Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 7 mai 2014.

Mée-disances du 7 mai 2014.

Ecrit le 7 mai 2014.

 Pauvre MAM

 
Marianne.net du 30/04 : Michèle Alliot Marie était très discrète sur la scène politique depuis son départ du ministère des Affaires étrangères pour cause de trajets en jets privés trop fréquents avec des proches de l’ancien dictateur Ben Ali.

Sitôt investie comme tête de liste dans la circonscription du Grand Sud-Ouest pour les prochaines élections européennes, MAM a tenté de convaincre iTélé que le parlement européen ne serait ni sa maison de retraite dorée et encore moins un abri pour vedette politique nationale écartée par la cruauté du suffrage universel. MAM consent un sacrifice en prenant le chemin de Bruxelles : « Très honnêtement, ce que je fais aujourd’hui me rapporte beaucoup plus d’argent … je vais perdre de l’argent en allant au Parlement européen ! »

 
Pourtant le parlement européen n’est pas la moins généreuse des institutions politiques, considérée même comme un « jackpot financier » dans le milieu : 6 200 euros net mensuel, 304 euros par jour de présence, 4 300 euros par mois de frais forfaitaires et 22 000 euros pour les rémunérations de leurs assistants...
 

Une bricole pour MAM qui vit sur la bête publique depuis 30 ans et perçoit des retraites pour ses fonctions de députée française, de députée européenne (un poste qu’elle a occupé en 1989), et toutes ses anciennes fonctions ministérielles. 

 Démarchage illicite

 
Le Point.fr du 02/05 : certains salariés de l’UBS, la plus grande banque helvétique, ont reçu l’ordre de ne plus se rendre en France. Et tout contrevenant sera licencié avec effet immédiat ! Cette mesure concernerait notamment les employés de l’UBS actifs dans la gestion de fortune.

 
L’UBS a été mise en examen l’année dernière pour « démarchage illicite de clients ». Depuis 2002, des commerciaux venus de Suisse se rendaient incognito dans l’Hexagone. À l’occasion de certaines mani- festations huppées, notamment sportives, ils proposaient à de riches clients français d’ouvrir des comptes non déclarés dans la Confédération. Avec 1 250 milliards d’euros sous gestion, l’UBS est le numéro un mondial de la gestion de fortune.

 Une information judiciaire a été ouverte en avril 2012 pour « démarchage bancaire ou financier par personne non habilitée et blanchiment de fraude fiscale et de fonds obtenus à l’aide d’un démarchage illicite, commis en bande organisée ». La justice française s’inspirera-t-elle des méthodes musclées des magistrats américains ?

Les juges américains n’hésitent pas à lancer des mandats d’arrêt internationaux contre les banquiers suisses pour « complicité d’évasion fiscale » et « blanchiment d’argent ». Exemple : Raoul Weil, ex-numéro trois d’UBS, mis en examen depuis 2008, s’était rendu en vacances dans le nord de l’Italie. Arrêté le 19 octobre 2013 dans son hôtel, il était extradé six semaines plus tard aux États-Unis... L’association suisse des employés de banques (Aseb) recommandait aussitôt « à toutes les personnes qui ont régulièrement visité des clients aux États-Unis de s’abstenir de voyager »...

 100 carats

 
Lefigaro.fr du 02/05 : Un diamant jaune exceptionnel de 100,09 carats, le « Graff Vivid Yellow », va être mis aux enchères à Genève le 13 mai par Sotheby’s qui en espère 25 millions de dollars. […] La pierre sera l’objet-phare de cette vente comprenant 526 lots et qui devrait totaliser quelque 80 millions de dollars.[…]
 

Un collier en or et diamants, fabriqué par Van Cleef et Arpels et embelli d’un avion de chasse « Mystère IV », va être proposé. Il s’agit d’un cadeau de Marcel Dassault (1892-1986), à Jacqueline Auriol (1917- 2000), première femme pilote d’essai en France et la première Européenne à franchir le mur du son. Le lendemain de cette vente de Sotheby’s, le 14 mai, la maison concurrente Christie’s va mettre aux enchères à Genève un diamant bleu spectaculaire, appelé « The Blue », de 13,22 carats et estimé entre 21 et 25 millions de dollars. Les deux maisons d’enchères organisent simultanément chaque année deux grandes ventes de haute joaillerie à Genève, en mai et en novembre, afin d’attirer le plus grand nombre possibles de collectionneurs et d’amateurs.

 Drôle de conduite

 
Lexpress.fr du 02/05 : Coupable et victime à la fois ? Sharlene Simon, une Canadienne de 42 ans, a renversé le 28 octobre 2012, trois adolescents à vélo sur une route de l’Ontario. L’un d’eux, Brandon Majewski, 17 ans, n’a pas survécu. Aucune poursuite n’a été engagée contre elle, l’enquête concluant que le manque de visibilité était à l’origine de l’accident. 
 
L’histoire, tragique, aurait pu en rester là. Mais la conductrice a décidé de se lancer dans une démarche aussi étonnante que déplacée. Elle a porté plainte contre ses victimes en raison du traumatisme émotionnel qu’elle affirme avoir subi avec l’accident. Elle attaque également le comté du lieu de l’accident arguant que la route était en mauvais état. 
 
« De toute ma carrière d’avocat, je n’ai jamais vu quelqu’un poursuivre un enfant qu’il avait tué », confie l’avocat du père de Brandon.
 
Les familles de victimes ont décidé de contre-attaquer en déposant un avis de poursuite contre la conductrice. Elles affirment qu’elle roulait trop vite et qu’elle pouvait être sous l’emprise de l’alcool ; elle n’avait en effet pas subi de test d’alcoolémie au poste de police...

 Dodo la Saumure

 
Lexpress.fr du 02/05 : « Afin de préserver la réputation d’ascétisme sexuel de Monsieur DSK, je vais retirer sa photo de mon lupanar ». C’est ce qu’a déclaré Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure. L’homme s’était offert un beau coup de pub en baptisant son nouvel établissement de Blaton en Belgique le « DSK » pour « dodo, sex, klub »’. 

 
« Dodo », condamné à cinq ans de prison avec sursis pour « proxénétisme aggravé », et dont le nom apparaît aux côté de celui de DSK dans l’affaire du Carlton de Lille, aurait ainsi cédé à la pression des avocats de Dominique Strauss-Kahn qui avaient indiqué que l’enseigne reproduisait selon eux « à dessein les initiales qui identifient aux yeux de tous » leur client.
Quant-à l’ex—patron du (FMI) il a déclaré entend « prendre toute mesure judiciaire » afin de « faire cesser une atteinte caractérisée à son nom »

 Nom et adresse

 
20minutes.fr du 02/05 : Lundi, alors qu’il vient de tenter de braquer un bureau de tabac de Nancy, un jeune voleur ponctue sa tentative par une phrase étonnante : « Si vous prévenez la police, vous leur direz que je m’appelle Romain O. et que j’habite Essey ». [...]

Le jour de sa tentative de vol, le jeune homme de 26 ans, au parcours chaotique, avait absorbé dix comprimés de Subutex au lieu des trois qui lui avaient été prescrits. « Or une surdose de ce médicament provoque des pertes de mémoire et une grande désorientation », a indiqué l’avocat de la défense.

Ce qui pourrait expliquer à la fois le passage à l’acte de son client et son attitude irrationnelle à la fin de la tentative de hold-up. L’argument n’a en tout cas pas laissé insensible le tribunal, puisque le braqueur, qui risquait jusqu’à deux ans dont 18 mois ferme, a finalement été condamné à un an de prison dont la moitié ferme.