Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Municipales > Municipales 2014 > Municipales 2014 - Deuxième tour

Municipales 2014 - Deuxième tour

Article précédent - [Article suivant- ]

Ecrit le 31 mars 2014

La période des élections municipales est toujours passionnante : voir des personnes se présenter, envisager de travailler six ans (au moins) au service de leurs concitoyens, c’est toujours réconfortant, surtout quand on constate la mobilisation des jeunes.

Cela pose aussi la question : qu’est-ce qui motive les électeurs ?

  • - Manifestement, ce n’est pas le programme, comme en témoigne l’échec de la liste « La voie citoyenne » à Châteaubriant.
  • - Ce n’est pas non plus le bilan, qu’il soit bon ou mauvais d’ailleurs.
  • - Ce n’est pas la qualité des personnes ! C’est net quand on voit un personnage comme Patrick Balkany réélu à Levallois-Perret malgré toutes ses ’’casseroles’’.

C’est toute une alchimie très compliquée qui tient à la personne en tête de liste (connue ? Pas connue ?), à la ’’construction médiatique’’ qui a pu être menée, à la diffusion de rumeurs, à un certain besoin (un besoin certain ?) de sécurité souvent en faveur de l’équipe sortante (on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’il y a en face). Il est évident que la situation nationale a joué : la gauche n’est plus l’espoir.

Alors viennent de nombreuses inquiétudes quand on constate la division et la méfiance qui se créent dans une commune à la suite des élections municipales. Comment ces citoyens pourront-ils continuer à vivre ensemble ? Il ne faut pas, pour autant, s’en étonner : la division entre les hommes est très caractéristique du genre humain. Elle est partout, au sein d’un même groupe, d’un même syndicat et même, une bonne Chrétienne nous le disait récemment, même les Chrétiens sont très divisés entre eux !

Les élections municipales sont terminées, plus sans doute que les précédentes, elles vont laisser des traces. Des équipes nouvelles vont avoir à découvrir le ’’job’’ et à affronter des difficultés qu’ils ignoraient. Des équipes plus anciennes, même réélues, ont senti passer le vent de la contestation, à commencer par la contestation de leur gouvernance. Tout cela va changer bien des choses.

 Les derniers résultats

À Treffieux

La « liste d’union pour le changement » a maintenu la candidature des deux derniers de sa liste, deux jeunes : Jonathan Ferré, charpentier, 24 ans et Benjamin Pierre, maçon, 19 ans, en disant : « Le choix de placer ces deux jeunes sur notre liste était délibéré, pour établir un équilibre et un dialogue entre les générations. Souvent, on se plaint que les jeunes ne s’engagent pas. Et quand ils veulent s’engager, on les repousse sous prétexte qu’ils manquent d’expérience, que ce soit dans l’entreprise ou dans les affaires publiques ! Tous les jeunes vivent plus ou moins aujourd’hui ce genre d’expérience et il est temps de sortir de ce cercle vicieux ». Etant seuls candidats au deuxième tour, ces deux jeunes ont été élus.

La liste Elodie Retaillaud, à Treffieux, ne s’est pas présentée au second tour en disant : « Les Treffiolais ont majoritairement fait le choix de valeurs et orientations différentes de celles que nous proposions dans notre programme. Nous respectons ce choix mais nous ne sommes pas en mesure de présenter de candidats susceptibles d’y adhérer. Toute l’équipe tient néanmoins à remercier les électeurs qui en votant pour nous ont soutenu et cru en un projet citoyen équitable, dynamique et solidaire. Cela ne veut pas dire, bien au contraire, un désintérêt de notre part des affaires de la commune, que nous suivrons attentivement durant la mandature à venir, restant vigilants à ce que toutes les promesses faites dans leur programme, soient tenues dans le seul intérêt général. Mais nous aurons certainement l’occasion d’en reparler... ».

Soudan

A Soudan, la liste Agir ensemble pour Soudan (Véronique Guérin) a refusé la proposition de fusion avec la liste de Pascal Martin arrivée en seconde position. « Nous avons choisi une voie claire, cohérente et honnête dans notre démarche, nous formons une équipe soudée, prête à continuer le travail d’opposition démarré par notre tête de liste lors du précédent mandat »

Les scores à Soudan
Candidats Premier tour Deuxième tour Evolution
Douaud 517 571 + 54
Martin 309 307 - 2
Guérin 243 215 -28
Total 1069 1093 + 24

A Soudan, Bernard Douaud est en tête et emporte 15 sièges. Les électeurs, plus nombreux, se sont portés sur Bernard Douaud. La liste de droite (Pascal Martin, 2 sièges) a perdu 2 voix et la liste divers gauche de Véronique Guérin a perdu 28 voix (elle emporte aussi 2 sièges)

Grand Auverné

Au Grand Auverné, c’est la catastrophe : la liste de Paulette Cruaud (maire sortante) a emporté 1 siège au 1er tour et 4 sièges au second, elle est donc minoritaire, face à la liste de Philippe Leray qui a emporté 10 sièges. Mais, à une voix près, Philippe Leray n’est pas élu. Il va donc falloir trouver un autre maire que lui. Un tract non signé (sauf d’un numéro de téléphone en liste rouge) a remué des vieilles affaires de carrières de sable datant de 7 ou 8 ans en mettant nommément en cause l’épouse de Philippe Leray. Ce tract a sûrement joué car, entre les deux tours, la tête de liste a perdu 17 voix alors qu’il y avait le même nombre de bulletins exprimés.

 Petit-Auverné

Au Petit-Auverné c’est une jeune femme de la liste dissidente qui a été élue. Elle a gagné 32 voix entre les deux tours, alors même qu’il y avait 54 bulletins exprimés de moins. Avec elle le Conseil comptera 5 femmes sur 11.

Sion-les-Mines

A Sion-les-Mines, les bulletins exprimés ont été plus nombreux qu’au 1er tour (39 de plus). Le choix des électeurs s’est clairement porté sur la liste de droite, celle de Bruno Debray qui a gagné 44 voix. La liste divers gauche de Joseph David a gagné 23 voix mais ce n’était pas suffisant pour le maintenir au poste de maire. Le plus étonnant, c’est la perte de Michel Oriot (-28 voix) malgré l’engagement de celui-ci dans le syndicat des initiatives.

Les scores à Sion-les-Mines
Candidats Premier tour Deuxième tour Evolution
Debray 379 423 +44
David 279 302 + 23
Oriot 261 233 - 28
Exprimés 919 958 + 39

La liste Debray emporte 14 sièges, laissant 3 sièges à la liste de Joseph David et 2 sièges à la liste de Michel Oriot.

 Issé

A issé, le choix s’est fait à 9 voix près, il y a pourtant eu 64 suffrages exprimés supplémentaires.

Les scores à Issé
Candidats Premier tour Deuxième tour Evolution
Boisseau 423 500 + 77
Gavaland 307 491 + 184
Chirade 197 - -
Exprimés 927 991 + 64

Malgré la forte poussée vers Claude Gavaland, Michel Boisseau emporte 15 sièges et Claude Gavaland 4 sièges. Le futur maire devra réfléchir sur les causes .

 St Julien de Vouvantes

A St Julien de Vouvantes, l’ancien maire Luc Crossouard a raté son pari : il n’a pas empêché la réélection du maire sortant Serge Héas, et n’a pas réussi à se faire élire au second tour. Le Conseil municipal sera très divisé :

  • Liste serge Héas : 8 sièges
  • Liste Luc Crossouard : 7 sièges (mais sans Luc Crossouard)

On attend maintenant la réunion des Com’Com’  . Beaucoup de choses vont changer à la Com’Com’   de Nozay, beaucoup moins dans les deux autres. Arriverons-nous à élaborer un SCOT   (Schéma de Cohérence Territoriale) ? Une période d’instabilité s’ouvre !

En Loire-Atlantique St Nazaire et Nantes sont restées à gauche, de même que St Herblain, Rezé, La Chapelle sur Erdre, Riaillé. Au niveau national, Jean Marc Ayrault reconnaît que « les élections intermédiaires sont l’occasion d’envoyer un message. Ce message est clair et doit être pleinement entendu. La responsabilité est collective, j’y prends toute ma part ».

« Je crois que nous n’avons pas assez expliqué notre politique », a dit le Premier ministre.

Article précédent - [Article suivant- ]