Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2014 > Liste Bernard Gaudin, le programme

Municipales 2014

Liste Bernard Gaudin, le programme

Ecrit le 13 mars 2014

Voir la tête des candidats :

Télécharger le document : Trombinoscope , format pdf de 279.8 kilo octets

 Un programme « fait main » et réaliste

La Liste de la gauche unie et rassemblée a distribué son programme dans les boites à lettres de Châteaubriant le samedi 15 mars. « C’est un programme ’’fait main’’ « explique la tête de liste. « Nous n’avons pas fait de copié-collé sur d’autres candidats à Châteaubriant ou ailleurs ». « Ce que nous proposons est le fruit de notre travail depuis plus d’un an ».

Le programme, volontairement ramassé, comporte 31 propositions reprenant, approfondissant celles qui ont déjà été énoncées en juillet 2013.
En voici des extraits.

Nous considérons que la politique est l’affaire de tous, de citoyens qui s’engagent dans la vie de la cité, de citoyens qui aiment leur ville et qui veulent y vivre mieux. Nous avons construit notre projet dans une démarche collective animée par un fort esprit d’équipe. Un état d’esprit que nous voulons amplifier pour développer de nouveaux modes de gouvernance et pour rénover profondément les pratiques politiques municipales en cours.

JPEG - 36.1 ko
La voie citoyenne
Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Nous formons une équipe renouvelée, plurielle, active, composée de citoyens engagés et prêts à mettre leurs expériences militantes associatives au service de la cité et du mieux vivre ensemble.

Le camion de la liste

Nous partageons des valeurs fondées sur la justice, le respect des différences, l’ouverture aux autres et la solidarité des hommes et des territoires. Notre ancrage à gauche, nos convictions et nos exigences dans l’exercice de la fonction d’élus sont des atouts que nous mettrons au profit du territoire et des habitants.

Nous avons conduit notre réflexion autour de trois enjeux que nous avons identifiés comme des défis à relever pour préparer l’avenir de notre ville. Ces trois enjeux portent sur : la cohésion sociale et l’amélioration des conditions de vie des habitants, l’attractivité et l’ouverture de notre ville, et la conversion économique et écologique. (...)

 1) Une Ville au service de ses habitants

La fonction d’élu municipal exige d’être attentif et proche des habitants. Les actions politiques de la municipalité doivent privilégier l’éducatif, l’accès à la culture et le mieux vivre ensemble.

Des actions concernant tous les habitants

1. Créer un service de médiations sociales et culturelles (...) constitué d’une équipe de médiateurs chargés d’aller à la rencontre des habitants afin d’améliorer le vivre ensemble, de veiller à la tranquillité publique, de faciliter l’accès à la culture et de garantir l’accès aux droits sociaux. Un accompagnement spécifique sera proposé pour l’accès à une couverture santé : CMU et aide à la Complémentaire Santé. Une participation financière du CCAS   pour alléger le coût des mutuelles santé sera mise en place après étude des besoins de la population.

Ce nouveau service de médiations sociales sera créé en lien avec les associations caritatives, les associations culturelles locales, avec les institutions telles la CAF, le Conseil Général, l’hôpital, la CPAM  , les bailleurs sociaux, l’Éducation Nationale etc...

2. Programmer la création d’une Maison de la Santé (...) médecins, infirmiers, kinésithérapeutes etc …. Cette maison de la santé sera aussi chargée de missions de prévention en lien avec l’hôpital, le CCAS  , la Maison des Adolescents.

3. Des dégrèvements d’impôts locaux pour les foyers fiscaux ayant des petits revenus.

4. Les tarifs des services seront établis au taux d’effort (...) : payer les services de façon proportionnelle aux revenus avec un prix plancher et un prix plafond mais sans jamais dépasser le coût de revient du service (exemples de services : cantine scolaire ou accueil péri scolaire)

5. Renégocier la tarification des billets tram train (...) . L’égal accès à la mobilité quel que soit le lieu de résidence sur le département doit être maintenu.

Enfants, adolescents et familles

6. Engager la réforme des rythmes scolaires et aboutir à la mise en place d’un projet éducatif de territoire (...) . Des activités péri éducatives conduites par des professionnels et gratuites pour tous les enfants (...)après une concertation et l’organisation d’assises locales sur les temps de l’enfant. (...)

(Ndlr : la liste La Voie Citoyenne affirme pouvoir mettre en place la réforme des rythmes scolaires en septembre 2014, « mais pour le projet éducatif de territoire, il nous faudra plus de temps. Il y a tout à construire et d’abord il faudra instaurer la confiance »)

7. Ouvrir une maison de jeunes au cœur de la ville avec un service d’animation. Son rôle sera de faciliter l’émergence de projets par les jeunes et pour les jeunes. Cette maison de jeunes travaillera en partenariat avec les autres structures d’accueil de jeunes sur le territoire (...) Elle pourra également être un acteur complémentaire dans la lutte contre le décrochage scolaire.

8. Proposer en lien avec les associations sportives dans le cadre de l’OMS (Office municipal des sports) un Pass-Sport Découverte pour aider à l’achat de la première licence. Nous déclinerons au cours du mandat des dispositifs équivalents pour permettre par exemple l’égal accès à la culture.

Personnes âgées

9. De nouveaux services seront développés (...) notamment un service municipal de portage de repas à domicile (en lien avec le projet de cuisine centrale). Les échanges de services entre les générations seront accompagnés par la municipalité : jardins partagés, transports solidaires, temps des courses, habitat temporaire, colocation intergénérationnelle.

 2) Une ville ouverte et accueillante

Face à une baisse de la démographie et une tendance
au vieillissement de la population, les réponses politiques doivent rendre la ville accessible, accueillante, et capable
de coopérer avec ses habitants
et avec les autres collectivités territoriales.

Nous installerons de nouvelles coopérations avec les habitants. Faire confiance à leurs capacités à s’emparer des questions d’intérêt général. (...). Le conseil municipal nommera des conseillers référents dans chaque quartier.

1. Créer un conseil de citoyens (...) Il sera consulté sur tous les projets importants, il pourra se saisir de sujets d’intérêt général et devenir une force de propositions. Ce conseil de citoyens pourra être complété (...) d’un conseil des sages représentant nos aînés et d’un conseil de jeunes.

2. Constituer un conseil local de la vie associative. Il sera associé à la répartition des moyens mis à disposition des associations par la mairie et sera garant de leur indépendance vis à vis de la municipalité. Il pourra évoluer vers la création d’un office municipal des associations à l’identique de l’office municipal des sports. (...) Projet de création d’une maison des associations.

Ensemble redessinons la ville pour mieux l’habiter et la vivre.

3. Aménager un nouveau quartier dans le périmètre de la gare, du Théâtre de Verre   et du château. Il sera une porte d’entrée dans la ville et fera le lien avec le centre-ville. Il permettra une mise en valeur du patrimoine.
Cette opération fera l’objet d’une large concertation avec les habitants, les commerçants, artisans et les acteurs de la culture.

4. Reconsidérer la question des déplacements dans la ville et au sein du territoire du Pays de Châteaubriant  . L’arrivée du tram train est une opportunité dont il faut se saisir pour développer une offre de transports diversifiée, des modes de déplacements adaptés aux besoins des habitants en fonction des types de trajets (domicile travail, domicile école, domicile loisirs, domicile santé). L’objectif est aussi d’améliorer l’accueil des visiteurs de notre cité.

5. Mettre en place une centrale de mobilités, dont le rôle est d’évaluer les besoins, d’adapter l’offre de transports et d’informer les habitants. Le covoiturage et l’autostop organisé seront favorisés.

6. Développer un réseau de transports collectifs du type navettes économes en énergie depuis la gare. Ce système de navettes prendra la forme de transports à la demande pour les trajets les moins empruntés. La tarification sous forme d’abonnement sera privilégiée.

7. Construire des liaisons douces : pistes cyclables, circuits piétons, pédibus, vélobus, équibus pour le transport des enfants à l’école. La première liaison douce permettra de rejoindre depuis la gare, le Collège Robert Schuman et le lycée Guy Môquet-Etienne Lenoir. Ces aménagements seront précédés d’un plan global de circulation avec la contribution des habitants (...).

8. Densifier la ville et proposer une offre de logements adaptés à la demande des nouveaux arrivants : accessibles, confortables et économes en énergie (...). Développer l’offre de constructions en centre ville de façon à limiter l’étalement urbain.

9. Construire une école publique de centre ville. (...) Un modèle de construction respectueuse de l’environnement et du développement durable.

(« Nous pensons créer une ’’crèche-minute’’ pour les personnes faisant leurs courses en centre-ville. Nous souhaitons soutenir les artisans-commerçants, créer en centre-ville un espace de convivialité pour que les visiteurs et les clients s’y sentent bien »)

10. Initier la création d’un événement culturel de renommée régionale (...)

11. Aménager un espace dédié aux expositions artistiques et permettre la résidence d’artistes dans les domaines des arts plastiques.

Nous installerons de nouvelles coopérations avec les autres collectivités locales de la communauté de communes de Châteaubriant et avec celles de Derval et de Nozay au sein du Pays de Châteaubriant  .

Le développement de notre commune s’inscrit au minimum sur le périmètre du Pays de Châteaubriant  .

Le schéma de cohérence territoriale est une opportunité et une priorité pour relancer de nouvelles coopérations.

12. Nous proposerons des assises du territoire au sein du Pays de Châteaubriant   pour préparer la mise en place des nouveaux pôles d’équilibre territoriaux et ruraux. L’objectif étant de mettre en évidence ce qui nous rassemble dans les domaines de la vie sociale, culturelle et économique.

 3) Une Ville tournée vers l’avenir, l’économie et l’emploi

Les territoires qui réussissent aujourd’hui sont ceux qui relèvent les défis et qui s’engagent dans la conversion économique et écologique. Les réponses politiques doivent initier, encourager et soutenir la création d’activités non délocalisables au bénéfice de l’emploi.

1. Installer une coopérative d’activités et d’emplois pour accompagner les créateurs d’entreprises. Elle permet au créateur de lancer son activité indépendante avec un statut salarié-coopérateur le temps de sécuriser son projet.

2. Constituer un groupement d’employeurs adapté aux besoins des petites entreprises et de leurs dirigeants. Il permet la rencontre entre des besoins de main d’œuvre à temps partiel et des demandes d’emploi à temps plein. Il peut accompagner la qualification des salariés du groupement d’employeurs. Il sera aussi un outil pour développer l’emploi à temps partagé dans les associations.

3. Généraliser les clauses d’insertion dans les marchés publics de la commune et l’intercommunalité. Il s’agit de réserver des heures de travail à des demandeurs d’emploi de longue durée ou à des jeunes sans qualification sur l’ensemble des heures affectées à tous les marchés publics. Nos partenaires dans la mise en œuvre de ces clauses d’insertion seront l’ACPM  , la Mission Locale, le Conseil Général et Pôle Emploi. Des expérimentations de contrats de travail à l’heure seront mises en œuvre pour des personnes très éloignées de l’emploi.
[« Rien n’a été fait à Châteaubriant pour les ABRF, sauf des gesticulations. Il aurait fallu mettre en place des formations, une mise à jour des compétences » disent les candidats)

4. Créer un service développement de l’économie et de l’emploi à la communauté de communes de Châteaubriant. La compétence économie et emploi fait partie des compétences transférées aux communautés de communes. A terme, ce nouveau service économie pourra évoluer vers un service commun aux trois communautés de communes du Pays de Châteaubriant  .

5. Mettre en place un dialogue permanent avec les représentants du monde économique et social pour anticiper, être réactif, alerter les institutions concernées et répondre aux situations de crise de façon coordonnée et efficace. Les entreprises ont besoin d’être reconnues et soutenues dans la mise en valeur de leurs compétences et de leurs réussites.

Conduire une politique offensive
en terme d’économie locale
et de développement durable
au bénéfice de l’emploi et de l’attractivité
de notre territoire.
Nous travaillerons avec les autres collectivités locales pour définir une stratégie commune
de développement du territoire
du Pays de Châteaubriant  . Les cinq portes d’entrée : Derval, Nozay sur la nationale 137 et Abbaretz, Issé et Châteaubriant sur la ligne du tram train sont des opportunités de développement de notre territoire.

6. Favoriser l’activité économique locale en rendant les commandes publiques plus accessibles aux TPE et PME et aux structures de l’économie sociale et solidaire.

7. Encourager le développement de l’économie circulaire : favoriser les circuits courts agricoles, les recycleries des produits de consommation et la valorisation des déchets.

8. Participer à la coordination et au développement des services à la personne afin de privilégier la qualité de l’offre de services, la qualité des emplois et le maintien à domicile.

9. Réaliser une cuisine centrale municipale. Elle s’appuiera sur un réseau de producteurs locaux et sur un groupement d’achat avec les autres communes de la communauté de communes qui confectionnent déjà les repas sur place.

(« Nous ne voulons pas supprimer les cantines dans les communes où elles existent. Mais nous voulons démarrer une cuisine centrale à Châteaubriant, en liaisons chaude, et si possible bio, autour d’une plateforme d’approvisionnement poue les écoles, les lycées, les collèges, les communes qui le souhaiteraient, pour soutenir les producteurs locaux et inciter d’autres producteurs à s’installer. Nous souhaitons développer le maraîchage et soutenir une légumerie, tout cela créerait de l’emploi non délocalisable »)

10. Investir massivement dans la rénovation thermique des bâtiments collectifs. En lien avec le diagnostic du Programme local d’habitat, la priorité sera de soutenir fortement l’amélioration de l’habitat individuel pour réaliser des économies d’énergie, augmenter le confort des logements et les adapter aux besoins des populations à mobilité réduite. L’ensemble de ces travaux permettra de créer de l’emploi local, des emplois non délocalisables et d’y associer des parcours de formations qualifiantes.

L’agenda 21

Un des fils conducteurs de notre politique municipale sera l’Agenda 21. Il permet d’élaborer un calendrier et un plan d’actions en faveur du développement durable et social à l’horizon du 21e siècle. La création d’un service Démocratie Participative et Développement Durable nous permettra de mobiliser des ressources pour construire ensemble des projets visant à améliorer la qualité de vie. Sans plus attendre, nous appliquerons le « zéro phyto », le fauchage tardif, les plantations d’arbres fruitiers et le pâturage des espaces verts naturels. (« des petites chèvres plutôt que des tondeuses ! »)

 Il n’y a pas de petits ou de grands projets, il n’y a que des projets partagés.


 Le camion

La liste « La voie Citoyenne » continue le porte-à-porte. « On nous parle beaucoup de mobilité, d’emploi, d’isolement, d’animation du centre-ville, mais peu du manque de sécurité. Il nous faudra créer des lieux de rencontre, inventer des modes de relation, par exemple avec des référents de quartier. Nous leur parlons de notre programme et sans difficulté car nous l’avons beaucoup travaillé ensemble ».

Il y a plein de commerces fermés à Châteaubriant.
On en compte neuf par exemple sur l’axe ancien Couëré-Grand Rue, Mais la liste « La Voie Citoyenne » s’est heurtée
à des refus de lui louer pour un local de campagne ! Refus
ou non-réponse comme d’habitude à Châteaubriant .
Mais qu’à cela ne tienne : la liste a loué un camping-car qui
se déplace en divers lieux de la ville. « Ainsi nous avons transformé des refus en un atout . Venez vous y voir ! »

Le camion « La voie citoyenne » ira à la rencontre des Castelbriantais

  • Jeudi 13 mars à La Poste, 16-18 h
  • Vendredi 14 mars à La Ville aux Roses, 16-18 h
  • Samedi 15 mars à la Mairie, 8h30-12h30
  • Samedi 15 mars place St Nicolas, 14-18 h
  • Dimanche 16 mars Etangs de Choisel, 10h - 18h
  • Mardi 18 mars – lycée Guy Môquet – 16-18 h
  • Mercredi 19 mars – Place de la Motte – 8h30-13h30
  • Jeudi 20 mars -
  • Vendredi 21 mars – La Ville aux Roses – 16-18 h

Article Ouest-France

Voir le programme complet :

Télécharger le document : Programme , format pdf de 255.8 kilo octets

Article Ouest-France