Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2013-2014 > Commerce-Artisanat

Commerce-Artisanat

Ecrit le 12 mars 2014.

Les Conseils Municipaux sont en attente de renouvellement. Il en est de même pour les Com’Com’  . Pour autant, certaines d’entre elles continuent à programmer des réunions de travail. C’est le cas de la CCRN   (Com’Com’   de la Région de Nozay) et de la CCSD   (Com’Com’   du secteur de Derval).(Celle-ci se réunira encore le 11 mars. Nous en reparlerons.)

 UCAN et Arti-Com

La CCRN   a fait un Petit-Déjeuner d’entreprises, le 28 février dernier, s’intéressant en particulier aux associations de commerçants. L’Union des Commerçants Artisans de Nozay (UCAN) compte 35-40 adhérents (sur les 80-90 artisans commerçants du bourg) soit une petite moitié. Ses objectifs : se connaître, faire connaître et promouvoir le commerce nozéen, produire un effet de groupe, être acteur de la vie économique. L’UCAN organise plusieurs événements par an : un apéro-rando en mai (si le temps le permet) – un marché en septembre avec ouverture des commerces jusqu’à 21 h – et des fêtes de Noël, avec arrivée du personnage, cinéma gratuit, concours de dessins.
Le président reconnaît des difficultés : recruter des adhérents en particulier chez les artisans – et trouver des idées nouvelles. Projets pour 2014 : la communication et notamment la mise en place d’un site internet.

Même constat du côté d’Arti-Com à Saffré : 33 adhérents sur 90, avec des difficultés à faire venir les adhérents, surtout les commerçants. But de l’association : regrouper, créer des liens d’amitié, régler à l’amiable toute contestation, organiser des spectacles : soirée-apéro avec le Conseil Municipal, journée du Père Noël avec jeu de vitrines, foire-expo. Une réunion aura lieu à Saffré avec Arti’Comm, Jeudi 20 mars 2014 à 20h30 – Salle verte, Saffré – en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Nantes-Saint-Nazaire et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dans le cadre du pack collectivités signé par la Communauté de Communes de la Région de Nozay.

 Oseraye-je ?

Les 24 entreprises installées sur la zone de l’Oseraye à Puceul, comptent 290 emplois et deux hôtels d’entreprises. Elles se sont constituées en association pour se connaître, collaborer avec la CCRN   (par exemple pour la sécurité de la zone). Le président de cette association a déclaré : « La zone est quasiment pleine, ou en projet. On peut noter une reprise depuis le début de l’année  » [NDLR : ouf, un signe d’espoir !)

 ADIC

Bruno Gorée a ensuite présenté l’ADIC (association des entrepreneurs du Pays de Châteaubriant  ) en regrettant que les Com’Com’   de Nozay et Derval y soient sous-représentées. L’ADIC est présente dans nombre de structures économiques : Chambre de commerce, Métalogik, Foyer du Jeune Travailleur, Comité de Bassin d’Emploi, Mission Locale, Lycée professionnel, etc. « Nous avons des actions à mener ensemble, dit-il, par exemple sur la médecine du travail  ». En effet, selon lui, Châteaubriant a encore un service médical inter-entreprises (pour combien de temps ?) tandis que les salariés des zones de Nozay et Derval doivent aller à ... Vannes ! [Ndlr : c’est pas la porte à côté !].

L’ADIC compte 78 adhérents en 2013 : 30 dans les services, 34 chez les industriels et 14 commerces. Cela représente 5000 salariés, 950 intérimaires et une centaine d’apprentis. Les objectifs :

  • A – accompagnement
  • D – Développement
  • I – initiative  
  • C – convivialité

Une des actions de l’ADIC : la mutualisation des formations SST, CACES, Habilitation électrique. En 2013 cela a concerné 18 entreprises, 198 personnes formées, 1685 heures de formation.
L’ADIC souhaite renforcer la voix des entreprises sur le territoire, en particulier initier et suivre les projets de développement local.
Site internet adic.asso : Cliquez ici

JPEG - 71.3 ko

 Réseaulia

Ensuite est intervenu Mathieu Pouzet, conseiller commerce et tourisme  , qui a réconforté les associations en leur disant que rassembler la moitié des commerçants-artisans, c’est déjà bien. Il a parlé de Réseaulia, qui permet d’échanger avec les membres des différentes communautés « et de partager vos expériences et préoccupations d’entrepreneurs  ». Il a évoqué le «  pack collectivités » signé avec la CCRN   qui offre un observatoire des locaux commerciaux et des opérations proposées comme « Réveil association  », « Déclic marché  » (diagnostic des marchés de plein vent). Une intervention d’espoir, là aussi – Tél : 02 40 44 61 42

Joël Fourny (Président de la Chambre des Métiers), accompagné de Céline Meslif et David Mencé, a évoqué les actions d’accompagnement des associations de commerçants et de développement de l’apprentissage.

 Qualiclôture et Condi

Enfin, Qualicloture, paysagiste qui va s’installer prochainement à l’Oseraye, a évoqué ses prestations : murettes, soubassements, portails, mobilier urbain, garde-corps. Contact : 02 40 87 36 25 (M. Chartier).

Et Condi Atlantique (M. Villez) a détaillé ses techniques de fabrication d’emballages destinés à la protection de toutes sortes de produits et la batterie de tests qu’elle leur fait subir pour qu’ils résistent aux chocs, aux vibrations, à la compression, aux conditions atmosphériques. Il y a par exemple dans l’entreprise une trappe de chute et une table de vibration.
Site internet condi.atlantique : Cliquez ici

Enfin il a été question de mixité des activités, d’animation des centres-bourgs et de retenir les clients sur le pays.


 Echos

Matriquoi ?

A la réunion de Nozay du 28 février, Bruno Gorée a lu, sur son document de présentation, l’expression « dynamique matricielle ». « Je ne vous en parlerai pas, car je ne comprends pas  ». Pour info, voilà ce qu’on trouve sur internet : «  L’approche dynamique matricielle est une démarche qui rassemble et unifie les concepts les plus récents des différentes branches de la Science avec la Connaissance et la Sagesse des Traditions Evolutives. Cette approche holistique replace l’humain en tant que microcosme au sein de l’Univers  ». [Ndlr : Vous me réciterez cela par cœur demain matin ! ]

Le bon coin

A Châteaubriant, un entrepreneur, Nicolas Grasset, patron de l’entreprise France Pare-Brise, veut s’implanter dans les anciens locaux d’Aldi, près d’Intermarché. Il espère convaincre d’autres enseignes de le rejoindre.
Pourquoi pas ?
On notera seulement qu’il existe six beaux modules, vides, situés auprès de l’Hyper U, route de St Aubin des Châteaux, dans un cadre agréable, un lieu facile d’accès avec plein de parkings.

Et que, si l’on consulte « Le bon coin » sur internet, on trouve une quarantaine de commerces, ateliers, entrepôts à louer, rien qu’à Châteaubriant. On y a trouvé aussi la perspective de construction d’un ensemble commercial, à proximité de l’hyper U. Mais l’annonce a été retirée.

Densifier

«  C’est en facilitant l’installation de nouveaux habitants dans le centre-ville, que les espaces publics vont être réinvestis et les commerces redynamisés  » dit la liste « La voie Citoyenne » qui souhaite mettre sur pied un projet urbanistique pour la ville de Châteaubriant. Il faudra aussi repenser la signalétique qui, actuellement, est très déficiente.

Une réunion à ce sujet aura lieu jeudi 13 mars à 20h, salle de la Ville-en-Bois (rue Winston Churchill) avec Bertrand Robert Architecte.
Rens.06 45 92 23 48