Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Les odeurs à Treffieux

Les odeurs à Treffieux

Ecrit le 16 avril 2014

 Il nous faut des nez !

Salle du Temps Libre à Treffieux ce jeudi 10 avril 2014, une allée centrale et des auditeurs qui se classent spontanément d’un côté ou de l’autre : depuis la campagne des municipales, la commune est coupée en deux, selon qu’on est partisan de la nouvelle municipalité ou de l’ancienne. Thème de la réunion : les odeurs. Car, ce n’est pas de chance, alors que le centre d’enfouissement technique fonctionne depuis près de 20 ans, sans problèmes, on constate depuis quelques mois des problèmes d’odeurs, dues à un dégagement intempestif d’hydrogène sulfuré, ce gaz qui a la faculté d’être décelé très rapidement, même en quantités infimes.

Le syndicat SM CNA (Syndicat Mixte Centre Nord Atlantique) a demandé l’assistance de M. Lebœuf, spécialiste des décharges en France et dans le monde. A Treffieux, il a trouvé trois zones qui émettent de l’hydrogène sulfuré : le casier 5 et les alvéoles 5 et 6. Le gaz est un fluide qui fonctionne comme de l’eau : il faut une certaine pente dans les canalisations de récupération et des ’’purges’’ qui fonctionnent. M. Lebœuf a constaté qu’une ’’purge’’ était défectueuse (il l’a réparée) et que des drains tout neufs ne fonctionnaient pas. Il a proposé au SM CNA de simplifier le réseau de biogaz, et de forer quatre puits pour que la collecte du biogaz soit plus efficace (il s’est engagé sur 85 – 90%). Compte-tenu de la durée des travaux, il a donné rendez-vous à l’assemblée pour début juin.

Mais paradoxalement, quelques éléments de l’assemblée étaient plutôt du genre « revanchard » (tandis que les autres se taisaient). « Vous nous expliquez ce que vous allez faire. C’est pas notre problème. On veut savoir qui est responsable ».

Le SM CNA est évidemment bien ennuyé dans cette affaire. « Nous avons pris des moyens que nous pensions efficaces, nous allons nous retourner vers le concepteur de l’installation ».

 Jury de nez

Les émanations, c’est un fait. Les odeurs dépendent de nombreux facteurs : la pression atmosphérique, la quantité d’eau tombée cet hiver, et la sensibilité des gens. Il y a des heures et des lieux où les odeurs sont plus perceptibles. Le SM CNA va donc mettre en place un observatoire des odeurs, avec installation de détecteurs spéciaux, et constitution d’un ’’jury de nez’’ avec des ’’nez bénévoles’’ et des ’’nez experts’’ (pour ceux-ci une formation a été proposée aux habitants volontaires).

« J’appelle les habitants à ne pas se former ainsi » a dit un riverain. « J’appelle les habitants à se former » ont dit le maire René Bourrigaud, et son épouse présidente de l’association QAVE (Qualité Air Vie Eau).

Du côté de l’ancienne municipalité, victime impuissante dans ces histoires d’odeurs, on rappelle que le SM CNA concourt au budget communal de façon importante (ce qui permet des investissements en limitant la pression fiscale). « L’excédent 2013 du Compte Administratif est de 750 000 €, ce qui devrait permettre, sans avoir besoin d’emprunter, la construction de la nouvelle mairie et les travaux dans la base de loisirs de Gruellau ». Mais cela ne console pas ceux qui subissent les nuisances olfactives car, c’est bien connu, l’argent, lui, n’a pas d’odeur.

BP  

Fiche : hydrogène sulfuré


Ecrit le 22 octobre 2014

 QAVE : Qualité Air Vie Eau

Cette association a passé deux jours à la porte du Centre d’enfouissement technique de Treffieux, pour protester contre les mauvaises odeurs. Le 14 octobre avait lieu, sur place, la réunion de la Commission de Suivi, animée par la Sous-Préfète, en présence des élus et techniciens de la décharge, des élus locaux, de Bretagne Vivante et de l’association QAVE. Selon M. Frédoueil, de l’association, il y a eu présentation des travaux faits sur le site depuis juin dernier. En particulier l’entreprise Biogazinvest a expliqué qu’elle peut capter désormais 90 % des gaz et qu’il ne devrait plus y avoir des odeurs. « Mais il y en a toujours, plus importants qu’avant, par exemple quand le temps est couvert ». La Sous-Préfète a demandé fermement des résultats et un calendrier pour les mois à venir, et aussi une contre-expertise de la situation.

On se souvient que, le 10 avril 2014, M. Lebœuf, spécialiste des décharges en France et dans le monde s’était engagé à des résultats. La Sous-Préfète lui demande de revenir à Treffieux, le plus vite possible, accompagné d’un autre expert, pour un diagnostic d’ensemble de la situation.

SMCNA - Syndicat Malfaisant Contre Notre Air

Selon l’association, deux casiers A5-A6 ont été mal conçus et seraient responsables d’une grande partie des odeurs. « Mais quand le casier A7 sera fermé, sentira-t-il aussi ? Nous demandons l’arrêt des odeurs, la diminution des tonnages accueillis sur le site, l’ouverture d’un autre site pour soulager Treffieux et l’arrêt total si les odeurs persistent ».

En attendant une délégation de l’association a bloqué l’entrée du site (1) les 14-15 octobre « pour marquer que nous n’en pouvons plus de cette gêne olfactive. Nos maisons sont imprégnées de cette odeur désagréable, les bébés dorment mal, il sont obligés d’avoir de la kiné respiratoire. C’est pas possible que cela n’ait pas de conséquences sur la santé. Nous avons laissé au SMCNA (Syndicat Mixte Centre Nord Atlantique) le temps de faire les travaux. Maintenant il faut qu’il réussisse. Sinon nous reviendrons toutes les semaines, tous les deux jours, le temps qu’il faudra ».

(1) Le président, le secrétaire et un adhérent de l’association ont écopé d’une amende de 450 € pour ce blocage.


Ecrit le 4 février 2015

 Manif/odeurs 11 février

L’association QAVE organise une journée de manifestation le mercredi 11 février à partir de 8h au CET des Brieulles à Treffieux. En effet, les nuisances olfactives se font toujours sentir par la population, des plaintes continuent d’arriver en gen-darmerie et pour autant le SMCNA ne nous entend pas ... ! Lors de cette journée nous pourrons nous rassembler devant le CET afin d’affirmer notre volonté de respirer un air pur ! De plus nous pourrons faire de l’information aux habitants se déplaçant à la déchetterie l’après-midi ! Pensez au pique-nique afin de passer un moment convivial ! (fin de communiqué).


NOTES:

(1) Le président, le secrétaire et un adhérent de l’association ont écopé d’une amende de 450 € pour ce blocage.