Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Mission locale (jeunes) > Différents dispositifs d’accompagnement

Mission Locale

Différents dispositifs d’accompagnement

Ecrit le 9 juillet 2014

Mission Locale, bilan 2013

La Mission locale, ce n’est pas rien : 2193 jeunes se sont inscrits en 2013 ; ceux-ci représentent 30 % de la population active des 15-24 ans. Les jeunes inscrits en catégorie A à la fin du mois de décembre 2013 représentaient 18,8 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi. Leur nombre a progressé de 3,8 % en un an (moins qu’au niveau niveau départemental : 6,5%).

Répartition :

  • - hommes : 1048
  • - femmes : 1145
    59,5 % des jeunes accueillis ont un niveau égal ou inférieur au CAP-BEP.

Le Pays de Châteaubriant  , représente 50% des jeunes accueillis en 2013 alors qu’il ne regroupe que 46% de la classe d’âge des 15-24 ans sur le territoire global d’intervention de la Mission Locale.

La Mission Locale propose différents dispositifs d’accompagnement en fonction de la situation des jeunes. Un tiers des jeunes accueillis ont été concernés par ces dispositifs en 2013. Au regard de sa situation, un jeune peut s’inscrire simultanément ou successivement dans plusieurs dispositifs d’accompagnement.

1- Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE)  : Il s’agit des jeunes qui sont adressés par Pôle Emploi du fait des difficultés spécifiques qu’ils rencontrent pour trouver un emploi.

2- CIVIS (Contrat d’Insertion dans la Vie sociale) : La finalité du CIVIS est l’emploi durable. Exclusivement proposé par les Missions Locales, le CIVIS permet au jeune de bénéficier d’un appui dans la construction de son parcours d’insertion (stages en entreprises, formations, emplois aidés, contrats en alternance, …). Le jeune peut bénéficier d’une allocation mensuelle de 300 € maximum pour réaliser ses démarches. En 2013, le nombre de jeunes entrés dans le CIVIS a continué à progresser en permettant de dépasser largement l’objectif fixé par l’Etat.

3- Accord National Interprofessionnel : C’est un nouveau programme mis en place en 2012 par les partenaires sociaux qui cible l’accompagnement des jeunes décrocheurs. « En 2013, nous avons globalement réussi à réaliser nos objectifs pour les entrées dans ce dispositif et dans le CIVIS renforcé (niveau V sans diplôme et infra) » dit la Mission Locale.

4- Contrat de soutien à l’Autonomie des Jeunes (CSAJ) : Mis en place à l’initiative   du Conseil Général de Loire Atlantique, le CSAJ cible essentiellement la prise d’autonomie par le jeune. Dans ce cadre une allocation alignée au maximum sur le montant du Revenu de Solidarité Active peut être versée pour compenser l’absence ou la faiblesse des ressources. La prescription et le suivi des jeunes qui contractualisent un CSAJ sont effectués principalement par des travailleurs sociaux.

Le CSAJ est peu utilisé par les conseillers à qui il est demandé de privilégier l’entrée dans le CIVIS.

Contact : 02 40 79 33 49 - Site internet de la Mission Locale