Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > Rencontres > Rencontres : des activités d’intégration

Rencontres : des activités d’intégration

Ecrit le 2 avril 2014.

Créée en 1986, Rencontres   est une association d’éducation populaire qui, comme l’indiquent ses statuts, a pour but « indépendamment de toute considération politique, syndicale ou religieuse  » d’œuvrer à la compréhension, l’amitié et l’entraide mutuelle entre les différentes communautés nationales de la région de Châteaubriant. Son but est de :

  • - Favoriser et soutenir la participation, l’initiative   des familles dans la vie du quartier de la Ville Aux Roses et les solidarités de voisinage, dans une approche collective.
  • - Favoriser et accompagner le savoir vivre ensemble et la citoyenneté sans discrimination dans le respect et l’épanouissement de chaque personne.
  • - Favoriser et privilégier les rencontres  , les temps d’échanges et de dialogue.

Rencontres   emploie seulement trois personnes (pour un total de 1,6 équivalent temps-plein) et compte sur un important bénévolat. Sa démarche est originale :

  • - d’une part des propositions pédagogiques pour lesquelles les bénévoles et/ou animateurs ont une place centrale dans l’animation et l’organisation de l’action (ex : accompagnement à la scolarité, « lire et faire lire  », jardins pédagogiques et familiaux).
  • - et d’autre part des actions où l’animateur développe une méthode pédagogique centrée sur le dialogue et l’accompagnement de dynamiques permettant aux habitants (enfants, jeunes, adultes) d’être acteurs de leurs actions.

    Ces deux démarches se nourrissent l’une et l’autre et se situent au carrefour du social, de la culture et de l’éducation. Elles visent les mêmes objectifs et sont complémentaires en permettant :
  • ♥ une place aux bénévoles mais aussi aux habitants
  • ♥ une dynamique de projets centrés sur des propositions des bénévoles ou animateurs mais aussi une dynamique se construisant au fil du temps par les habitants. Ainsi elles respectent les temporalités et le rythme de chacun.
  • ♥ un travail sur la culture valorisant la culture dite « savante » (œuvres plastiques, littérature, écriture, …) mais aussi la culture de chacun (par l’expression, le faire ensemble et le témoignage)
  • ♥ une posture d’incitateur (par les différentes propositions) mais aussi de facilitateur de prise de responsabilité (par l’accompagnement des dynamiques).
  • ♥ une transmission des passions, des plaisirs de la part des bénévoles (lecture, jardinage, …) mais aussi des habitants dans la construction de leur propre projet (cuisine, témoignages, musique...)

 Un local exigu

Le local est un point d’ancrage fort important : il fait environ 60m2, au rez de chaussée d’un HLM, dans une impasse du quartier de la Ville Aux Roses. Ce local est mis à disposition de l’association par la ville de Châteaubriant depuis mai 2000.
Repéré depuis le début par les habitants de la Ville Aux Roses, il a été très vite investi par les enfants, puis aussi, quelques années plus tard, par des jeunes, et, depuis environ 3 ans, par des adultes, principalement des femmes.

L’utilisation de ce local a évolué avec l’implication des habitants. Au début sans aménagement, il est devenu un lieu accueillant, un studio d’enregistrement et de création musicale, une galerie d’expositions, un atelier d’arts plastiques, une bibliothèque, des bureaux. Tout ceci construit par l’accompagnement des dynamiques d’habitants. Depuis plus de 13 ans, aucune dégradation n’a été commise. Bien au contraire, beaucoup d’habitants de tous âges ont amené quantité d’objets, de matériel, permettant l’aménagement de ce lieu.

Mais ce petit espace (60m2), s’il connaît une véritable fréquentation croissante (en 2013 on comptait environ 80 personnes par semaine, des ateliers tous les jours en matinée, en après-midi et en soirée) devient de plus en plus petit pour un développement des activités mais aussi pour accueillir dans de bonnes conditions les habitants, permettre une valorisation de leur expression et leur investissement dans les locaux.

En outre ce local accueille aussi d’autres activités nécessitant des espaces de rencontres   (les ateliers socio-linguistiques, les temps d’échanges et de construction de projets des habitants, les réunions des bénévoles, des administrateurs, des salariés, ...), il est insuffisant pour un travail collectif serein, encourageant et valorisant pour les différents acteurs de l’association (habitants, bénévoles, administrateurs et animateurs).

En octobre 2013, la municipalité a proposé de prendre en charge la location d’un studio se situant en face du local, au 3 allée Messager pour permettre à certaines activités de se « délocaliser » et permettre ainsi de meilleures conditions de travail. Ce nouveau local est en cours d’aménagement. Il est prévu d’y effectuer les ateliers socio-linguistiques et les séances d’aide aux devoirs. De plus, cet espace pourra servir de lieu de réunion.

 Lieu d’exposition

Le local, au cœur du quartier, a toujours été un lieu privilégié pour les enfants et les jeunes. En plus d’être un lieu d’accueil et de vie, il est ouvert les mercredis, samedis et pendant les vacances scolaires pour des enfants et jeunes entre 6 et 25 ans.

Il sert également de lieu d’exposition : ainsi de janvier à décembre 2013, la Galerie a accueilli six expositions. Environ 25 enfants ont participé à la création ou à l’organisation des expositions (choix des œuvres, communication, accrochage, préparation d’une inauguration, accueil des visiteurs, préparation d’une présentation de l’exposition, rangement ....). A l’association Rencontres  , on ne fait pas ’’pour’’ les jeunes, mais ’’avec’’ les jeunes.

Véritable outil d’intégration : l’atelier socio-linguistique, pour répondre au mieux aux demandes des participantes. Cet atelier aborde des sujets de la vie quotidienne en utilisant des méthodes actives permettant aux participantes de parler et de devenir actrices de leur apprentissage : discussion collective ou en petits groupes, exercices oraux, mise en situation, scénettes de la vie quotidienne : se rendre chez le médecin, prendre rendez-vous avec les enseignants, se repérer dans la ville, écrire une lettre de motivation, ... Les propositions s’adaptent à la demande. Puis un temps est aussi proposé pour aborder la culture française : découverte d’albums de la littérature jeunesse, d’acteurs de cinéma, de cuisine, de traditions... L’écrit est aussi abordé mais n’est pas le principal support pédagogique. Il permet d’avoir des repères et de permettre une mémorisation.

Ces ateliers sont animés par 6 bénévoles et 1 animatrice et accueillent environ 25 personnes dont principalement des femmes, 2 fois par semaine.

 Dans les écoles

Plusieurs établissements scolaires sollicitent l’association Rencontres   pour offrir des activités artistiques ou culturelles aux enfants ou aux jeunes : maison Familiale Rurale, école primaire René Guy Cadou. Depuis plusieurs années, des lectrices interviennent, dans le cadre de Lire et faire lire, dans trois écoles maternelles de Châteaubriant et à l’école primaire Claude Monet.