Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2014-2015 > CCC- Réunion du 15 avril 2014

CCC- Réunion du 15 avril 2014

Ecrit le 16 avril 2014

 Silence de mort

51 conseillers délégués présents (ou représentés) + 7-8 salariés + une dizaine de personnes dans le public : et un silence de mort, pesant, qui se prolonge pendant plusieurs heures : c’est la première réunion de la CCC   (Com’Com’   du Castelbriantais), depuis les élections municipales de mars 2014. L’instant est-il donc si solennel ? L’ordre du jour comporte seulement l’élection du Président et des s. Il y aura ce soir-là 22 votes : le Président, les 13 s, les 6 délégués au Pays de Châteaubriant   et les 2 suppléants. Et à chaque fois : on distribue un papier blanc à chaque élu, puis une jeune damoiselle passe recueillir les votes dans une urne transparente, 51 bulletins par vote, le bureau de vote lit les noms un à un, on compte les voix et l’élu déclare « je vous remercie de votre confiance » et hop, on passe au vote suivant.

Du nouveau cette fois-ci : il y a deux trublions et 6 à 8 dissidents. La loi, en effet, a permis la représentation, dans les conseils communautaires, de représentants des listes d’opposition. Les uns sont de droite, les autres de gauche. C’est ainsi, par exemple, qu’on note la présence de Bernard Gaudin et Maxime Lelièvre pour Châteaubriant, de Guy Roland pour Erbray, de Jean-Michel Duclos pour Rougé, etc. Cela introduit quelques grains de sable ...

D’entrée de jeu Maxime Lelièvre demande la parole. Il voulait appeler à l’anstention mais a changé d’avis. En effet, d epar le système de vote, les abstentionnistes auraient été repérés tout de suite. Il a donc appelé à voter blanc. (ce qui lui a permis, croit-il, de récupérer une partie des votes blancs de la soirée car, c’est nouveau ici, il y a eu, presque à chaque fois, 4 à 9 votes blancs).

Maxime Lelièvre explique qu’il appelle à « un vote de vigilance » sur deux points : l’emploi et l’équité entre les communes, et une plus grande transparence budgétaire.

L’assemblée passe alors à l’élection du Président. Sur 51 votants, Alain Hunault emporte 41 voix, il y a 8 bulletins blancs, 1 nul et 1 voix qui s’égare sur André Lemaître.

 13 vice-présidents

La loi permet d’avoir 15 vice-présidents, l’assemblée accepte d’en fixer le nombre à 13. Voir le détail des délégations et des votes ci-dessous.

Après son installation, le nouveau Président a invité le Conseil Communautaire à l’élection des 13 vice-présidents avec les délégations suivantes :

  • ► André Lemaitre, Maire de Moisdon, en charge des Finances, du Personnel, de l’Administration Générale et de la Mutualisation, 47 voix, 3 blancs, 1 nul
  • ► Arnaud Laverne, Adjoint à Châteaubriant, en charge de l’Économie, de l’Emploi et de la Formation, 42 voix, 7 blancs, 1 nul, 1 divers.
  • ► Serge Héas, Maire de St Julien en charge des Travaux (Marchés publics), 43 voix, 6 blancs, 1 nul, 1 divers.
  • ► Alain Guillois, Maire de Louisfert, en charge des transports collectifs et mobilités, 44 voix, 5 blancs, 2 nuls
  • ► Michel Moreau, Maire de La Meilleraye, en charge de l’Urbanisme, de l’Habitat et Gestion de l’Espace, 45 voix, 5 blancs, 1 nul.
  • ► Michel Poupart, Maire de La Chapelle-Glain, en charge de l’Environnement, 47 voix, 2 blancs, 2 divers.
  • ► Michelle Cochet, Maire du Petit Auverné, en charge de l’Action Sociale (personnes âgées et personnes handicapées), 45 voix, 5 blancs, 1 nul.
  • ► Valérie Bommé, Adjointe à Erbray, en charge de la Petite Enfance et de la Jeunesse, 47 voix, 3 blancs, 1 nul.
  • ► Catherine Ciron, Adjointe à Châteaubriant, en charge de la Culture, 44 voix, 6 blancs, 1 divers.
  • ► Jeannette Boisseau, Maire de Rougé, en charge des Sports et des Loisirs, 41 voix, 7 blancs, 3 divers.
  • ► Noël Jouan, Maire de Fercé, en charge du Foirail, 39 voix, 9 blancs, 2 nuls
  • ► Rudy Boisseau, en charge du SICTOM (collecte et traitement des déchets), 35 voix pour lui (9 voix pour Maxime Lelièvre qui était candidat aussi) et 7 blancs
  • ► Bernard Douaud, Maire de Soudan, en charge du Tourisme  ,
  • 43 voix, 5 blancs, 3 divers.

Maxime Lelièvre s’est porté candidat pour le poste de vice-président chargé des déchets, en disant que, naguère, il avait travaillé l’été au service de collecte. Il a recueilli 9 voix sur son nom.

Les indemnités ont été fixées : 1424 € net pour le Président et 575 € net pour chacun des vice-présidents.

L’assemblée a voté encore huit fois pour les délégués au Syndicat Mixte du Pays de Châteaubriant  .

  • 1) Alain Hunault, 43 voix, 7 blancs, 1 nul
  • 2) Arnaud Laverne 43 voix, 7 blancs, 1 nul
  • 3) Bernard Douaud, 41 voix, 8 blancs, 1 nul et 1 divers
  • 4) Louis Simonneau maire de Ruffigné, 44 voix, 7 blancs
  • 5) Michel Moreau, 45 voix, 6 blancs
  • 6) André Lemaître, 39 voix (et 12 voix à Bernard Gaudin qui s’était porté candidat)

Bernard Gaudin, qui a montré depuis des années son intérêt pour le Pays de Châteaubriant  , en participant notamment au Conseil de Développement et à la Charte de Pays, a rassemblé 12 voix.

Les deux suppléants sont :

  • a) Michelle Cochet, 46 voix, 5 blancs
  • b) Daniel Rabu maire de St Aubin des Châteaux : 46 voix, 4 blancs, 1 divers.

 Femmes : parité ratée

Il y avait 10 femmes sur 47 en 2008-2014 soit 21,2 %.
Il y a maintenant 14 femmes sur 51 , soit 27,5 %, c’est un peu mieux, si peu !

Il n’y a que 3 vice-présidentes sur 13 et, pour le Pays de Châteaubriant  , la seule femme n’est que suppléante.

 Les impôts locaux

Voici les taux pour les années 2012, 2013, 2014 :

les impôts locaux en 2012-2013-2014
Nom des impôts 2012 2013 2014 Augmentation
C.F.E 22,72 22,74 22,83 +11 c
T.H 8,01 8,17 8,33 +32 c
F.B 0,189 0,193 0,197 +0,8 c
F.N.B 2,63 2,68 2,73 +10 c

En deux ans, la C.F.E (Cotisation foncière des entreprises) a augmenté de 11 centimes soit 0,5%

La T.H (taxe d’habitation a augmenté de 32 centimes soit 4,0 %

Le F.B (Foncier bâti) a augmenté de 0,8 centimes soit 4,2 %

Le F.N.B (Foncier non bâti) a augmenté de 10 centimes soit 3,8 %

Bernard Gaudin a demandé quelle était l’incidence de ces augmentations sur le budget. La réponse a été ... vasouillarde ! Faut dire qu’elle n’était pas téléguidée ! C’est pas comme à la réunion du 4 février 2014 où des élus avaient bien voulu poser la question qui leur avait été soufflée et pour laquelle une réponse détaillée avait été préparée ! Ce sont de grands innocents, ces élus !

 Olivier Dusautois

Le directeur général des services, Stéphane Adnot, a quitté son poste et a fait une soirée d’adieu en mars. On raconte que le président Alain Hunault s’est opposé à la présence de la presse. L’homme était insupportable (caractériel ?), en particulier pour le personnel, mais il connaissait bien son boulot et en particulier les textes régissant les Com’Com’  .

Stéphane Adnot est remplacé par Olivier Dusautois, beaucoup plus affable mais envahissant et sans doute beaucoup moins ’’au point’’ et il n’est pas sûr que les relations avec le personnel s’arrangent beaucoup. Il y aura sans doute bientôt des conflits de personne avec le ’’financier’’ de la Com’Com’  , voire avec quelque jeune loup aux dents longues à l’affût derrière lui....