Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Notre-Dame-des-Landes > L’abandon, c’est maintenant

L’abandon, c’est maintenant

Ecrit le 2 juillet 2014

Notre Dame des Landes, l’abandon c’est maintenant ! Voilà le titre du rassemblement des 5 et 6 juillet 2014 contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes. A Châteaubriant aussi, un comité lutte contre ce projet et sera présent les 5 et 6. Appel aux bonnes volontés.

Pourquoi ce rassemblement ? Cela fait plus de dix ans qu’ il y a un pique-nique estival contre ce projet. Il a grossi petit à petit et depuis les expulsions fin 2012, le pique-nique a pris une autre ampleur.

Cette année est un peu particulière car le rassemblement se veut être un point de convergence des luttes. « ENSEMBLE pour renforcer les actions contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII), pour la préservation des terres et des emplois agricoles, pour un autre choix de société qui ne mettrait plus en danger la biodiversité et l’avenir des générations futures ».

« Nous ferons ENSEMBLE la démonstration que nous restons plus que jamais déterminés et massivement mobilisés. Cette convergence est l’occasion, à partir des luttes locales, décentralisées sur tout le territoire, de populariser et de fédérer ces luttes. Elle se traduira par différentes formes d’actions :

  • • « caravanes » (à pied, vélos, tracteurs, voitures...)
  • • points de rencontre, d’information
  • • meetings dans les villes et campagnes traversées pour arriver au moment du rassemblement final sur les terres de Bellevue le 4 juillet vers 19h00. »

Ce rassemblement est beaucoup plus qu’un simple festival. Bien sûr il y aura de nombreux concerts dont Miossec, San Severino, Les Têtes Raides mais aucun d’eux ne sera payé. Ils seront défrayés des frais de transport. C’était un des critères pour le choix des artistes, ils devaient être engagés. Qu’est-ce qu’un artiste engagé ? Gurvan, de IMG un groupe de ska/reggae breton en gallo qui jouera à Notre Dame des Landes, dit que c’est un groupe qui milite au quotidien. Un groupe qui connaît les luttes de là où il vit et s’y investit. Un groupe qui se mobilise pour différentes causes.

Mais il y aura de nombreux débats. Il faut préparer l’après. L’abandon est une évidence pour les militants : ils résistent voire se renforcent aux attaques policières, juridiques...Le projet est donc enterré et il va falloir réfléchir à ce que vont devenir ces terres car ce rassemblement est aussi un lieu de réflexion sur le partage, l’utilisation des terres, cette ressource de première nécessité. Ainsi le samedi seront organisés des tables rondes sur les terres agricoles et le dimanche ce sera sur les enjeux climatiques.

Il y aura aussi une occupation du ciel car cet espace n’appartient à personne même si certains voudraient l’occuper, alors approprions le nous. Des ballons pirates, des montgolfières, des cerfs volants occuperont cette étendue bleue plutôt que des avions et leurs nuisances.

Les enfants sont l’avenir. Ils ne peuvent être exclu d’une telle lutte c’est pourquoi pour le bonheur de tous, il y aura des concerts et animations organisés pour ces petites plantes en pleine croissance.

Pour aider, déposez des gâteaux au bar « La Charrue », (02 44 05 11 72) tenez des permanences lors du festival, aidez avant et après au montage et démontage ou tout simplement venez avec des amis qui ne connaissent pas encore cette germination d’idées.

PL