Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Les voeux du maire de saint Aubin des Châteaux

Les voeux du maire de saint Aubin des Châteaux

Ecrit le 15 janvier 2014

 Les voeux du maire de St Aubin des Châteaux

Absent, pour décès dans sa famille, le bilan a été dressé par l’adjointe Marie Paule Séchet. L’Etat-civil d’abord :

  • 28 naissances (18 en 2012),
  • 4 mariages (10 en 2012),
  • 14 décès (7 en 2012).
    Les élèves fréquentant les 2 établissements scolaires de la commune étaient au nombre de 186 à la rentrée scolaire de septembre, contre 192 l’an passé.

52 actes d’urbanisme ont été délivrés (41 en 2012) dont 10 pour la construction de maisons individuelles ou transformation d’anciens bâtiments en maison d’habitation. Il y en avait eu 7 en 2012

L’année 2013 aura vu enfin l’aménagement de l’entrée d’agglomération, rue de la Gaudinais, ainsi que le commencement de la construction de la salle des associations qui jouxte la salle de musique et d’enregistrement ; cette dernière étant entièrement financée par la Communauté de Communes du Castelbriantais. Les travaux sont prévus être achevés en mai prochain.

Le projet de parc éolien avance à un rythme normal. Le mât de mesure du vent a été installé et les études sont bien avancées. Les divers éléments recueillis permettront de connaître l’impact de ce projet sur l’environnement, le bruit et les paysages. La phase suivante sera entre autres le lancement de l’enquête publique. C’est sur la base des résultats des différentes consultations que le Préfet accordera ou non l’autorisation de construire et d’exploiter. Si cette décision était favo-rable, elle ne serait pas neutre pour le budget communal puisque le revenu annuel pour la commune équivaudrait au remboursement d’une annuité d’emprunt de 300 000 € souscrit à 4,5% sur 15 ans.

La Communauté de Communes du Castelbriantais a lancé un nouveau programme afin d’enterrer les conteneurs verres et papiers situés dans les villages. Ceux situés à la Chapelle, l’Oiselière et la Guérinais ont été retenus sur le programme 2014. De plus, un nouveau point de collecte sera mis à disposition à proximité immédiate de l’Espace Castella  . De même, c’est dans le cadre de l’intercommunalité que nous travaillons avec nos différents partenaires sur les conditions d’application de la nouvelle réforme des rythmes scolaires. Des réunions par canton sont programmées. Pour nous, ce sera le mardi 21 janvier. Y sera présenté un projet de scénario d’applications.

 Le projet de construction d’un groupe scolaire public

Le porche d'entrée à l'école publique

Permettez-moi de rappeler ce que je disais le 6 janvier 2012… deux ans déjà !

"Si nous possédons pratiquement tous les services de proximité et les infrastructures d’une commune de 2 000 habitants, un problème se pose en ce qui concerne l’accueil des enfants des nouveaux résidents à l’école publique Jean-Pierre Timbaud. Et je donnais quelques éléments de réflexion sans y répondre. Aujourd’hui, je suis en mesure d’apporter les réponses :

  • 1. La solution de ne rien faire et d’attendre a été rejetée,
  • 2. Est-ce que nos communes rurales ont les moyens financiers d’avoir deux écoles, surtout qu’aujourd’hui, l’on parle de regroupement, de mutualisation, d’économies d’échelle ? Nous avons interrogé la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique et des représentants des parents de l’école privée des Tilleuls (…) nos interlocuteurs nous ont clairement affirmé leur souhait de maintenir une école privée à Saint-Aubin ! Nous avons pris acte de cette décision.
  • 3. Restait la solution de construire une école neuve, mais à quel coût ?, avec quelles subventions ? Est-ce que le budget pourrait supporter un tel investissement ? Le coût d’objectif hors TVA, est de 883 500 € pour l’école, clôture et cour compris, et de 333 500 € pour le restaurant scolaire, enrobés compris, soit un montant total estimatif, y compris les honoraires de l’architecte, de 1 291 200 € H.T. pour l’ensemble du projet dont le financement est prévu sur deux exercices budgétaires.

Jean-Jacques Catreux et Thierry Trellu : l'ancien et le nou_veau directeur de l'école Jean-Pierre Timbaud

Pour les subventions, le département attribuera 30% sur la totalité de la dépense et l’Etat au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR) 30 à 35% d’un montant subventionnable de 350 000 € en 2014. Une seconde demande sera déposée, accompagnée d’une demande de dérogation, avant le commencement des travaux, pour une dotation complémentaire en 2015, sur les mêmes bases que la précédente. Ces stratégies ont pour objectif de permettre au budget communal de supporter cet investissement, au même titre que les autres, sans augmenter les impôts, et de ne pas pénaliser ceux à venir. De plus, il est bon de savoir que le dernier emprunt contracté par la commune date de 2007. Il avait été utilisé au financement de l’extension et du réaménagement de l’Espace Castella  . Il expirera en 2022. Comme vous pouvez le constater, peu de choses ont été laissées au hasard. J’espère seulement avoir répondu à vos interrogations.

Au printemps prochain, vous serez appelés à élire vos conseillers municipaux, puis vos députés européens. Vous ferez votre choix en toute liberté, en n’oubliant pas que pour obtenir ou préserver cette liberté, des milliers d’hommes et de femmes ont donné leur vie. L’Europe a contribué à cette paix.

Je remercie enfin les divers responsables d’associations ainsi que tous ceux et toutes celles qui œuvrent dans les diverses structures communales, intercommunales ou professionnelles pour le bien-être de nos concitoyens.

J’offre à tous mes voeux de bonne année et de bonne santé à chacun et chacune d’entre vous avec une pensée particulière pour ceux qui sont démunis, qui souffrent de maladie, de solitude, sans oublier ceux que la société n’a pas épargnés.

En cette année du centenaire du début de la guerre 14-18, je terminerai en citant cette formule de Nelson MANDELA : « Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres ».