Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > François Hollande > Politiques hors sol

Politiques hors sol

Ecrit le 15 janvier 2014

Où les réalités vécues ont été remplacées dans les instances des partis

Nous connaissons la culture « hors sol » des fraises, des tomates…. où la terre est remplacée par de la laine de roche nourrie au goutte à goutte de substances minérales de substitution.

De la culture « hors sol » nous sommes passés aux politiques, hommes ou idées, « hors sol » où les réalités vécues ont été remplacées dans les instances des partis par des idéologues de technocrates issus des grandes et mêmes Écoles ou classes sociales, éloignés du « sol » et relayés par des présentateurs dans les médias appartenant aux mêmes sphères. Décrochés des réalités les responsables de ces instances se persuadent qu’ils ont raison et qu’il faut en convaincre les gens du « sol », d’où l’existence de tous ces experts toujours formés et appartenant aux mêmes strates de la société.

Ces politiques du « hors sol » décrochés des réalités vécues, laissent la libre émergence de gens comme Monsieur Dieudonné qui trouve un écho grandissant auprès des gens du « sol » qui se sentent abandonnés, incompris dans leurs préoc-cupations premières. Redescendus sur terre, un temps, quand l’écho résonne trop fort et heurte leurs oreilles, les décideurs d’en haut arrêtent par autorité, l’expres-sion de cette émergence devenue haineuse et dangereuse pour la paix publique. Mais sont-ils capables d’en analyser les origines et raisons ?

Dans les périodes de crises économiques, comme le passé nous l’a prouvé à plusieurs reprises, l’individu est fragilisé et prêt à croire ou à s’accrocher au bien comme au mal. L’objet ou la critique ou les dires qui suivent l’injonction ou la mise en condition sont souvent négatifs et déstabilisent un peu plus le citoyen fragilisé par une vie économique incertaine. Cette déstabilisation l’amène à ne plus croire en ses élus : Tous pareils, tous menteurs, tous pourris !! Soit il se détourne de la politique, soit il va vers les extrêmes : « on va essayer… peut-être qu’ils ne sont pas comme on nous le dit…. ». Ce n’est pas un hasard si Monsieur Dieudonné a autant de spectateurs ! partout où il passe ! et que des gens s’indignent car son spectacle a été interdit ! et ne comprennent pas cette interdiction ! Cette interdiction, n’est pas une censure contre une expression sociale demandant plus de justice pour le bien de tous, mais le rejet d’une expression individuelle propageant la haine vers un objectif déterminé. Hitler est arrivé au pouvoir en 1933 élu par un peuple en désespérance…. Et il n’a pas été besoin qu’il obtienne la majorité absolue pour être élu chancelier.

Si notre société est malade et que beaucoup de gens ont l’impression qu’ils ne sont pas écoutés, l’une des raisons n’est-elle pas notre représentation nationale à travers nos élus ? peu ou pas de représentants d’ouvriers, de chômeurs, de tout métier au salaire inférieur à 1500/2000 euros nets par mois. Ces personnes en activité salariée ou non sont pourtant très nombreuses et peut-être majoritaires, si nous comptons aussi des retraités. Ces personnes participent pourtant pleinement à la construction et à la vie de notre Nation.

Cette année nous avons deux échéances électorales importantes, il faut que les partis politiques présentent des candidats à parité égale ou proportionnelle aux catégories sociales se côtoyant et vivant ensemble dans notre pays. Il ne servira à rien d’apporter de la proportionnelle dans les élections (proposition de Monsieur Hollande) si la parité sociale n’est pas respectée....

Michèle Hersant