’on a un Maire qui en a dans le pantalon, soutenons-le ! Nous sommes chez nous !! et nos traditions sont à RESPECTER ! », il continuait en appelant à « ne pas baisser son froc » et à ne pas « nous casser les bonbons » et faisait référence à un arrêté municipal de cette commune en date du 10.03.2012. Nous ne reprendrons pas le reste du document mais vous l’aurez compris, il s’agissait d’une diatribe contre les étrangers …

A part ça, rien ne prouvait la véracité des propos rapportés. Une recherche rapide sur internet montra que le même document, au mot près, était attribué au maire d’Avoriaz qui avait pris, lui aussi, un arrêté municipal le 10.03.2012. … (sauf qu’il n’y a ni mairie ni école à Avoriaz) et au maire d’Orange en mars 2011 cette fois, avec un arrêté municipal le 10.03.2011. … et au maire d’Arthès dans le Sud-Ouest … et peut-être ailleurs !

Cela jette un sérieux doute sur la véracité des propos cités. Mais le but était atteint : appeler à la haine des étrangers en général, des musulmans en particulier.

 Deux sites manipulateurs

Mais voilà autre chose qui circule aussi dans la région de Châteaubriant. Figurez-vous qu’un site internet, se faisant passer pour le site du Ministère de l’intérieur, publie la liste de 81 dangereux malfaiteurs recherchés par la police nationale. 95 % d’entre eux ont des noms à consonance arabe : Ouali, Khoutir, Gherib, Errami, etc ou espagnole ou portugaise.

Etrangement, la même liste a déjà été publiée il y a … 5 ans … et elle comporte des gens recherchés, pour certains, depuis 1989 (El Amry) ou 1990 (Bettayeb ou Hammani) mais personne depuis 2010-2011-2012. Fait troublant, cette liste est publiée par le site avisderecherches

On pense tout de suite à un site officiel du Ministère de l’Intérieur d’autant plus que le site renvoie effectivement au site officiel du ministère. Mais en réalité, c’est faux,
le site avisderecherches.interieur.gouv.fr
n’a rien d’officiel, il est seulement destiné à tromper !

De plus, le site avisderecherches.interieur.gouv.fr fait référence à un site de la gendarmerie nationale. Le logo est bon, mais il renvoie à judiciaire.gendarmerie
qui n’est nullement le site officiel de la gendarmerie ! (voir encadré)

 Il y a de quoi se tromper !

  • Le site officiel du ministère de l’intérieur : interieur.gouv.fr/
  • Le site manipulateur : avisderecherches.interieur.gouv.fr/
  • Le site officiel de la gendarmerie nationale : gendarmerie.interieur.gouv.fr/
  • Le site manipulateur : judiciaire.gendarmerie.interieur.gouv.fr/judiciaire/

De plus, en examinant les deux sites manipulateurs ci-dessus, on constate qu’ils n’ont pas les mentions légales obligatoires, par exemple : nom du responsable de la publication et de l’hébergeur du site, numéro de déclaration simplifiée Cnil dans le cas de collecte de données sur les personnes, etc.

Enfin, quand on les regarde de près, on constate qu’ils sont de fabrication artisanale, utilisant encore des marginHeight, marginwidth, framespacing et autres cellpadding qui sont totalement obsolètes !

Enfin, chacun des sites manipulateurs renvoie sur l’autre : comme cela la boucle est bouclée et le lecteur, de bonne foi, est abusé. C’est étudié pour !
Pour quoi ? Tout simplement pour appeler à la haine ! Et comme nous sommes en période électorale, ça peut servir ….

Pour Guillaume Brossard, de Hoaxbuster, c’est en avril 2009 que le rythme de messages islamophobes s’est accéléré, autour du débat sur l’identité nationale. Le public prête de plus en plus crédit à cette prose, et plus c’est gros, plus ça passe ! On voit même ressortir des infos qui ont été démontées il y a plusieurs années. Il est difficile de tordre le cou à la désinformation islamophobe, ‘solidement ancrée’.

Mais comment ne pas être abusé ? Il faut bien regarder ce qui est envoyé, fouiller internet pour voir si on ne trouve pas le même message à des dates ou lieux différents, regarder qui véhicule ces messages : ce sont surtout des sites d’extrême-droite qui répètent la même chose sans plus de preuves. Bien sûr, cette recherche demande un effort !

Il y a aussi des sites internet spécialisés dans l’analyse des hoax ! Mais, là encore, il faut savoir chercher.

Ce dernier site démonte, par exemple, la « lettre d’une Iranienne à François Hollande » en montrant ses approximations et ses manipulations. Hoax à la mode, repris par un journal fascistoïde belge « Le Peuple », il s’est répandu à une vitesse fulgurante sur la fachosphère française car il concerne essentiellement la France. Il semble exister depuis février 2013.

La recherche sur internet est très riche mais aussi difficile que la recherche dans une bibliothèque ! C’est pas du tout-cuit ! C’est le prix à payer pour ne pas se laisser manipuler.

Signé : BP  

Le maire d’Arthès s’insurge


Complément du 21 décembre 2013

Un excellent article de« Coin du Comptoir »

 Le silence des pantoufles

On voit fleurir depuis longtemps sur le Net des textes édifiants, par mail et de plus en plus par les réseaux sociaux, qui font réagir leurs lecteurs. Tellement édifiants, qu’il ne vient que rarement aux lecteurs d’essayer d’approfondir ou même le luxe d’y réfléchir un peu. Que veut vraiment dire ce texte ? Quelle est son origine ? Est il authentique ? Suis je informé ou manipulé ? …

Au Coin du Comptoir nous avions déjà discuté de ce que nous avions appelé « Les pièges de la lecture superficielle ». Ces textes, que la plupart transfèrent à tout leur carnet d’adresses d’un simple clic  , sans commentaire, ne sont souvent qu’une propagande bien tournée et efficace. (voir cet autre billet sur « la propagande toute pourrie » ) La lettre de l’infirmière déprimée et anonyme, du policier révolté et anonyme, du retraité spolié et anonyme.., qui n’a pas reçu cela par le mail d’une connaissance ou au long du fil d’actualité de Facebook ?

On reçoit également « toutes ces informations que nous cachent les médias » !! Informations invérifiables, tableaux et graphiques sans sources qui demandent un travail épuisant sur le Net pour les démentir. Tout cela fonctionne allègrement et est rediffusé par tel lecteur qui ne lit que les titres accrocheurs ou tel autre qui avant d’avoir lu le document avait mis ses neurones en veille histoire de les économiser.

Notre dernière trouvaille consiste en un assez long texte attribué à Martin Niemöller, un pasteur protestant allemand, résistant au nazisme, rescapé des camps de concentration. Nous reportons ci-dessous l’une des versions, les variantes n’ont subi que des modifications mineures.

Lire la suite de l’article, fort intéressante, à ceci près que la citation « Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes… » n’est pas de Thierry Van Humbeeck, mais c’est une phrase célèbre de Max Frisch.

Article précédent - [Article suivant- ]