Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Syndicat Mixte 2014-2020

Syndicat Mixte 2014-2020

Ecrit le 4 juin 2014

Première réunion du Pays de Châteaubriant   depuis que les Com’Com’   ont désigné leurs représentants :

  • - Com’Com’   du Castelbriantais : Alain Hunault, Louis Simonneau, Bernard Douaud, André Lemaitre, Michel Moreau, maires de Châteaubriant, Ruffigné, Soudan, Moisdon, La Meilleraye – et Arnaud Laverne, vice-président de la Com’Com’  .
  • - Com’Com’   de Nozay : Claire Théveniau, Jean Claude Provost, Jocelyne Poulin, maires de Puceul, Nozay, Saffré
  • - Com’Com’   de Derval : Jean Louër, Alain Duval, Alain Rabu, maires de Derval, Marsac sur Don et St Vincent des Landes.

Ordre du jour : élection du Président. Qui est candidat ? Ah non, voilà que Claire Théveniau, Présidente de la Com’Com’   de Nozay a quelque chose à dire : elle souhaite un tour de table pour que chaque personne se présente. Bé oui, y s’connaissent pas tous !

Bon, cette fois on passe au vote : Alain Hunault est réélu avec 12 voix sur douze.

Passons maintenant aux vice-présidents : normalement il ne faut pas dépasser 20 % des élus, arrondi à l’entier supérieur : 12x20 % = 2,4 arrondi à 3
mais quand il n’y a que 3 on peut passer à 4 à condition de ne pas dépasser 30 % du nombre d’élus : 12x30 % = 3,6
donc on reste à 3 vice-présidents (s’il y avait eu 14 élus on aurait pu avoir 4 vice-présidents).

Vice-présidents, qui se présente ? Ah non, le Président propose : 1-Jean Louër, 2-Claire Théveniau, 3-André Lemaître. Petit flottement du côté de la Com’Com’   de Nozay qui trouve que l’ordre pose question, mais ne demande pas de changer. Finalement ils sont tous confortablement élus.

Jean Louër explique qu’il est très attaché au Pays, pour que celui-ci ait du poids en face des pôles métropolitains. « Nous avons nos problématiques, numérique, santé, qui ne sont pas celles des territoires urbains. Il nous faut respecter les équilibres territoriaux sans rester enfermés sur nous-mêmes » dit-il en substance

Claire Théveniau dit que, elle aussi, est très attachée au monde rural, mais qu’il ne faut pas opposer le rural et l’urbain. « Nous sommes concernés par l’évolution de l’agglomération nantaise, il nous faut nous organiser pour structurer le Pays et pour voir venir. Je n’aime pas l’opposition, je préfère que nous puissions travailler ensemble ».

André Lemaître, absent (suppléé par Michelle Cochet) ne peut rien dire.

Le Président rappelle que les fonctions de président et vice-présidents du Pays ne sont pas rémunérées. Et la réunion se poursuit à huis-clos !