Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Hôpital : des nouveautés pour 2014

Hôpital : des nouveautés pour 2014

Ecrit le 5 février 2014

Depuis le 1er janvier 2014, les centres hospitaliers de Châteaubriant, Nozay et Pouancé ne font plus qu’un. La CME (commission médicale d’établissement) est présidée par le Dr François Coisne et le Dr Véronique Javaudin Pharmacienne a été élue Vice Présidente.

En 2013, toute la communauté hospitalière s’est pleinement investie dans la démarche d’élaboration du projet d’établissement avec une participation importante des professionnels au nombre d’environ 200.

 Les activités nouvelles en 2013

Inauguration sur Châteaubriant en avril 2013 du service de soins de suite et de réadaptation cardio de six places en hôpital de jour. Activité qui est à son maximum de capacité depuis l’ouverture. Il est envisagé dans la poursuite du projet, la création d’un club cœur santé en 2014.

Ouverture sur Pouancé en février 2013 d’un PASA Pôle de Soins et d’Activités Adaptés, lieu de vie dédié aux résidents de la maison de retraite, atteints de maladie d’Alzheimer   ou maladie apparentée. L’objectif est d’améliorer la qualité de la prise en charge des résidents présentant des troubles du comportement.

 Soins de nuit et maison de santé

Le Centre Hospitalier et la Clinique Sainte Marie ont décidé

  • de mettre en œuvre une Permanence Des Soins de pleine nuit pour l’anesthésie par le biais d’une équipe commune d’anesthésie,
  • - d’améliorer l’attractivité du territoire en proposant la création d’une maison de santé,
  • - et de développer sur le pôle un projet d’imagerie médicale intégrant une IRM avec la société d’imagerie de Béré.

En 2013, de nouveaux praticiens sont arrivés à Châteaubriant : le Dr Pascal Giquel médecin généraliste dans le service de médecine polyvalente, le Dr Amélie Collet médecin nutritionniste dans le service de médecine polyvalente, le Dr Alex Canas Ventura gastro-enterologue, le Dr Laurent Petit gyneco-obstétricien, le Dr Olivier David urgentiste et le Dr Benoît Mottin cardiologue, sur le site de Pouancé le Dr Ambre Hadjouel médecin généraliste.

 Des lits post-urgence

L’activité Médecine Chirurgie Obstétrique est en légère augmentation en 2013 avec une évolution des modes de prise en charge (augmentation de l’activité en hospitalisation de jour et temps partiel).

Un nombre de naissances est identique à celui de l’an passé.

Le nombre de passages aux urgences poursuit son augmentation (+14% sur 4 ans). Pour fluidifier les urgences, il a été ouvert à l’automne des lits dits post-urgence permettant d’améliorer l’accueil des patients et de leur assurer un meilleur confort en attendant un lit disponible et une orientation vers le service de médecine le plus adapté.

Les consultations et actes externes poursuivent également leur augmentation + 5% en 2013.

L’activité de Soins de Suite et de Réadaptation est en forte augmentation avec l’ouverture de l’activité de SSR cardio. Il est également observé une augmentation de l’activité à temps partiel du SSR locomoteur et système nerveux.

Par ailleurs, la situation financière des trois établissements devrait être à l’équilibre avec un résultat consolidé excédentaire en 2013, même si certains budgets présentent un léger déficit.

 Travaux 2013

  • - le bâtiment rue Denieul et Gastineau à Châteaubriant, anciennement ’’foyer occupationnel’’ a été restructuré et aménagé, pour une location au Centre Hospitalier de Blain lui permettant de regrouper l’en-semble de ses services et activités disséminés sur la ville, achèvement des travaux en décembre 2013. Le CHS de Blain a aménagé dans les locaux en tout début d’année 2014.
  • - pour le bâtiment Soins de Suite et de Réadaptation de Nozay : lancement des travaux en juillet 2013. Les travaux portent sur 30 lits et des locaux communs et médico-techniques. Ouverture avril 2014.

Par ailleurs, le centre hospitalier s’était engagé dans une démarche IHAB Initiative Hôpital Amis des Bébés.

Depuis le 1er janvier 2014, est organisé un dépistage systématique de la surdité permanente néonatale en maternité dans les 48 heures après la naissance.

 Alzheimer   10 places

Cette année en partenariat avec l’Association Le Tulipier, un accueil de jour pour personnes âgées, de 10 places, sera ouvert, rue Duguesclin à Châteaubriant, en septembre 2014.

 Plateforme de services

Par ailleurs, l’établissement en association avec les partenaires et structures médico-sociales du territoire répond à l’appel à projets lancé par l’ARS   pour une labellisation de plateforme de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d’autonomie. L’objectif est l’amélioration de la prise en charge des personnes âgées par un parcours de soins plus fluide, en fédérant les divers services accueil de jour, hébergement temporaire, SSIAD.

En 2014, seront réalisés les travaux du parking et des espaces verts de la MAPA à Châteaubriant (enfin !). Ils sont demandés depuis 12-13 ans !

 Organisation

Le centre hospitalier va finaliser l’informatisation de toute la production de soins, et les dossiers des patients. Le déploiement d’un parc de visioconférence favorisera la communication entre les équipes soignantes en inter-sites et inter-établissements, permettant de développer la télémédecine (téléconsultation, téléexpertise)

« Améliorer l’efficience, la qualité des soins, la qualité des prestations pour la satisfaction des usagers mais aussi pour la satisfaction des professionnels de santé, tout en menant une démarche de développement et progrès, telle est notre mission » a conclu Anne-Marie Samson, directrice.

 Travailler ensemble

Le docteur Coisne, de son côté a parlé du projet d’établissement 2013 2018. « Nous avons fait le choix de réaliser ensemble, médecins, infirmières, kinésithérapeutes, assistantes sociales etc un projet de prise en charge et d’accompagnement des patients et résidents, et ce bien sûr sur les trois sites. Nous avons à cet effet mobilisé des dizaines de soignants qu’il faut remercier pour leur participation. Ce choix de travailler ensemble est le reflet de nos prises en charge actuelles qui sont basées sur le travail en équipe et la multi-disciplinarité ».

« La question posée est celle-ci : qu’est ce que prendre soin aujourd’hui. ? C’est certainement utiliser toutes les techniques disponibles, diagnostiques ou thérapeutiques et c’est ce que nous faisons. Mais nous constatons qu’une grande partie de nos patients ou résidents sont atteints de pathologies multiples, chroniques, dans un environnement pas toujours favorable. De ce constat découlent des actions.

  • - des soins de proximité à chaque fois que cela est possible.
  • - une prise en charge globale, prendre en compte l’environnement social et familial, l’histoire du patient.
  • - une prise en charge de ce qui accompagne les maladies chroniques, douleur, anxiété, problèmes de nutrition, voire les difficultés professionnelles et sociales.

Il faut impliquer les patients dans leur prise en charge : c’est ce qu’on appelle l’éducation thérapeutique que nous réalisons ici, notamment pour les pathologies cardiaques, le diabète mais aussi pour l’insuffisance rénale. Le patient ou l’usager est maître de son projet de soins. C’est aussi une démarche qualité, visant à diminuer les accidents liés aux traitements.

Il faut travailler avec le maximum de partenaires, dans la complémentarité. Et il faut développer, parce que nous ne guérissons pas toutes les maladies, une politique de prévention.

Le travail accompli montre qu’on peut améliorer des pratiques et réaliser des projets lorsqu’on travaille ensemble.