Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 19 mars 2014.

Mée-disances du 19 mars 2014.

Ecrit le 19 mars 2014.

 Buisson ardent

 leMonde.fr du 07/03 : Il était l’éminence grise du Château, le conseiller préféré du monarque. Et soudain, la cour déchue s’est bouché le nez et a détourné la tête avec un air de dégoût... Buisson le puissant, ce conseiller devenu trop encombrant est devenu Buisson le pestiféré. D’abord interdit, longtemps convaincu qu’il ne pouvait pas « avoir fait ça  », Nicolas Sarkozy est entré dans une colère noire, trahi par celui dont il suivait les conseils depuis plus de dix ans
. En Sarkozie, on se souvient tout à coup d’où vient le Judas, de cette extrême droite nauséabonde au sein de laquelle la paranoïa et la suspicion autorisent toutes les dérives, où il est fréquent de s’écouter, de s’espionner, de monter des dossiers sur ses camarades de jeu, où tous les coups sont permis.

Pourtant, lorsqu’il fait appel à lui en 2004, le ministre de l’intérieur de l’époque n’ignore rien de son pedigree. Patrick Buisson, né en 1949 d’un père ancien camelot de l’Action française, n’a jamais caché ses racines maurrassiennes et son parcours au sein de l’extrême droite française. Violemment anticommuniste, l’étudiant en histoire à Nanterre devient une figure de proue d’un syndicat anti-Mai 68 et se définit comme un membre de la « génération Occident  ».

C’est dans la presse qu’il poursuit son combat politique. En 1981, il entre à Minute où il théorise déjà l’alliance de toutes les droites. Il rejoint plus tard Valeurs actuelles et se fond dans la droite républicaine. Tous apprécient ses connaissances historiques, sa capacité à saisir les évolutions de l’opinion de droite, et les outils de mesure des préoccupations des Français qu’il met à leur disposition. Surtout, Patrick Buisson est persuasif et sait convaincre ses interlocuteurs qu’il détient la clé pour les faire gagner. […]

En 2007, Buisson joue un rôle crucial dans le siphonnage par Nicolas Sarkozy de l’électorat du FN  , en élaborant avec lui le thème de l’identité nationale. « Il y a très peu de personnes dont je puisse dire : “Si je suis là, c’est grâce à eux. Patrick Buisson est de ceux-là », reconnaît le président lorsqu’il lui remet l’insigne de la Légion d’honneur à l’Élysée. […]

Frontières, immigration, attaques contre les corps intermédiaires et la presse sont les ingrédients de l’entre-deux-tours. Jusqu’à la défaite, qui libère la parole de ceux, plus modérés, qui pensent que le gourou a « mangé le cerveau de Nicolas  ». […] Le politologue poursuit néanmoins son travail d’influence, notamment auprès de Jean-François Copé qu’il convainc de monter le courant de la Droite forte qui arrivera en tête des élections internes à l’UMP fin 2012. Pour l’ancien président, la mise en quarantaine de Buisson doit se faire en douceur. Pas question de couper les ponts de manière spectaculaire avec cet homme incontrôlable, au risque de nourrir un sentiment de vengeance chez celui qui a occupé une place essentielle dans le système Sarkozy. Et connaît à ce titre tous les secrets de famille…

 Légalisation du cannabis

 Challenges.fr du 11/03 : Depuis le 1er janvier 2014, le Colorado est le premier État américain à légaliser la production, la vente et la consommation de cannabis à des fins non médicales. Il prélève 15% de taxes sur la consommation et 2,9% de taxes sur les ventes. Les ventes de cannabis lui ont rapporté 3,5 millions de dollars en impôts en janvier.

Après le Colorado, les consommateurs de l’État de Washington, au nord-ouest des États-Unis, pourront à leur tour acheter légalement du cannabis à des fins récréatives dans le courant de l’année.

Jusqu’à maintenant, 21 États autorisent sa consommation à des fins médicales, mais il reste considéré comme une drogue illégale par les autorités fédérales.

 Le racisme à Harvard

NouvelObs.com du 0803 : « Tu as de la chance d’être noire… c’est si facile d’entrer à la fac ! », « Tu n’es pas noire à l’intérieur », « Si vous courez si vite, c’est parce que vous passez tant de temps à fuir la police ? » : ces phrases n’ont pas été entendues dans la rue, mais dans la prestigieuse université américaine d’Harvard.

Le projet photo intitulé « I, Too, Am Harvard » (moi aussi je suis Harvard), vise à réduire ce genre d’agressions et à faire prendre en compte leur gravité. […] L’étudiante Carol Powell a photographié 63 personnes qui tiennent des panneaux sur lesquels elles ont inscrit les remarques blessantes entendues sur le campus.

La campagne est une réponse à un article écrit par un étudiant blanc et publié dans le « Harvard Crimson » (le quotidien étudiant de l’université) en novembre 2012. Intitulé « Affirmative Dissatisfaction » (insatisfaction positive), il évoquait la discrimination positive au sein de l’établissement. […]

L’administration de Harvard soutient l’organisation de cette pièce de théâtre. « Nous applaudissons les organisateurs et les participants de la campagne ’I, Too, Am Harvard’ d’avoir faire entendre leur voix. C’est un débat important pour tous les étudiants d’Harvard et pour tous les étudiants du pays. Tous nos étudiants ont leur place à Harvard. » Les étudiants noirs de l’université d’Oxford ont posté « I too Am Oxford » sur le même modèle.

 L’argent russe de « Londongrad »

 LeMonde.fr du 11/03 : Ce sont les appartements les plus chers et les plus luxueux de Londres. Au total, les 76 logements de One Hyde Park se sont vendus pour 1,7 milliard d’euros, soit 22 millions chacun en moyenne. Parmi les propriétaires de ce temple du luxe se trouve Rinat Akhmetov, l’homme le plus riche d’Ukraine, politiquement très influent. Sa fortune, dans les mines et l’acier, est estimée par Forbes à 12,5 milliards de dollars (9 milliards d’euros). […]

La capitale britannique est la place financière incontournable des oligarques russes et de tous les pays de l’ex-URSS. Les acheteurs russes comptent pour 10 % des résidences de grand luxe. La chambre de commerce de la Haute Cour britannique est prise 60 % du temps par des dossiers venant de Russie ou d’Europe de l’Est. […]

« Beaucoup d’oligarques apportent à Londres de vastes quantités d’argent et utilisent cette ville comme base pour gérer leur fortune personnelle  », estime l’association Tax Justice Network. […] La banque centrale russe elle-même estime que les deux tiers des capitaux qui sortent du pays sont issus d’activités illicites. Selon Tax Justice Network, la fuite des capitaux de Russie en trente ans s’élève à 798 milliards de dollars.

Selon M. Judah, auteur d’un livre sur Poutine, l’argent russe influence désor-mais le pouvoir britannique. Les oligar-ques se sont bien intégrés à la haute société britannique, notamment en inscrivant leurs enfants dans les écoles privées les plus chères. [...] « L’élite britannique a une mentalité de hedge fund. Elle ne produit rien, mais vit d’une rente qu’elle prend sur l’argent étranger, notamment de Russie  », accuse-t-il.

Pas question, dans ces conditions, de prendre des sanctions qui pourraient affaiblir la City : le Royaume-Uni ne devrait pas « fermer le centre financier de Londres aux Russes  ».

 Sexualité

20minutes.fr du 07/03 : Grâce à une équipe de chercheurs américains, l’orgasme (féminin) peut désormais se déclencher sur commande, en appuyant sur un simple bouton. Cette machine, repose sur un procédé simple : un implant doté d’électrodes est posé dans la fesse de la patiente. Grâce à une télécommande, il serait possible d’activer la décharge de plaisir à tout moment.

Même si l’appareillage est légèrement encombrant, comparable à celui des insuffisants cardiaques, le dispositif pourrait aider les couples à surmonter les problèmes causés par un dysfonctionnement orgasmique.

Une version masculine est envisagée...