Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > L’outil en mains, bonheur et impatience

L’outil en mains, bonheur et impatience

Ecrit le 9 juillet 2014

Freins à disques ou freins à tambour ? Chouquettes ou vérines ? Pochette ou napperon ? L’atelier « l’outil en mains » a été inauguré à Châteaubriant le 3 juillet 2014. L’initiative   en revient à Jean-Paul Pierrès qui a su rassembler, autour de lui, des hommes de métier (oui, il manque des femmes ...).

L’association l’Outil en mains est née à Troyes en 1992, à l’initiative   d’une femme, Marie-Pascale Ragueneau. Elle a essaimé partout en France et particulièrement dans l’Ouest, comptant plus de 110 associations locales. Son but : initier des enfants, de 9 à 14 ans, aux métiers manuels et du patrimoine, par des gens de métier, bénévoles, souvent à la retraite, avec des vrais outils et dans un cadre réel d’atelier.

Il s’agit de développer le sens de l’observation, la dextérité manuelle, le regard sur le bel ouvrage. Il s’agit d’apprendre le geste juste, le mot juste, de faire découvrir des talents et peut-être un métier. « Celui qui aura appris à monter un mur, fabriquer un objet en bois, ... ou un gâteau, connaissant le temps nécessaire pour faire les choses, saura respecter et protéger son environnement ».

L’outil en mains permet aux enfants de prendre confiance en eux, en découvrant des aptitudes souvent ignorées. C’est valable pour tous les enfants, même pour ceux qui sont en échec scolaire. Ce n’est pas une école, ce n’est pas un centre d’apprentissage, c’est une rencontre entre un enfant et un adulte qui, souvent, a l’âge d’être son grand-père, heureux (et impatient) de transmettre des connaissances en contribuant à l’épanouissement d’un enfant.

J.Paul Pierrès et le mécanicien Jo Galisson

A Châteaubriant, l’outil en mains propose 12 ateliers. Chaque enfant s’engage pour un an (ou mieux, pour deux ans) et a rendez-vous tous les mercredis après-midi de 14h à 17h. Les enfants, garçons et filles, passeront par tous les ateliers successivement, à raison de trois séances de trois heures par atelier. On verra ainsi les garçons découvrir la machine à coudre et les filles s’initier à la plomberie ou examiner une culasse. Les 12 ateliers sont :

  • - métallerie
  • - plomberie-chauffage
  • - cuisine
  • - peinture-décoration
  • - menuiserie
  • - charpente
  • - couverture
  • - mécanique
  • - couture
  • - espaces verts - apiculture
  • - électricité
  • - dessin industriel

L’association (qui compte déjà 31 bénévoles) en cherche encore d’autres en maçonnerie, plâtrerie, coiffure, sachant qu’il faut 2-3 animateurs bénévoles par atelier, pour que les retraités n’aient pas ’’un fil à la patte’’ .

Le plombier Jean-Paul Piaut, heureux <

Le local, 350m2 couverts, a été bien aménagé par les animateurs bénévoles. Il est fourni par la Com’Com’   du Castelbriantais. Diverses structures ont participé à l’installation (Conseil Général, Chambre des Métiers, sponsors), le budget de fonctionnement sera de 8000 €/an. A noter une belle vitrine avec des rabots anciens donnés par M. Genoist, le collectionneur de Blain.

La cotisation annuelle est de 110 € comprenant notamment une assurance, et l’achat de matériel. En fin d’année scolaire, les enfants reçoivent un ’’Certificat d’initiation aux métiers manuels et du patrimoine’’ et emportent les objets qu’ils auront fabriqué.

L’outil en mains est aussi une école de vie basée sur l’écoute réciproque, l’engagement (de l’enfant et de sa famille), la volonté, la convivialité et ... les bonnes manières sociales notamment la politesse (on dit bonjour, au-revoir, merci, s’il vous plaît).

Le local est situé à Châteaubriant, sur la route d’Issé, dans la petite voie à droite du pont qui enjambe la rocade.

Les inscriptions peuvent être prises jusqu’à début septembre – 07 82 01 92 80. Le Président est Patrice Liberge.