Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Divers > Etat-Civil ; Démographie > Etat-civil 2006

Etat-civil 2006

Ecrit le 21 septembre 2005 :

  Etat-Civil : Faites des gosses

Selon un article signé C.Lusseau dans l’Eclaireur du 9 septembre 2005, le maire de Châteaubriant table sur « 20 000 habitants dans 10 ans ».

Sachant que nous sommes actuellement à moins de 13 000, cela représente une augmentation de 50 %, donc 700 habitants par an, sur 10 ans.

Or, en regardant l’Etat-civil, (naissances et décès, on constate un « solde naturel » de :
15 personnes en 2000
8 personnes en 2001
0 personne en 2002
3 personnes en 2003
19 personnes en 2004

Le taux d’accroissement de population, dû au « solde migratoire » est de 0,34 % par an (arrivées-départ), en Pays de Loire, ce qui ferait ici 43 personnes par an

Par ailleurs on constate une baisse du nombre d’élèves dans les écoles.

On arrive ainsi au maximum à 62 personnes par an. On est loin loin loin des espérances.

 Calcul de têtes

Mais gardons espoir, si on considère qu’il y a environ 500 couples en âge de procréer sur Châteaubriant et si le Maire leur donne une prime de 5000 € par enfant, ils devraient être capables de faire un enfant par an pendant 10 ans. L’augmentation du nombre d’enfants devrait mécaniquement augmenter l’emploi à la maternité et dans les grandes surfaces et il suffira de trouver 200 personnes par an qui accepteront de venir travailler et vivre à Châteaubriant pour faire le compte.

Seul petit souci que je n’arrive pas à résoudre pour le moment : le logement. Il faut commencer tout de suite à construire de grandes maisons pour familles nombreuses et prévenir la CAF qu’il va y avoir une hausse des allocations à distribuer sur Châteaubriant. Quel avenir ça nous promet !!!

Lulu Topie


Allons, secouez-vous ! Il faut 9 mois pour faire un bébé, il nous faut 138 bébés de plus d’ici la fin de l’année. Eh oui, ce calcul démographique s’appuie sur une volonté politique volontariste : un essor pour Châteaubriant.

Rappelez-vous : à Châteaubriant, la population était de 11782 au dernier recensement (1999). L’objectif de la municipalité d’Alain Hunault est d’arriver à 14 000 habitants en 2009 et « l’atelier du Canal » , le 21 février 2002, estimait nécessaire d’avoir 463 naissances de plus que de décès, en 7 ans, soit 66 personnes par an.

Or les Castelbriantais font preuve d’une évidente mauvaise volonté. En effet, si l’on calcul les naissances et les décès, on trouve :

	Naiss.	    Décès	Solde naturel.

2002 126 126 0
2003 143 140 3
2004 131 112 19
2005 114 107 7
2006 120 101 19

Total 48

Si donc il nous faut 463 naissances de plus que de décès, d’ici 2009, sachant que nous en avons obtenu 48 en 5 ans, il faut accélérer les choses et faire 138 bébés de plus en 2007, et autant en 2008 et autant en 2009. Allez, plus de télé ! Tout le monde au lit ! Et que ça saute ! Procréez, multipliez !

Va falloir faire du racolage, aussi, pour attirer des habitants à Châteaubriant. C’est pas trop bien parti ! L’INSEE a publié des résultats de recensement sur un certain nombre de communes de Loire-Atlantique. On y voit que Nantes a gagné des habitants (+4,2 % depuis 1999) et surtout Rezé (+ 4,9 %). Si Châteaubriant avait fait aussi bien que Rezé, elle aurait 12 360 habitants (loin des 14 000 espérés ! ).

L’examen des variations de population, donne ceci (par an) :

Démographie 1999-
Pour les communes où rien n’est indiqué, c’est qu’on ne sait pas.

On voit de fortes augmentations de population du coté de Casson (+ 99 habitants par an), St Mars du Désert (+ 97/an), Blain (+ 88/an) et encore Nozay (+ 57/an) voire Sion-les-Mine s(+ 26/an). On y trouve l’influence de Nantes, et de la grand route Nantes-Rennes.

En revanche, dans la région de Châteaubriant, c’est plutôt maigrichon !

St Aubin des Ch.		+ 21 par an
Rougé				+ 18 
St Vincent des L.		+ 13
Noyal sur Brutz		        +   8
St Julien de V.		        +   7
Grand Auverné		        +   7
Louisfert 			+   7
Villepôt			+   3
La Chapelle Glain		+   2
Soudan			        +   1
Juigné les M.			+   0
Petit Auverné		-   1
Soulvache		-   2

Pour Châteaubriant le maire se refuse à donner les indications partielles. Attendons 2008 en espérant avoir une bonne nouvelle.

 Etat-Civil en 2006

Revenons donc à l’Etat-Civil de Châteaubriant où la mairie ne communique plus les chiffres qu’elle donnait habituellement depuis 1946. Heureusement La Mée a des archives !

101 décès en 2006, le plus bas chiffre depuis 1994. La moyenne sur les 22 dernières années est de 119. Alors on ne meurt plus à Châteaubriant ? Le chiffre réaugmentera sûrement en 2007.

120 naissances en 2006, c’est mieux qu’en 2005 (114 naissances) mais moins que la moyenne des 22 dernières années (135).

120-101 = 19 l’accroissement naturel est positif, supérieur à la moyenne des 22 dernières années (où il était de 16) mais insuffisant.

 Solde migratoire

On peut espérer un accroissement de population à Châteaubriant, en raison du solde migratoire (plus d’arrivées que de départs). Châteaubriant a accueilli environ 150 personnes en 2006. Mais combien sont parties ?

En France on compte :
Excédent naturel :	300 000
Excédent migratoire : 	 97 000

En appliquant la même proportion, on obtiendrait 6 habitants de plus à Châteaubriant.

A Châteaubriant (estimations)
Excédent naturel : 19
Excédent migratoire : 6

25

Pas de quoi pavoiser !
Espérons que la réalité contredira ces sombres calculs statistiques

En revanche le nombre d’enfants nés à la maternité de Châteaubriant est en forte hausse (792 en 2006 au lieu de 732 en 2005) et le plus élevé depuis 1982 (où il était de 829). Dynamisme des communes voisines de Châteaubriant ....

Mariages :
41 mariages à Châteaubriant en 2006, le chiffre le plus bas depuis 61 ans.

Quand on a de la difficulté à trouver sa pitance journalière, quand on rame pour trouver un emploi... voire un logement, on n’a pas les moyens de se payer un mariage, et on n’a guère envie de faire des enfants qui bénéficieront de cette galère !

L’Etat-civil comme reflet de la situation sociale ? Sûrement !

Récapitulatif depuis 1946

 En France

Selon le bilan démographique publié par l’INSEE en janvier 2007,

Insee, bilan démographique

, la France métropolitaine, avec les départe-ments d’outre-mer est estimée à 63,4 millions de personnes. Les nais-sances sont en forte augmentation en 2006 et atteignent leur niveau le plus élevé depuis 1981. L’indicateur conjoncturel de fécondité atteint 2,0 enfants par femme ; la France reste ainsi l’un des pays les plus féconds de l’Union européenne. L’excédent naturel est proche de 300 000 personnes, niveau inégalé depuis plus de trente ans. Le solde migratoire est estimé à 93 600 personnes, un peu plus qu’en 2005.

Néanmoins, le vieillissement de la population française se poursuit. Au 1er janvier 2007, 10,3 millions de personnes sont âgées de 65 ans ou plus, soit 16,2 % de la population (14,6 % de l’ensemble en 1994). À l’inverse, 15,8 millions d’habitants ont moins de 20 ans, soit 25,0 % de la population (26,7 % en 1994)