Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Familles > Familles : quel gâchis !

Familles : quel gâchis !

Ecrit le 12 février 2014

 Ainsi donc, la « Manif pour tous les intégristes » a gagné

Ainsi donc, la « Manif pour tous les intégristes » a gagné. La promesse faite en 2012, les amendements présentés par les députés socialistes lors de la loi sur le mariage instituant l’égalité d’accès à la PMA (Procréation Médicale Assistée), l’engagement qui leur avait été fait que ce que l’on bloquait alors serait repris en 2014 dans la loi sur la famille… Tout cela est passé à la trappe. 

Comme il y a dix ans, le ministre de l’Intérieur est Premier ministre, ministre de la Famille, ministre de la Justice, auto-investi du pouvoir de définir le « destin » des Roms, des étrangers, des homosexuels, de déclencher des censures a priori, etc.
 
Ainsi donc, le reste du gouvernement ne sert à rien. Le Parlement ne sert à rien. Les associations porteuses d’égalité des droits, la « société civile », dont on nous rebat les oreilles quand cela peut servir la communication électoraliste, tous ceux qui connaissent l’état réel de la société quant aux rapports familiaux, aux droits et à l’intérêt réel des enfants, eux non plus ne servent à rien.
 
Quel gâchis démocratique ! Aujourd’hui comme hier, le mélange d’astuce et d’inaction est un double message que ses auteurs ne sont pas en état de maîtriser. Aux manifestants d’extrême droite et de droite extrême, que l’on croit naïvement « apaiser », on montre « ce qui paie » : à quand les mobilisations des « familles » sur la « fin de vie », contre l’avortement, pour une Europe à la Mariano Rajoy ? Et message non moins redoutable, pour toutes celles et tous ceux qui avaient entendu « le changement, c’est maintenant » : citoyens électeurs qui vous imaginiez souverains, députés qui vous imaginiez législateurs, voyez comme le vrai pouvoir, qui est ailleurs, est capable de faire très vite ce qu’il n’avait pas dit, et d’oublier très vite de faire ce qu’il avait promis.

Avec cette combinaison d’impuissance et de reculade face aux forces les plus régressives, avec une forme d’autoritarisme face au Parlement et un mépris des engagements pris, c’est l’effectivité de la démocratie qui est gravement compromise. Et l’on peut craindre que ceux qui ont fait ce pas de clerc ne soient pas les seuls à en payer le prix.
 
La Ligue des droits de l’Homme, solidaire de tous ceux et toutes celles qui continuent à faire avancer l’égalité des droits, appelle les citoyennes et les citoyens à continuer à construire ensemble un avenir qui n’est ni dans le rétroviseur ni dans l’immobilisme.

(fin de communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme)


De son côté la sénatrice Michelle Meunier déclare :

’’Il s’agit désormais de poursuivre le dialogue et la réflexion sur les questions de la filiation, des droits des enfants ou encore de l’adoption. Pour ce qui concerne la PMA, et son ouverture aux couples homosexuels notamment, je participerai aux discussions au sein du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) instance de réflexion et de débat indépendante - composée de membres aux parcours différents et aux points de vue divers - elle vient de démarrer ses travaux sur le sujet.

Maintenant qu’il est saisi, il faut laisser le CCNE travailler loin de toute polémique ou procès d’intention. Car à quoi servent les instances consultatives si le débat est clos avant-même qu’elles aient rendu leur avis ? Au delà des contrevérités ou de la mauvaise foi, il appartiendra par la suite au gouvernement et aux parlementaires de se positionner, en conscience, et de s’engager sur le sujet de manière sereine."


Ecrit le 25 mai 2016

 Homophobiol

Homophobie

« Insultes, rejets, comportements agressifs »… N’ayez pas peur, soignez-vous avec Homophobiol, explique la campagne publicitaire lancée par les associations Aides et Ex Aequo. En patch ou en pastille à sucer, selon la gravité du cas, ce médicament est le « premier traitement de fond contre l’homophobie », précise la notice assurant que ce « traitement de choc permettra enfin à des milliers de femmes et d’hommes de sortir de la spirale destructrice de l’homophobie. » Et rien de toxique dans les composants, juste des agents adoucissants et des extraits naturels d’arc-en-ciel… C’est donc avec un brin d’humour que l’association de lutte contre le sida Aides et son homologue belge Ex Aequo ont décidé de célébrer la Journée internationale de lutte contre l’homophobie (17 mai).

« Nous invitons tous les citoyens à prescrire le médicament à leur entourage, dès l’apparition des premiers symptômes ».
« S’attaquer aux discriminations individuelles et à la criminalisation de l’homosexualité encore en vigueur dans plus de 70 pays, c’est permettre à des millions de personnes de vivre pleinement leur identité et également un réel accès aux soins et à la prévention. »