Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2014 > Les municipales à Châteaubriant

Les municipales à Châteaubriant

Ecrit le 8 janvier 2014

Et voilà, la période des fêtes est finie. Nous entrons de plain-pied dans la préparation officielle des municipales.

A Châteaubriant, Alain Hunault fait courir le bruit qu’il ne se présentera pas car il n’est pas sûr d’être élu ! C’est un bon moyen de faire l’âne pour avoir du son, de titiller ses électeurs pour qu’ils en arrivent à le supplier, à genoux, de se présenter ! (lire plus loin)

A droite, Maxime Lelièvre a, dit-il, bouclé sa liste avec 34 noms potentiels. Il a ouvert un « local de campagne » dans la Grand Rue à Châteaubriant et a l’ambition de sonner à toutes les portes pour présenter sa candidature. Il a rassemblé autour de lui des électeurs, de droite, qui n’apprécient guère le port hautain du maire actuel.... et il n’hésite pas dans la démagogie, s’engageant, dans un communiqué, pour que Châteaubriant compte 15000 habitants en 2010. Wouahou ! + 25 % !

A gauche, du côté de La Voie Citoyenne, le rassemblement des candidats potentiels, issus des Verts, du Parti Socialiste et d’autres composantes de gauche, se fait de façon apaisée. La préparation du programme est intensive (avec même une réunion à la veille de Noël), ouverte à tous ceux qui souhaitent donner des idées.
Contact : 06 22 66 59 30

Le site internet de La Voie Citoyenne

Les premières propositions de « La Voie Citoyenne »

 Plusieurs listes

Dans les communes, la confection des listes est bien engagée avec une exigence qui entre dans les moeurs ; la parité, même si elle n’est pas obligatoire dans les communes de moins de 1000 habitants.

Le mode de scrutin change les habitudes. Dans les petites communes, les citoyens aimaient bien choisir leurs élus, donner un coup de crayon à ceux qui ne leur plaisaient pas et proposer le bon gars du coin, s’occupant davantage de la cote d’amour que des réelles capacités. Un musicien célèbre de Châteaubriant racontait ainsi que, lui, il avait toujours beaucoup de voix, sachant qu’il mariait de nombreux couples de la commune. Inversement, des citoyens qui avaient la malchance d’avoir trop d’idées, se voyaient refouler tant il est vrai que « les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux » (comme disait G. Brassens), privant ainsi la démocratie de gens de valeur. Innovation en 2014 : le dépôt d’une déclaration de candidature, est désormais obligatoire pour toutes les communes, et malgré le panachage, il ne sera plus possible d’élire une personne qui ne se serait pas déclarée candidate.

Pour donner un peu plus de choix aux électeurs, plusieurs listes sont en constitution dans les communes. Quatre listes par exemple à Sion-les-Mines, deux à Erbray, deux à Treffieux. Non sans difficultés en raison d’une nécessaire parité. Mais avec des avantages considérables. Même minoritaire, une liste peut espérer obtenir quelques sièges au Conseil Municipal, et surtout au moins un élu au Conseil Communautaire. Cela promet, enfin, des bouleversements dans les Com’Com’   où, jusqu’à présent, peu de place était faite aux minoritaires. Par exemple, à Châteaubriant, tout en ayant rassemblé 39 % des
voix, les élus de gauche n’ont eu aucun siège (sur 8). C’est ça la démocratie à la mode Hunault.


Ecrit le 15 janvier 2014

 Candidature d’Alain Hunault

Un événement : La Mée a été invitée à
l’annonce de la candidature d’Alain Hunault.
Celui-ci était entouré de six adjoints
 : Catherine Ciron, Marie Jo Havard,
Jacqueline Bombray, Georges
Garnier, Henri Nomari, Rudy Boisseau.
Devinez lequel a refusé de serrer la
main à la journaliste de La Mée ?...
M. Hunault prendra « la tête d’une liste
qui sera un mélange d’expériences et
de nouveaux visages » « Notre motivation
est intacte pour continuer à servir
les Castelbriantais que nous voulons remercier
chaleureusement de leur
confiance exprimée en 2001 et 2008 ».
Il devrait y avoir renouvellement d’un
tiers. Catherine Ciron est pressentie
pour être première adjointe. Georges
Garnier sera 33e sur la liste.


Ecrit le 23 janvier 2014

 La liste de M. Hunault

Voici la liste proposée par M. Hunault :
Alain Hunault (53 ans, notaire, maire sortant)
Catherine Ciron (48 ans, enseignante, adjointe au maire sortant),
Georges-Henri Nomari (49 ans, agent immobilier, adjoint au maire sortant),
Marie-Jo Havard (66 ans, retraitée, adjointe au maire sortant)
Rudy Boisseau (57 ans, adjoint au maire sortant).
Jacqueline Bombray (57 ans, directrice d’école, adjointe au maire sortant),
Arnaud Laverne (48 ans, chef d’entreprise, conseiller municipal sortant),
Adeline Gaigeard (24 ans, collaboratrice d’agent)
Yvon Gicquel (62 ans, retraité, adjoint au maire sortant)
Valérie Godiot (39 ans, coordinatrice d’administration générale)
Matthieu Sinenberg (26 ans, ostéopathe),
Monique Bigot (67 ans, retraitée, adjointe au maire sortant)
Damien Carette (50 ans, conseiller de gestion, conseiller municipal sortant),
Claudie Sonnet (56 ans, sage-femme cadre supérieur, conseillère municipale sortante),
Dominique Flatet (59 ans, commerçant, conseiller municipal sortant)
Élisabeth Richet (38 ans, clerc de notaire, conseillère municipale sortante),
Mauricio Barrera-Bustos (57 ans, chirurgien)
Simone Giteau (61 ans, retraitée)
Pierrick Trimaud (53 ans, commerçant),
Marie-Amélie Rouxel (36 ans, technicienne du ministère de l’Agriculture, conseillère municipale sortante)
François Laurent (68 ans, retraité, conseiller municipal sortant).
Danielle Boulay (66 ans, conseillère municipale sortante).
Olivier Bahuet (40 ans, agriculteur),
Isabelle Élin (63 ans, retraitée, conseillère municipale sortante)
Rayif Keskin (42 ans, artisan)
Jacqueline Durand (67 ans, retraitée, conseillère municipale sortante)
Christian Le Moël (45 ans, attaché commercial)
Caroline Chevalier (37 ans, aide-soignante, conseillère municipale sortante)
Frédéric Le Roux (41 ans, intendant communication).
Pauline Pennanguer (26 ans, restauratrice de tableaux)
Michel Machard (71 ans, retraité, adjoint au maire sortant)
Marie-Pierre Lévêque (63 ans, retraitée)
Georges Garnier (73 ans, responsable d’association, adjoint au maire sortant)

Le programme d’Alain Hunault


Ecrit le 12 février

Réunions de secteurs

A Châteaubriant, le maire organise des « réunions de secteurs », comme chaque année, mais un mois plus tôt. Mais à quoi servent ces réunions ? On n’y discute pas grand chose est les mécontentements ne s’y expriment pas. Exemple flagrant : la Place de la Motte. De nombreux Castebriantais en étaient très mécontents : cela se disait partout, sauf dans les réunions de « secteurs » mais, finalement, la municipalité a fini par prendre en compte les récriminations et a fait modifier le fameux rond-point qui provoquait des bouchons quotidiens !

Dans un communiqué, Maxime Lelièvre, candidat de droite, déclare : « il est de notre devoir, lorsqu’elles font jour, de dénoncer des pratiques politiques qui viendraient biaiser le jeu électoral en faisant usage de services, voire de deniers publics. Et c’est en ce sens que l’annonce de l’organisation des réunions de secteur nous alerte. Les dates de ces réunions à Châteaubriant ont été décalées. Traditionnellement au printemps, elles auront lieu, cette année, en février, soit juste avant une échéance électorale majeure pour le maire sortant. La liste « Châteaubriant au cœur » fait deux constats :

  • - Les habitants vont se déplacer et exposer leur quotidien à un maire qui ne le sera potentiellement plus 40 jours après. Je n’ose imaginer que M. Hunault se considère déjà élu : ce serait un péché d’orgueil et un mépris des électeurs castelbriantais. C’est donc un gaspillage de temps et d’argent public.
  • - En outre ces réunions de secteurs sont un moyen à peine déguisé de faire campagne. Cela au frais du contribuable. Nous demandons donc l’intégration de ces dépenses aux comptes de campagne du maire sortant ».

De son côté la liste « La voie Citoyenne » ignore les actions du maire sortant et préfère consacrer son énergie à avancer ses propositions.